Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

21 février 2011

Energie : que veulent les citoyens européens ?

edito: 21 février 2011

C’est à l’échelon de l’Union européenne qu’il serait le plus opportun de s’attaquer aux défis liés à l’énergie. C’est ce qui ressort du dernier sondage Eurobaromètre effectué auprès d’un échantillon représentatif de citoyens européens pour le compte du Parlement européen, et publié le 3 février dernier. A la veille d’une refonte du plan d’action sur l’efficacité énergétique par la Commission européenne, les résultats de cette enquête montrent que les citoyens européens sont bien conscients de l’incidence de la production et de la consommation d’énergie sur les émissions de gaz à effet de serre et sur la dépendance énergétique…

Depuis de nombreuses années, Commission et Parlement européens mesurent, au travers d’Eurobaromètre, la perception que les Européens ont des questions énergétiques et environnementales. Ainsi, il y a trois ans, 37% des citoyens de l’UE se déclaraient préoccupés par la question des effets des changements climatiques et du réchauffement planétaire. Le niveau de préoccupation était d’ailleurs sensiblement plus élevé dans les régions méridionales: les habitants de l’Espagne, de Chypre, de Malte et de la Grèce étant les plus inquiets.

Dans le sondage Eurobaromètre réalisé pour le compte du Parlement européen, le 3 février dernier, à la veille du Conseil européen sur l’énergie, plus de huit Européens sur dix (82%) considèrent que les modes de consommation et de production d’énergie dans leur pays ont des effets néfastes sur le climat. La majorité des citoyens de l’UE (62%) voient dans «des mesures adoptées au niveau de l’UE» le meilleur moyen de s’attaquer aux problèmes liés à l’énergie, tandis que 32% seulement privilégient «des mesures adoptées au niveau national».

Maîtrise de l’énergie: de la prise de conscience…

La problématique de la maîtrise de l’énergie, si elle ne ressort pas comme la priorité majeure des citoyens européens dans l’immédiat, fait toutefois partie de leurs préoccupations à moyen terme. Ainsi, plus de sept Européens sur dix pensent qu’ils devront modifier leurs habitudes de consommation d’énergie au cours de la prochaine décennie (76%), et qu’il leur faudra installer des équipements moins gourmands en énergie pour le chauffage, l’éclairage, le refroidissement, etc. (72%). D’ores et déjà, ils sont 80% à avouer que le critère du rendement énergétique influence leurs décisions d’achat d’appareils électroménagers. Et lorsqu’on les questionne sur les mesures qu’ils apprécieraient le plus de la part des pouvoirs publics pour les aider à relever les défis énergétiques de l’avenir, les citoyens de l’UE citent le plus souvent des aides financières pour améliorer l’efficacité énergétique de leur habitat.

…à une réelle efficacité énergétique

Ces indicateurs sont révélateurs d’une des principales difficultés actuelles de la gestion «politique» de la maîtrise de l’énergie (MDE): le risque d’une approche trop diffuse, sans véritable vision d’ensemble. C’est particulièrement vrai dans le cas de la France qui a misé sur les Certificats d’Economie d’Energie et le crédit d’impôt pour favoriser le remplacement d’appareils déficients en termes de consommation énergétique. Pour l’UFE, si l’amélioration de l’efficacité énergétique est indispensable, son approche, aujourd’hui trop «pointilliste», n’est pas des plus performantes. Il est, en effet, souvent plus efficace d’isoler correctement son logement que de changer de chaudière! Mais c’est la seconde option qui est privilégiée, au détriment d’un diagnostic global et efficace du bâti et, surtout, d’une bonne information du consommateur final sur les actions à engager, hiérarchisées en termes de rapport coût/efficacité. Pour l’UFE, les mesures de soutien financier – qui pèsent inéluctablement sur les finances publiques d’un Etat – doivent rester exceptionnelles. Responsabiliser chaque acteur sur sa propre consommation devrait être le levier principal d’action au sein de chaque pays de l’UE.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite