Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

31 juillet 2009

Les Européens, consommateurs « durables »

edito: 31 juillet 2009

Le dernier sondage Eurobaromètre sur «les attitudes des Européens vis-à-vis de la consommation et la production durables», a fait ressortir que l’empreinte écologique des produits constitue, pour 83% des citoyens de l’UE, un paramètre influençant leurs décisions d’achat. Et ils sont 72% à appeler de leurs vœux l’étiquetage obligatoire de l’empreinte carbone des produits. Deux bonnes nouvelles pour l’environnement à l’heure où s’intensifie le débat sur la contribution de tous à la lutte contre le changement climatique.

Publié le 29 juillet, le sondage Eurobaromètre, réalisé en avril dernier par l’Institut de sondage Gallup Hongrie, à la demande de la Commission (Direction générale de l’Environnement), avait pour double objectif de mesurer le degré de sensibilisation des Européens à l’intérêt d’une consommation et d’une production durables, et l’impact, sur leurs décisions d’achat, de l’efficacité énergétique, de l’étiquetage écologique, de l’information environnementale relative aux produits et du label écologique communautaire.

83% des citoyens européens soucieux de l’impact environnemental de leurs achats…

Ce vaste sondage a ainsi été mené auprès de 26 500 citoyens de 15 ans et plus, choisis au hasard dans les 27 États membres et en Croatie. Si 83% des personnes interrogées déclarent que l’incidence des produits sur l’environnement joue un rôle important dans leurs décisions d’achat, 92% des Grecs disent prendre en compte ce paramètre à l’achat, quand les Tchèques sont beaucoup moins nombreux (62%) à s’en préoccuper.

…mais 49% sceptiques sur les promesses des fabricants

L’avis des Européens est beaucoup plus mitigé quand il s’agit de se prononcer sur l’importance qu’ils accordent aux allégations des producteurs relatives à la performance environnementale de leurs produits. La moitié environ des personnes interrogées (49%) disent y accorder du crédit, quand l’autre moitié (48%) déclarent ne pas s’y fier. Les Néerlandais sont les plus enclins à croire ces allégations (78%), et les Bulgares, les plus sceptiques (26% seulement accordent du crédit aux performances alléguées).

Taxer les produits polluants: pour ou contre

46% environ des Européens estiment que le meilleur moyen de promouvoir des produits respectueux de l’environnement est de taxer davantage les produits dont l’impact négatif sur l’environnement est important, et au contraire d’alléger les taxes frappant les produits écologiques. Les Britanniques sont les plus favorables à ce double système de taxation quand les Maltais privilégient en majorité la seule diminution des taxes sur les produits écologiques. Les personnes interrogées sont dans une large mesure convaincues que les détaillants ont un rôle important à jouer dans la promotion de produits respectueux de l’environnement. 49% estiment que les détaillants devraient améliorer la visibilité de ces produits sur les rayonnages ou aménager un rayon «produits verts» dans les magasins. 31% jugent que la meilleure façon pour les détaillants de promouvoir les produits verts est de mieux informer les consommateurs. La moitié à peine des personnes sondées affirme que les labels écologiques jouent un rôle important dans leurs décisions d’achat, et un sur dix seulement estime que la quantité totale des émissions de gaz à effet de serre générées par un produit devrait figurer sur des étiquettes environnementales. Ils sont en revanche 72% à considérer que l’empreinte carbone devrait, à l’avenir, faire l’objet d’un étiquetage obligatoire. Les points de vue à ce sujet connaissent toutefois de grandes variations selon les États membres, les Tchèques se montrant les plus réticents (47% d’avis favorables) et les Grecs, les plus enthousiastes (90%). L’étiquetage des produits indiquant leur empreinte carbone n’existe pas encore au niveau européen, mais le Conseil Environnement de décembre 2008 a invité la Commission européenne à étudier la possibilité d’un tel système.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite