Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

19 mai 2014

Les enseignements de l’Energiewende pour la transition énergétique française

arton552

Le ministre allemand de l’économie et de l’énergie, Sigmar Gabriel, ne cache plus son inquiétude face à la tournure qu’a prise l’Energiewende Outre-Rhin. Tout récemment, il a même parlé de « folie » pour évoquer la transition énergétique allemande. Les chiffres* lui donnent en effet raison et font quelque peu froid dans le dos. Même si la France est loin d’un tel scénario, l’expérience de nos voisins et amis allemands est néanmoins à méditer sérieusement pour tirer les enseignements de ces erreurs et ne pas rater notre propre transition énergétique …

Le problème est sans doute que l’Allemagne a mal évalué la trajectoire en matière de développement intensif des énergies renouvelables. Elle se heurte donc désormais à une réalité économique de plus en plus difficile à supporter pour le pays. Prenons quelques chiffres : entre 2001 et 2013, le photovoltaïque allemand (PV) a produit 110 TWh au total, pour un coût de 41,6 Mds €. Le MWh solaire est donc revenu au consommateur allemand à 422 €, dont … 382 € de subvention ! Même tendance pour la production éolienne qui totalise 435 TWh, pour un coût de 36,4 Mds €, soit 124€/MWh (dont 84€ de soutien public) pour le client final.

Impact sur la compétitivité

Ainsi, en 13 ans d’Energiewende, pour obtenir 545 TWh, soit l’équivalent d’un an de production du secteur électrique français, les allemands ont dû débourser 78 Mds d’€, soit l’équivalent du coût de construction de 10 EPR ou encore 1,5 fois le coût du prolongement pour 20 ans de l’ensemble des 58 réacteurs du parc nucléaire français actuel.

Mais surtout, les perspectives à 10 ans sont encore plus lourdes pour les consommateurs allemands. Après une enveloppe de 1,0 Mds € en 2001, 5,2 Mds € en 2007, et de 13,5 Mds € en 2013, la facture atteindra, entre 2014 et 2023, au minimum 150 Mds d’€ (uniquement pour les installations existant actuellement), avec un prix de gros se situant à 35 €.

Ce qui est en cause, in fine, c’est l’impact de ces factures exorbitantes sur le niveau de compétitivité des entreprises allemandes et donc sur la variable-clé de son économie : son énorme excédent commercial à l’exportation. C’est sans doute ce qu’entrevoit d’ores et déjà Sigmar Gabriel lorsqu’il parle d’échec technique et financier pour la transition énergétique allemande…

*Sources des chiffres : BDEW

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite