Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

16 juillet 2012

Vous avez dit efficacité énergétique ?

Edito: 16 juillet 2012
(
prochain édito à paraître le 3 septembre… Bonnes Vacances!)

Si l’efficacité énergétique est devenue un élément incontournable de toute politique énergétique, il n’est pas sûr que sa définition et ses conséquences soient bien claires et explicites pour les différentes parties prenantes. A l’heure où la Commission Energie du parlement Européen vient d’adopter un accord politique sur le projet de Directive «Efficacité énergétique», il est donc intéressant d’en revisiter le sens et les implications…

Il y a différentes acceptions possibles de l’efficacité énergétique.

· Une première vision (de sobriété ou dite, encore, «objectif Kyoto») consiste, à partir d’une année précise, à diminuer la consommation d’énergie d’un pays d’un certain montant exprimé en valeur absolue.

· Une seconde vision consiste à proposer une diminution relative de la consommation d’énergie tout en prenant en compte la croissance économique. C’est l’hypothèse retenue actuellement par la Commission Européenne dans le cadre de son projet de directive Efficacité Energétique. Dans ce cadre, une estimation de la consommation est réalisée sur le long terme (2020) et la réduction de consommation est exprimée en % de ce niveau (20%).

· Enfin, une troisième vision consiste à définir un objectif de diminution de la consommation d’énergie par unité de PNB produite, ce qui exclut la prise en compte de la croissance économique dans le calcul.

Mais quelle que soit la méthode de calcul retenue, il faut comprendre que de nombreux facteurs sont susceptibles d’influencer les résultats attendus.

Il en va ainsi de la situation économique…

Dans une situation de crise économique, les objectifs de réduction de la consommation sont plus faciles à obtenir compte tenu du recul de l’activité, mais, sur le plan des investissements technologiques, il est clair (cf l’évolution de la consommation d’énergie dans l’industrie française depuis 1970) que ceux-ci sont plus facilement réalisés en période de croissance économique, d’où le point essentiel de l’anticipation dans une politique d’Efficacité Energétique bien construite. Il est un fait que l’amélioration de l’intensité énergétique souffre plus d’un contexte de crise. Dans ce même contexte, la diminution de la consommation énergétique des ménages ne peut être considérée comme un résultat d’efficacité énergétique, mais plutôt comme une progression de la précarité.

…du climat…

L’expérience récente de la France lors de l’exercice 2011 montre qu’une élévation sensible de la température moyenne observée entraîne une réduction très importante de la consommation d’énergie, et ceci sans qu’aucun investissement ne soit nécessaire pour obtenir ce résultat. C’est le seul cas où le MWh non consommé est obtenu «gratuitement», si on ne tient pas compte de l’impact sur la rémunération des coûts fixes, spécialement des distributeurs.

…mais aussi de nombreux facteurs auxquels on ne pense pas!

Un des paramètres auquel on ne songe pas immédiatement quand on évoque la notion d’efficacité énergétique mais qui est pourtant essentiel, c’est le rôle des comportements individuels. En effet,entreprendre des actions d’efficacité énergétique implique la réalisation d’investissements utilisant des technologies diverses, qu’elles soient ou non rendues obligatoires par des mesures réglementaires. Pourtant, la mise en œuvre des investissements ne garantit pas, à elle seule, le résultat. L’utilisateur de l’équipement peut, selon son comportement, rendre l’efficacité réelle ou, au contraire, en annihiler largement les bénéfices attendus… en consommant plus parce qu’il a réduit sa facture énergétique! C’est ce qu’on appelle l’«effet rebond».

Un autre paramètre auquel on pense peu aussi est l’impact de la démographie. Le taux de croissance de la population, ainsi que l’évolution de sa répartition entre tissu urbain et espace rural, jouent également un rôle-clé dans la mise en œuvre d’une politique d’efficacité énergétique. Ainsi, le développement du «Grand Paris», à l’horizon 2025, impliquera, a priori, de pouvoir disposer de 3 GW de capacités de production rien qu’en électricité. A l’inverse, des objectifs très ambitieux d’Efficacité Energétique sont portées par des pays nordiques dont la démographie est récessive.

Au final, on s’aperçoit que l’efficacité énergétique peut s’avérerun concept difficile à définir, mais surtout, à évaluer dans ses effets réels:

La préoccupation majeure doit être d’éviter d’en faire un instrument de régression économique. En effet, la crise économique, la régression industrielle et la réduction du pouvoir d’achat constituent, de redoutables paramètres «performants» en termes d’efficacité et d’économies énergétiques, de même qu’en termes d’impact sur les émissions de CO2!

Si on revient, par contre, sur une notion plus positive de l’efficacité énergétique, c’est-à-dire sur l’idée que, pour un niveau de confort ou d’activité donné, il est possible de consommer moins d’énergie, alors il faut s’assurer de deux choses:

· d’une part, que les investissements nécessaires pour obtenir un tel résultat soient réalisés dans une perspective rationnelle et financièrement supportable;

· et d’autre part, que, sociologiquement, les comportements des consommateurs s’intègrent bien dans cette logique d’efficacité.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite