Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

04 janvier 2010

Accord politique de Copenhague

edito: 4 janvier 2010

L’accord conclu le 18 décembre dernier à Copenhague dans le cadre de la Conférence sur le Climat n’est clairement pas à la hauteur des attentes de nombreux Etats, industriels et ONG, pour ne pas dire des citoyens en général. Cet échec pose une question centrale de gouvernance des Nations Unies dans un tel processus, mais aussi, pour le secteur électrique européen, un véritable problème en termes de visibilité et de compétitivité.

L’échec de Copenhague est du, pour partie, aux règles de fonctionnement des Nations Unies où la règle de l’unanimité rend quasi impossible un consensus à 193 Etats, qui plus est sur un sujet aussi sensible que l’avenir climatique de la planète. En ce sens, l’Union européenne, en supprimant progressivement la règle de l’unanimité, a pu se doter, malgré la lenteur parfois dénoncée du processus communautaire, d’outils ambitieux. Ainsi, le paquet Energie-Climat ne recueillait pas l’enthousiasme de certains Etats membres tels que l’Italie ou les pays de l’Est, mais la perspective d’un vote les a pourtant contraints à entamer la négociation en vue d’un compromis acceptable pour eux.
Pour autant, à Copenhague, l’Europe n’aura pas réussi à s’exprimer d’une seule et même voix et certains de ses Etats membres auront même tenté d’intervenir seuls dans le débat. De fait, l’UE était quasi inaudible lors des ultimes négociations, et le texte final semble surtout avoir été piloté par les Etats Unis et la Chine.

L’UFE est particulièrement déçue de l’absence d’un accord contraignant sur des objectifs de réduction d’émission de CO2 à l’horizon de 2020, et ce d’autant plus que la position politique adoptée ne mentionne même pas qu’un futur traité, qui reste une cible pour la conférence de Mexico fin 2010, devrait comporter de tels objectifs. L’industrie électrique européenne, à travers EURELECTRIC, et française, à travers l’UFE, fait, en effet, de la lutte contre les émissions de CO2 le fer de lance de sa politique en visant des réductions drastiques à l’horizon 2020 et 2050.

La situation engendrée par l’échec de Copenhague crée donc une incertitude sur les futures règles de fonctionnement internationales en matière de réduction d’émissions de carbone, ce qui est particulièrement préjudiciable pour les industriels à l’heure où ils doivent faire face à d’importants investissements. Certaines entreprises européennes, et plus généralement, l’ensemble de l’économie européenne, pourront se trouver durablement handicapées dans leur compétitivité du fait de l’absence d’engagements contraignants pour les autres pays. Ce manque de visibilité risque également de pénaliser le marché du CO2 dont la montée en puissance et le bon fonctionnement demandent un cadre clair et stable.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite
24
mai 2024

REMOOVE 2024

lire la suite
30
mai 2024

Think Energies 2024 - Réindustrialisation & décarbonation des filières de...

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite
  • 24
    mai 2024

    REMOOVE 2024

    lire la suite
  • 30
    mai 2024

    Think Energies 2024 - Réindustrialisation & décarbonation des filières de...

    lire la suite