Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

03 janvier 2011

L’UFE en 2011

edito: 3 janvier 2011

Dans le contexte d’une crise économique mondiale qui continue de sévir dans nombre de secteurs industriels, l’année 2010 aura été marquée pour le secteur électrique français par le redressement de la consommation.

Avec l’adhésion des filiales françaises d’ENEL et de VATTENFALL fin 2010, l’UFE a, de son côté, conforté son rôle d’organisation professionnelle représentative de l’industrie électrique en France.

En survenant dès le mois de novembre dernier, le froid et la neige auront fait une apparition très précoce par rapport aux normales saisonnières. Cet épisode climatique a fait ressurgir, une nouvelle fois, la crainte d’un risque de défaillance pour le système électrique. En réalité, depuis une dizaine d’années, on constate une dégradation des paramètres essentiels de ce dernier: tension accrue de l’équilibre offre/demande chaque hiver, moindre maîtrise de la puissance appelée en pointe et dégradation du bilan export/import d’électricité avec les pays voisins.

Energie vs Puissance

Pour autant, la raison essentielle ne relève pas que de l’aléa climatique mais de l’organisation même du marché de l’électricité. Celle-ci est fondée sur l’unique valorisation de l’énergie produite, sans prise en compte du rôle essentiel que joue aussi la puissance appelée par les consommateurs. Or, force est de constater que l’énergie seule ne permet ni de rémunérer correctement les capacités de production (base, demi base, pointe, extrême pointe), ni d’inciter véritablement les clients à limiter les puissances appelées à la fois sur le plan des pointes journalières (par de l’effacement) et sur le plan saisonnier (par le biais de la performance en puissance des équipements utilisés). Ainsi, sur le long terme, si rien n’est fait, ce sont tout autant la réduction des émissions de CO2, l’indépendance énergétique que la sécurité d’approvisionnement de la France qui seront fragilisées.

Une vision industrielle globale

On est donc, là, face à des enjeux vitaux. C’est pourquoi l’UFE poursuit pour 2011 une démarche de fond, basée sur une déclinaison de sa Vision 2020 *, et articulée autour d’une analyse des enjeux et des besoins du secteur industriel électrique, dans leur globalité, à l’horizon 2030. Compte tenu des délais longs (15 à 20 ans) pour adapter les infrastructures, il est, en effet, urgent d’appréhender, dès à présent, dans son ensemble, à la fois la demande en consommation liée au développement des usages de l’électricité, et son impact sur les capacités de production et les réseaux. Cette vision industrielle globale à moyen terme est aussi indispensable pour évaluer les besoins en financement à venir et pour anticiper, d’ores et déjà, l’évolution des fondamentaux économiques que cela va induire (prix, tarifs, CSPE…).

Une nouvelle organisation du marché

Parmi les grands chantiers qui découlent de la loi NOME figure une adaptation de l’organisation du marché de l’électricité, avec la mise en place d’une obligation de capacité et d’un marché de capacité ** en complément du marché de l’énergie électrique. Cette évolution a été intégrée à l’article 2 de la loi NOME. Il s’agit désormais de mener un travail concret et concerté avec l’ensemble des parties prenantes pour mettre en œuvre un tel dispositif. D’ores et déjà, l’UFE y consacrera aussi une grande partie de ses travaux cette année, tant au niveau français qu’au niveau européen

* Vision 2020 «Défi climatique, nouveaux enjeux électriques»

** Tout fournisseur d’électricité sera obligé de «couvrir» par ses propres centrales, ou par la «location» de quote-part de centrale (c’est ce que l’on appelle les capacités certifiées), la puissance maximale appelée par ses clients. En cas de défaillance, il sera pénalisé lourdement. Le marché de capacité est le marché sur lequel s’organise l’échange de cette quote-part de centrale.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite