Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

02 mai 2016

L’enjeu de la réussite de la COP, c’est de donner un prix suffisant au carbone

arton889

C’est par cette phrase que le Président de la République François Hollande a introduit la question climatique au cours de son allocution à la 4e Conférence environnementale, lundi dernier 25 avril dernier. Il a ensuite fait le constat que « la réforme [du] marché [des quotas carbone] est indispensable », car son « fonctionnement n’est pas satisfaisant » et, en particulier, « les prix y sont trop bas et trop volatiles ». L’UFE partage ce diagnostic et a toujours plaidé pour une réforme en ce sens…

L’UFE a toujours appelé à l’émergence d’un signal prix clair et incitatif du CO2 au niveau européen pour réussir la transition vers une économie bas-carbone et, à ce titre, s’est toujours montrée favorable aux différentes initiatives visant à renforcer ETS.

En effet, aujourd’hui, les acteurs sont confrontés à une double problématique : d’une part, un niveau de prix du CO2 insuffisant pour orienter leurs décisions d’exploitation et d’investissement vers l’utilisation et le développement de technologies peu émettrices, y compris dans les énergies renouvelables ou l’efficacité énergétique ; d’autre part, l’absence de robustesse de ce signal carbone sur le long terme.

C’est pourquoi il est essentiel aujourd’hui de réajuster et de renforcer le système ETS par des mesures structurelles. L’UFE a d’ailleurs récemment publié ses recommandations articulées autour de 3 axes forts :

Mettre en place un corridor de prix du CO2, au niveau européen, sur l’EU ETS

Un corridor de prix sur le marché carbone européen permettrait de renforcer la prévisibilité du prix du CO2 et créerait une incitation forte et crédible en faveur d’une utilisation, d’un maintien ou d’un développement des énergies non carbonées (éolien, solaire, nucléaire, hydraulique) ou peu carbonées (gaz) par rapport au charbon et au pétrole. En s’appuyant sur la réserve de stabilité qui sera mise en place en 2019, il renforcerait le mécanisme ETS comme l’instrument clé de la transition vers une économie bas carbone.

Envisager une trajectoire ambitieuse du prix minimum du corridor au niveau européen pour le secteur électrique

Afin d’obtenir des effets rapides, l’UFE propose de cibler une trajectoire progressive ambitieuse du corridor pour atteindre 30€/t le plus rapidement possible, et au plus tard en 2025, étant donné qu’une étude conjointe ADEME-RTE récemment publiée démontre qu’une réduction significative des émissions du parc électrique européen (de l’ordre de 100 millions de tCO2 / an, soit 15 %) est obtenue à partir d’un niveau de prix de cet ordre.

Prendre en compte les impacts sur les industries carbonées et le pouvoir d’achat des consommateurs

Pour limiter les impacts d’une telle mesure sur la compétitivité de l’économie, il apparait nécessaire d’envisager des mesures de compensation des effets directs et indirects sur les industries impactées par la mesure et le pouvoir d’achat des ménages.

Ces 3 recommandations du secteur électrique français s’inscrivent pleinement dans le cadre de l’initiative de Ségolène ROYAL, qui a confié à Gérard MESTRALLET, Pascal CANFIN et Alain GRANDJEAN une mission pour faciliter la mise en place d’un corridor de prix sur le marché européen du carbone, mission pour laquelle l’UFE sera d’ailleurs auditionnée dans les prochains jours.
Au-delà de ces travaux, François HOLLANDE a par ailleurs annoncé lundi dernier que la France « s’engagera unilatéralement à donner un prix plancher au carbone. Ce prix plancher donnera plus de visibilité à tous les investisseurs et privilégiera, pour le secteur spécifique de l’électricité, l’utilisation du gaz par rapport au charbon ». L’UFE sera particulièrement attentive aux modalités qui devraient être proposées par le Gouvernement dès cette année, pour la mise en œuvre de ce prix plancher au niveau français.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite