Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

17 février 2013

Il est temps que l’Europe sécurise ses moyens de production d’électricité

Edito: 18 février 2013

L’intégration du marché européen de l’électricité reste un enjeu majeur pour la Commission européenne. Elle vient donc de consulter toutes les parties prenantes des 27 états membres pour évaluer comment optimiser l’ensemble des moyens de production à l’échelle de l’UE.
L’UFE y a répondu et espère que cette démarche permettra de progresser sur la question de la sécurité d’alimentation qui est un des trois objectifs-clefs de la politique énergétique européenne…

La question est en effet essentielle à l’heure où l’Europe connait une transformation en profondeur des mix électriques découlant à la fois des objectifs communautaires et des politiques énergétiques propres à chacun de ses Etats membres. Le fait le plus marquant est sans aucun doute la croissance de la part des énergies renouvelables dans toute l’Europe et, plus particulièrement, dans certains pays (Allemagne, Espagne, Italie). Pour l’UFE, ces évolutions doivent se conjuguer avec un bon fonctionnement du système électrique et du marché intérieur.

Mutualiser les ressources

On ne peut parler du marché de l’électricité sans intégrer la notion d’investissements que cela recouvre puisque le secteur requiert des moyens en infrastructures extrêmement capitalistiques et des délais de réalisation très longs. Ainsi, un des leviers de compétitivité pour l’énergie réside dans la mutualisation des ressources à l’échelle européenne. A cet enjeu de compétitivité s’ajoutent plusieurs objectifs de politique énergétique d’ici 2020 en matière de lutte contre le changement climatique: réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre; augmenter de 20% l’efficacité énergétique; atteindre une proportion de 20% d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique totale de l’UE. L’UFE s’inscrit pleinement dans cette ambition politique communautaire de lutte contre le changement climatique mais elle est obligée de constater que la superposition des régulations mises en place crée un cadre de plus en plus complexe, présente des incohérences, et provoque des difficultés qu’il convient de traiter.

Réussir l’intégration des renouvelables

Le marché européen doit, tout d’abord, réussir l’intégration, dans le marché, de quantités importantes d’énergies renouvelables majoritairement intermittentes. Il est donc nécessaireque leur rythme de développement tienne compte des possibilités et des délais d’adaptation des systèmes électriques (réseaux et parcs de production). Ensuite, afin ne pas dissuader l’investissement, il faut que ces rythmes soient affichés et respectés, et ainsi procurer la visibilité qui rassure tout acteur qui doit s’engager.

Des règles plus lisibles et cohérentes entre elles

Qu’il s’agisse des infrastructures de production ou de réseaux, il est aussi essentiel, tant pour la soutenabilité de l’industrie électrique qui s’inscrit sur des longues durées, que pour les décisions d’investissement, de disposer là encore de visibilité sur un cadre cohérent de régulation et sur les conditions de fonctionnement du marché.

Marché de l’énergie et mécanismes de capacité

Certains pays sont confrontés à des préoccupations de sécurité d’alimentation et souhaitent prendre des mesures pour garantir à terme leur sécurité d’approvisionnement électrique.C’est le cas de la France, qui a prévu la mise en place d’un mécanisme d’obligation de capacité de production électrique. Le constat est que les marchés de l’énergie, dits «energy only», s’ils font leur preuve pour optimiser efficacement le coût d’approvisionnement, ne donnent, en revanche, aucun signal économique à long terme pour investir dans des capacités suffisantes pour assurer l’équilibre offre-demande, ou pour encourager les effacements de puissance appelée.

La solution est donc structurelle (il ne s’agit pas d’un problème transitoire) et passe par une évolution du design de marché en le complétant d’un mécanisme de capacité obligeant les acteurs, individuellement ou collectivement, à détenir suffisamment de capacité de production.

De tels mécanismes peuvent être instaurés sans introduire de perturbation sur le fonctionnement du marché de l’énergie.

Bien entendu, une définition coordonnée au niveau européen des besoins de capacité sur chacune des zones de l’interconnexion, et l’instauration de mécanismes garantissant que ces capacités seront mises en place, constituera le schéma cible paneuropéen souhaitable.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Électricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique, en passant par les opérateurs de stockage et des effacements, et du pilotage des consommations.

en savoir +

Evènements du secteur

30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite
24
mai 2024

REMOOVE 2024

lire la suite
30
mai 2024

Think Energies 2024 - Réindustrialisation & décarbonation des filières de...

lire la suite

Colloque UFE

10 Dec

Colloque 2024

Colloque de l’Union Française de l’Électricité

Le mardi 10 décembre 2024 se tiendra la prochaine édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris !

Je regarde le teaser sur YouTube

Evènements du secteur

  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite
  • 24
    mai 2024

    REMOOVE 2024

    lire la suite
  • 30
    mai 2024

    Think Energies 2024 - Réindustrialisation & décarbonation des filières de...

    lire la suite