Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

04 avril 2011

L’hydroélectricité, au cœur des enjeux énergétiques

Edito: 4 avril 2011
Alors que la catastrophe de Fukushima domine toujours l’actualité de l’énergie, la seconde réunion du Comité de suivi de la Convention pour le développement d’une hydroélectricité durable a eu lieuce vendredi dernier. A cette occasion, il a pu être rappelé quel’hydroélectricité est bien au cœur des enjeux énergétiques d’aujourd’hui, et que cette industrie présente de nombreux atouts pour l’avenir de notre environnement comme de nos emplois …

C’était il y a 9 mois: le 23 juin 2010, dans la continuité du Grenelle Environnement, Jean-Louis Borloo, alors Ministre du développement durable, signait, avec les parties prenantes à l’hydroélectricité – dont l’UFE – une convention d’engagements pour le développement d’une hydroélectricité durable en cohérence avec la restauration des milieux aquatiques. Objectifs du texte: accroître, à l’horizon 2020,de 3 TWh la production d’énergie, augmenter la puissance de pointe de 3000 MW, et participer à l’atteinte de l’objectif de 2/3 des masses d’eau en bon état écologique d’ici 2015.

Un 2ème Comité de Suivi

Vendredi dernier, parmi les points importants à l’ordre du jour du 2ème Comité de Suivi de cette Convention, figurait l’élaboration des classements des cours d’eau, et la préparation des volets hydrauliques des schémas régionaux «climat, air, énergie». L’UFE a travaillé, ces derniers mois, sur l’évaluation du potentiel hydraulique. Les éléments qui en découleront contribueront, dans les prochaines semaines, à l’élaboration de ces schémas, dont le but est de définir les objectifs de développement des différentes énergies renouvelables, en fonction de leur potentiel et des zones favorables à cet essor.

Bien cerner les enjeux

Le développement de l’hydroélectricité est une donnée majeure du mix énergétique. Mais le fait est qu’elle est souvent placée au cœur d’intérêts que l’on s’acharne, régulièrement, à vouloir considérer comme fondamentalement divergents: l’écologie d’un côté et l’industrie de l’autre. Pourtant, l’actualité du changement climatique, de la préservation de la biodiversité, de la promotion des filières industrielles françaises d’excellence, de la problématique de la ressource en eau de la planète, remet cette énergie au cœur des grands enjeux de demain. En réalité, les retombées de l’hydroélectricité pour les territoires, pour l’industrie, comme pour l’environnement sont extrêmement importantes et indissociables. L’un de ses principaux atouts est d’être étroitement liée au territoire et de faire appel à tous les corps de métiers. Peu de gens savent ainsi que le génie-civil représente de 50% à 75% de cette industrie. Les machines, souvent françaises, comportent une part «montage» importante. De même, une véritable expertise dans toutes les technologies – géologie, écologie, hydrologie, hydraulique, mécanique, électrique, informatique – est requise. Autant de richesses pour les territoires concernés, où son impact sur l’économie locale est loin d’être négligeable.

Du local à l’international

Mais au-delà des retombées locales, la filière hydroélectrique française est une industrie qui s’exporte bien. Et dans une conjoncture économique morose, c’est plutôt une chance pour la France de pouvoir maintenir et créer des emplois sur la base d’une technologie industrielle et environnementale reconnue dans le monde entier. Là encore, on le dit peu mais la France est en tête des pays européens pour la production d’hydroélectricité derrière la Norvège. Représentant 95% de l’énergie électrique renouvelable française avec 67 TWh en année moyenne, l’hydroélectricité contribuede façon essentielle àla fourniture d’électricité à la pointe par ses centrales de lac (grands réservoirs saisonniers) et d’éclusées, Elle est aussi le garant de la sûreté du système électrique par sa capacité d’intervention rapide, à tout moment,sur le réseau. Autrement dit, nous avons développé, au fil du temps, un patrimoine national et une expertise que beaucoup nous envient. A l’heure où l’eau est devenue un enjeu mondial, la France possède donc des atouts considérables autour de ses filières industrielles pour le petit cycle de l’eau.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Électricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique, en passant par les opérateurs de stockage et des effacements, et du pilotage des consommations.

en savoir +

Evènements du secteur

30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite
24
mai 2024

REMOOVE 2024

lire la suite
30
mai 2024

Think Energies 2024 - Réindustrialisation & décarbonation des filières de...

lire la suite

Colloque UFE

10 Dec

Colloque 2024

Colloque de l’Union Française de l’Électricité

Le mardi 10 décembre 2024 se tiendra la prochaine édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris !

Je regarde le teaser sur YouTube

Evènements du secteur

  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite
  • 24
    mai 2024

    REMOOVE 2024

    lire la suite
  • 30
    mai 2024

    Think Energies 2024 - Réindustrialisation & décarbonation des filières de...

    lire la suite