Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

20 janvier 2014

Transition énergétique : priorité à une stratégie bas carbone

arton4

Le Président de la République l’a encore rappelé lors de ses vœux à la nation le 1er janvier dernier : l’avenir de la France passe par une Europe forte au sein de laquelle le couple franco-allemand a un rôle important à jouer. C’est particulièrement vrai dans le cas du marché de l’électricité. Reste à ne pas se tromper de cible et à replacer les transitions énergétiques au cœur d’une véritable stratégie bas carbone tant au niveau de l’Europe qu’au niveau de la France…

Le Président de la République l’a encore rappelé lors de ses vœux à la nation le 1er janvier dernier : l’avenir de la France passe par une Europe forte au sein de laquelle le couple franco-allemand a un rôle important à jouer. C’est particulièrement vrai dans le cas du marché de l’électricité. Reste à ne pas se tromper de cible et à replacer les transitions énergétiques au cœur d’une véritable stratégie bas carbone tant au niveau de l’Europe qu’au niveau de la France…

Ces dernières années, les difficultés structurelles auxquelles le marché de l’électricité est confronté se sont accentuées. Une consommation atone couplée à un développement de capacités de production sans lien réel avec l’évolution de la demande a conduit à des surcapacités un peu partout en Europe, y compris en France. Le prix du marché en base est devenu trop bas pour soutenir les investissements qu’il faudrait pourtant entreprendre pour entretenir et moderniser toutes les infrastructures. Et pour couronner le tout, la crise économique, qui a encore amplifié ce phénomène, tend désormais à occulter dangereusement l’objectif fondamental à l’origine des évolutions en matière de politiques énergétiques : la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

Réduire les émissions de CO2

Or, il ne peut y avoir de transition énergétique sans une stratégie centrée sur un objectif bas carbone. Le CO2 représentant à lui seul plus de 70% des émissions de GES, la réduction drastique de ses émissions doit conditionner les démarches de mutation des systèmes énergétiques dans toute l’UE. Car n’en doutons pas : c’est à la maille européenne que tout se joue désormais. L’interdépendance des systèmes électriques est croissante : chaque choix de mix entrepris par un pays impacte les systèmes électriques de ses voisins. Une réflexion de la politique énergétique nationale qui s’inscrive dans une démarche européenne sera donc un moyen de mutualiser des coûts et de retrouver de la compétitivité dans un secteur ultra capitalistique et en pleine mutation.

Un axe France-Allemagne

A l’heure où l’Europe tente de redonner un souffle à sa construction de l’Europe de l’électricité, la France et l’Allemagne, par leur situation géographique sur la plaque centre-ouest et par leur démarche respective en matière de transition énergétique, ont clairement un rôle à jouer.
La France, tout d’abord, dispose aujourd’hui d’un bilan CO2 très satisfaisant sur lequel elle peut s’appuyer pour poursuivre ses efforts de diminution de son intensité énergétique et gérer les appels de puissance à la pointe notamment. Cela passe par des transferts de consommations d’énergies carbonées vers des consommations d’énergie décarbonée. Cela passe aussi par un pilotage beaucoup plus fin et précis des usages. Enfin, cela passe par un renforcement de la part des nouveaux moyens de production d’électricité décarbonée (ENR) et le maintien d’une production nucléaire dont la part relative diminuera. L’Allemagne, quant à elle, n’a plus le choix. Elle est désormais dans l’obligation d’adapter sa politique de transition énergétique. L’essor massif des renouvelables, décorrélées de l’évolution réelle de la demande, se heurte à une sombre réalité : pour couvrir l’intermittence des ENR, l’Allemagne est contrainte de faire massivement appel aux centrales à charbon, dégradant ainsi considérablement son bilan carbone. Si aujourd’hui les deux pays sont sur des problématiques apparemment distinctes, en réalité, dans les années à venir, la sécurité d’approvisionnement de l’Europe à moyen et long terme passera par des initiatives convergentes à ces deux pays.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite