Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

10 février 2013

DNTE : les enseignements de l’expérience Allemande

Edito: 11 février 2013

Lors du Conseil national du débat sur la transition énergétique (DNTE) jeudi dernier, un invité de marque était présent: le Ministre allemand de l’Environnement.
Devant notre propre Ministre Delphine Batho et de nombreuses personnalités, Peter Altmaier a apporté un éclairage intéressant sur l’EnergieWende.
Malgré un contexte économique très favorable, la transition énergétique n’est pas sans poser quelques défis à l’Allemagne.
Une expérience riche d’enseignements pour la France à l’heure où elle entame une vaste concertation sur sa propre transition…

S’exprimant dans un français parfait et visiblement fin connaisseur des questions énergétiques, Peter Altmaier a clairement posé les enjeux de la transition énergétique pour l’Allemagne et le contexte dans lequel elle se réalise.
Outre-Rhin, c’est devenu le sujet politique N°1. Ca n’était pas le cas au départ.
Entamée presque clandestinement dans les années 90, la transition énergétique s’est brusquement accélérée en 2000 avec la loi sur les ENR et leur financement au travers de tarifs fixes durant 20 ans.
De là provient l’essor des éoliennes au Nord du pays, du photovoltaïque au Sud, et l’implantation de quelque 7 800 usines biogaz.
La fermeture en 2011 des centrales nucléaires n’a fait qu’amplifier un mouvement déjà bien installé.

France/Allemagne: un contexte bien différent
Là s’inscrivent deux différences fondamentales entre nos deux pays: un contexte économique beaucoup plus favorable en Allemagne qu’en France, et une acceptabilité du nucléaire sans commune mesure des deux côtés du Rhin.
Peter Altmaier le résume d’ailleurs très bien lorsqu’il dit «Pour l’Allemagne, afin de répondre à la croissance économique et donc à l’augmentation de la demande énergétique, la seule solution était de développer les ENR compte tenu de l’absence d’acceptabilité sur le nucléaire.
Alors qu’en France, avec, à la fois, du nucléaire et des ENR, vous êtes dans une position plus favorable et équilibrée».

Les quatre grands défis de l’Allemagne

Mais malgré un environnement économique très porteur, l’Allemagne doit, en fait, faire face à 4 grands défis dans sa transition énergétique.

∙ Tout d’abord, un défi économique.
L’impact du soutien financier aux Energies Renouvelables (intégrant le coût de leur raccordement) est très important: il est ainsi passé de 3,5 €/MWh en 2003, à 53 €/MWh aujourd’hui, pour atteindre 120 €/MWh d’ici 2020.
Le Ministre de l’Environnement allemand est d’ailleurs conscient de la difficulté et souhaiterait désormais réduire le coût des ENR sur le long terme en abaissant leurs subventions et en intégrant leur production sur le marché.

∙ Ensuite, un défi technique, avec l’enjeu de la cohérence entre production et réseaux de transport et de distribution.
L’intégration de volumes importants d’ENR intermittentes et diffuses sur le territoire suppose des renforcements massifs de toutes les infrastructures de réseaux.
Peter Altmaier ne l’a pas caché: «la transition énergétique requiert une reconstruction totale du système électrique allemand».
Un processus long, coûteux (30 Md€, ce qui n’est pas rien, même pour un pays riche), alors même que le tarif d’acheminement de l’électricité en Allemagne est déjà, en moyenne, 30% plus élevé qu’en France.

∙ Autre défi, celui des filières industrielles.
Malgré le soutien de la demande, de la grande vague d’innovations qu’elle a entrainées et des 380 000 emplois qu’elle a créés, l’Allemagne n’est pas parvenue à stabiliser une filière industrielle solide et durable dans le domaine des renouvelables.
Peter Altmaier le reconnaît «90% des panneaux solaires sont importés de Chine, et le pays souffre d’un tissu industriel beaucoup trop atomisé dans le domaine des renouvelables alors qu’il faudrait désormais disposer de consortium pour faire face à la concurrence mondiale».

∙ Dernier défi, enfin, celui de l’impact environnemental.
L’essor de la production des énergies renouvelables ne saurait, à lui seul, garantir un bilan CO2 optimal: le système électrique allemand reste toujours fortement émetteur de carbone avec 370MT CO2 par an, soit autant que les émissions de toute l’économie française.

Quels enseignements pour la France?

Pour l’UFE, ces constats doivent servir à penser la transition énergétique (et pas seulement électrique!) en France de manière à relever ces défis.
Le succès reposera sur une combinaison des plusieurs grands facteurs que sont:

∙ Le renforcement de filières industrielles d’excellence en France, la capacité à en développer de nouvelles, pour créer des emplois et améliorer la balance commerciale du pays;

∙ La réorientation des consommations de fioul vers de l’électricité produite à partir d’ENR afin d’amplifier le bon bilan CO2 de la France, d’alléger son déficit commercial, et de préserver son indépendance énergétique;

∙ L’intégration des ENR électriques qui ne conduise pas à une baisse artificielle des prix de gros de l’électricité sans lien avec sa valeur réelle, ni à une baisse des prix du CO2 et une dégradation du bilan carbone global

∙ Le développement des ENR au niveau local adapté aux emplois et ressources disponibles localement, tout en tenant compte, pour ce qui concerne les ENR électriques, de l’objectif de sécurisation du système électrique national.

Dans cet esprit, à l’heure où l’Allemagne est en train de tirer tout le retour d’expérience des dernières années et que la France s’engage dans cette transition, l’UFE salue l’initiative de coopération commune à travers la création d’un Office franco-allemand pour les Energies renouvelables dans le cadre de la Transition Energétique.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite