Édito

  • J-6 avant les élections européennes !

    Le 26 mai prochain, les Français seront appelés à voter pour élire leurs nouveaux députés au Parlement européen. Avec un taux d’abstention souvent bien plus faible que pour les élections nationales, ces élections sont pourtant essentielles. D’une part, face à l’urgence climatique, les élus européens ont un rôle décisif à jouer pour répondre aux attentes des citoyens et faire de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité en Europe. D’autre part, derrière les élections se cache l’enjeu des personnalités politiques et nationalités qui occuperont les postes-clés de demain, et influenceront l’orientation que prendra l’Union européenne pour les cinq années à venir. A quelques jours du scrutin, l’UFE fait le point sur l’enjeu de ces élections.

  • D-6 before the European elections !

    On May 26th, French people will be called upon to vote and elect their new Members of the European Parliament. While the abstention rate is often much higher in comparison with national elections, these elections are nevertheless fundamental. On one hand, in face of climate emergency, new MEPs will have a decisive role to play in meeting citizens’ high hopes and making the fight to tackle climate change a priority in Europe. On the other hand, behind the elections lies the challenge of the political personalities and nationalities who will occupy strategic positions and will therefore influence the direction the EU will take over the next five years. A few days before the elections, UFE takes a look of what is at stake in these elections.

Actualités

  • CEE : La mobilisation des énergéticiens et des consommateurs pour limiter l’impact du coût des CEE sur la facture des ménages

    La 4e période des certificats d’économie d’énergie (CEE) est enclenchée depuis un an déjà. Hélas, malgré les améliorations apportées par l’Administration ces derniers mois et les efforts de mobilisation des énergéticiens soumis à l’obligation de collecter des CEE, la production de ces derniers reste largement insuffisante pour atteindre les objectifs fixés. Pire, leurs prix s’envolent et ont un impact direct dans la facture d’énergies des ménages. C’est pourquoi des fédérations d’obligés – l’AFG, l’AFIEG, l’ANODE, l’UFE, l’UFIP et l’UPRIGAZ – et des associations de consommateurs – l’AFC, l’AFOC, l’AFL et le CNL – se sont mobilisées pour proposer des évolutions supplémentaires au dispositif.

    Lire le courrier adressé au Ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy

  • En 2019, le choix d’une Europe durable au service de ses citoyens, de son industrie et du climat - Manifeste du secteur électrique français pour les élections européennes

    Le Parlement européen de 2019 aura l’opportunité de redonner confiance en une Europe à la fois protectrice, compétitive et durable. L’enjeu est à la fois politique, économique, social et climatique.La France peut clairement apporter une contribution active à ce projet européen, en s’appuyant sur ses atouts et en mobilisant l’ensemble de ses acteurs – pouvoirs publics, industriels et société civile.
    La filière électrique française, forte de compétences reconnues dans tous les domaines, est une filière stratégique prête à travailler en ce sens avec les futurs députés français à Bruxelles et formule
    10 recommandations structurées autour de 3 grands objectifs.

Production d’électricité en France

L’UFE s’engage

  • L’UFE est partenaire d’Electricien sans frontière

    Voir le site

Les adhérents

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.

Je comprends qu’en m’abonnant, je choisis explicitement de recevoir la newsletter et que je peux facilement et à tout moment me désinscrire en utilisant le lien envoyé dans l’email.