Le saviez-vous ? Un mécanisme de capacité sécurise la transition énergétique à moindre coût

Si les transitions énergétiques en cours en Europe sont à la fois ambitieuses et nécessaires, elles mettent aussi à l’épreuve notre sécurité d’approvisionnement. En raison de la montée en puissance des énergies renouvelables, l’aléa météorologique va jouer un rôle de plus en plus prépondérant. Or, l’architecture actuelle du marché de l’énergie est inadaptée pour répondre à cette incertitude météorologique croissante. En effet, dans un marché « energy only », qu’il s’assortisse ou non de plafonds de prix, les acteurs de marché doivent miser sur un nombre limité d’années très profitables pour amortir les coûts de leurs centrales. Projetée à 2030, une telle situation se traduirait par un sous-investissement global et, de fait, une sécurité d’approvisionnement en France inférieure de 50 % à celle visée par les pouvoirs publics.
En revanche, la mise en place d’un mécanisme de capacité permet aux investisseurs d’avoir une meilleure visibilité sur leurs revenus à long terme, ce qui, en retour, favorise sans discrimination les investissements dans les capacités de production et d’effacement. Grâce à cela, le niveau de sécurité d’approvisionnement visé par les pouvoirs publics est bel et bien atteint ; le mix électrique est plus adapté aux besoins futurs des consommateurs et l’environnement d’investissement est moins risqué. Un mécanisme de capacité garantit donc une transition énergétique sûre et durable, sans que cela ne leur coûte plus cher aux consommateurs.
Source : Etude UFE-BDEW "Energy transition and capacity mechanisms : A contribution to the European debate with a view to 2030"

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.