Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

06 décembre 2010

Optimiser le marché européen de l’électricité

edito: 6 décembre 2010

La Commission européenne a publié, le 10 novembre dernier, la version définitive de sa communication en faveur d’une stratégie énergétique à l’horizon 2020. Si l’UFE accueille favorablement ce texte, qui traduit la priorité accordée au secteur et à ses enjeux, elle regrette néanmoins son manque persistant de vision à long terme et plaide pour un enrichissement du projet qui permette d’optimiser le fonctionnement du marché européen de l’électricité. L’Europe doit aujourd’hui répondre à des enjeux multiples: faire face à une demande énergétique croissante, assurer la sécurité des approvisionnements, permettre aux consommateurs de bénéficier des prix les plus bas…le tout en gardant le cap en matière de lutte contre le changement climatique. Ces défis appellent donc à la mise en œuvre d’une politique énergétique européenne cohérente, axée sur la construction d’un modèle de marché pertinent, favorisant la production d’une électricité bas carbone et basé sur l’innovation technologique.

Dans cette optique, l’UFE a accueilli favorablement la communication de la Commission européenne en faveur d’une stratégie décennale dite «Energie 2020». Elle salue, en particulier, l’intérêt de la Commission européenne pour les cinq grands axes suivants: une «base industrielle solide», la poursuite de l’intégration des marchés nationaux en vue d’accroître la solidarité énergétique et la fluidité des échanges, l’importance accordée aux questions de R&D et à l’innovation, la priorité accordée aux économies d’énergie, et enfin, la volonté de stimuler les investissements dans la décarbonation.

Donner de la visibilité aux acteurs industriels

L’UFE estime toutefois que les solutions esquissées devraient insister davantage sur la nécessité de stimuler les investissements industriels. En effet, ceux-ci sont indispensables au renforcement de la sécurité du système électrique, à la sécurisation de l’approvisionnement des consommateurs européens, ainsi qu’au développement d’une consommation électrique durable.
Parce que l’énergie suppose des investissements à très long terme, les acteurs du secteur électrique ont besoin de prévisibilité et de stabilité pour le bon exercice de leur activité. Deux pistes pourraient être privilégiées: d’une part, une meilleure «planification» des investissements productifs, via une meilleure utilisation des mécanismes existants à des fins prospectives (fonctionnement de type «Programmation Pluriannuelle des Investissements» européenne), et d’autre part, une régulation forte et stable des outils de marché, afin de permettre aux opérateurs de s’impliquer en toute confiance (organisation des enchères de quotas CO2…).

Renforcer la sécurité du système électrique

L’UFE estime d’autre part que, dans sa forme présente, le fonctionnement du marché de l’électricité (Energy Only) ne permet pas d’assurer, à long terme, l’équilibre offre/demande. Or c’est lui qui est le garant de la sécurité d’approvisionnement du système électrique. Et c’est cet équilibre qui permet de palier les conséquences des aléas climatiques que sont l’intermittence des énergies renouvelables d’une part, et les période de pics de consommation (pointe) en cas de grand froid, d’autre part. Afin d’envoyer les bons signaux économiques aux opérateurs pour stimuler les investissements productifs et afin d’assurer la sécurité du système électrique européen, l’UFE invite les pouvoirs publics européens à réfléchir à un mécanisme de marché additionnel, permettant une rémunération de la «capacité» de production, en complément de l’actuel marché de «l’énergie».

Favoriser les modes de consommation énergétique durables

Enfin, dans un souci environnemental de réduction des émissions de carbone, le secteur français de l’électricité estime que l’approche «quantitative» en matière d’économie d’énergie pourrait être complétée par une approche «qualitative», centrée sur un transfert des usages de consommation, de l’énergie fossile la plus polluante vers une énergie à haute performance CO2. Cela impliquerait la mise en place de mécanismes incitatifs permettant un déploiement ambitieux d’outils tels que les compteurs intelligents, les pompes à chaleur et les véhicules électriques.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Électricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique, en passant par les opérateurs de stockage et des effacements, et du pilotage des consommations.

en savoir +

Evènements du secteur

30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite
24
mai 2024

REMOOVE 2024

lire la suite
30
mai 2024

Think Energies 2024 - Réindustrialisation & décarbonation des filières de...

lire la suite

Colloque UFE

10 Dec

Colloque 2024

Colloque de l’Union Française de l’Électricité

Le mardi 10 décembre 2024 se tiendra la prochaine édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris !

Je regarde le teaser sur YouTube

Evènements du secteur

  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite
  • 24
    mai 2024

    REMOOVE 2024

    lire la suite
  • 30
    mai 2024

    Think Energies 2024 - Réindustrialisation & décarbonation des filières de...

    lire la suite