Convention Eurelectric 2019 : « Leading the charge », le secteur européen de l’électricité veut mener la transition énergétique en Europe

Du 19 au 21 mai 2019, les représentants de l’industrie électrique européenne se sont retrouvés à Florence, en Italie, pour la convention annuelle d’Eurelectric. Avec la finalisation du Clean Energy Package consacré à l’électricité, le secteur s’affirme en leader de la transition énergétique et s’engage pour la décarbonation de l’ensemble de l’économie, conformément aux engagements pris lors de l’Accord de Paris.

En ouverture de la conférence, le président du Parlement européen Antonio Tajani a affirmé qu’« un lien fort entre l’industrie et l’environnement est nécessaire pour fournir les réponses au défi climatique, en termes de qualité de l’eau et de l’air, d’emploi et d’immigration  ».

Un leadership politique, technologique et industriel pour mener la transition énergétique

Le leadership du secteur dans toutes ses dimensions a bien entendu été au cœur des discussions de cette convention annuelle. En termes technologiques, le secteur dispose des leviers nécessaires - et à un coût compétitif- pour atteindre sa décarbonation complète « bien avant 2050 ». En termes industriels, l’accélération de l’électrification de l’économie et notamment du transport, des bâtiments et de l’industrie, permettra la transition vers une économie européenne neutre en carbone.

La voie à suivre est désormais bien identifiée par l’ensemble des acteurs, y compris par la Commission européenne, qui a placé l’électrification au centre de sa stratégie de long terme pour décarboner l’économie européenne. Pour y parvenir, de nombreux intervenants, du monde économique et académique, ont souligné que le secteur électrique devait faire preuve de leadership pour mettre en œuvre cette stratégie et emporter l’adhésion des citoyens.

À la recherche de nouveaux modèles économiques

Le secteur électrique a rappelé les enjeux clés, auxquels il fait face, les fameux « 4D » : Décarbonation, Décentralisation, Digitalisation et Démocratisation. L’enjeu de l’acceptabilité sociale de la transition énergétique a fait l’objet d’un traitement tout particulier. Si les technologies et services de demain existent et sont connus (vehicle-to-grid, flexibilité, autoconsommation…), il faut désormais un nouveau paradigme qui parte des besoins et attentes des consommateurs afin de les engager pleinement dans la transition énergétique. Interrogés sur le fait de savoir si les entreprises énergétiques fourniraient un jour seulement des services et pas seulement de l’énergie, un tiers des participants a répondu par la positive.

La digitalisation du secteur et le nouveau rôle des données ont été au cœur des discussions pour permettre cette évolution. Les compteurs intelligents et les véhicules électriques génèrent en effet d’importants volumes de données. Or, ces données sont actuellement enregistrées et stockées mais rarement utilisées à leur plein potentiel. Le rôle des gestionnaires de réseau de distribution en la matière a été souligné. Au centre de ce processus complexe, les DSO qui ont déjà engagé leur transformation vers un rôle de plateforme sont une des réponses permettant de développer les services de demain.
Une session a enfin été consacrée à la nouvelle « DSO Entity ». Les travaux menés par les associations de GRD pour sa mise en place seront adressés envoyés à la Commission d’ici la fin de l’année 2019.

Vattenfall prend le relais à la présidence d’Eurelectric

La convention annuelle a également été l’occasion d’officialiser la nouvelle présidence d’Eurelectric pour les deux prochaines années. Magnus Hall, PDG de l’énergéticien suédois Vattenfall, succède à Francesco Starace, PDG d’Enel. Présentant ses priorités pour les deux prochaines années, M.Hall a rappelé le double enjeu consistant à mener à bien la décarbonation de l’économie en Europe d’une part, et à garantir d’autre part une transition juste pour les consommateurs. En tant que membre actif d’Eurelectric impliqué au niveau européen, l’UFE soutiendra la nouvelle présidence dans ses efforts pour décarboner le secteur électrique à horizon 2045, accompagner l’électrification de l’économie et promouvoir un cadre de marché favorisant les investissements bas carbone au meilleur coût.

Pour en savoir plus sur les priorités de la nouvelle présidence

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.

Je comprends qu’en m’abonnant, je choisis explicitement de recevoir la newsletter et que je peux facilement et à tout moment me désinscrire en utilisant le lien envoyé dans l’email.