Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

06 juin 2011

L’efficacité énergétique, au cœur des attentes des citoyens européens

Edito: 6 juin 2011

Selon un récent sondage* réalisé par le Parlement européen, les citoyens des 27 Etats membres sont de plus en plus sensibles à l’impact de leur comportement énergétique. 81% d’entre eux souhaiteraient que l’objectif de l’UE en matière d’efficacité énergétique (réduction volontaire de 20% de la consommation d’ici 2020) devienne désormais obligatoire. Avec, comme outils privilégiés, les compteurs intelligents, une fiscalité incitative et à la mise en concurrence des fournisseurs…

Nul doute que l’efficacité énergétique sera un des chantiers majeursde l’Union Européennedans les années qui viennent. La Commission planche, d’ailleurs, sur l’élaboration d’une Directive qui devrait être finalisée d’ici cet été. C’est en tout cas un sujet d’intérêt certain pour les citoyens européens. Ainsi, selon un sondage effectué en février dernier pour le compte du Parlement européen auprès de plus de 26 000 personnes réparties dans les 27 pays de l’Union Européenne, la réduction de leur consommation énergétique – et donc de leur facture – est une des priorités des ménages européens.

Des citoyens européens favorables à des objectifs contraignants

Ils seraient même favorables à ce que les objectifs en la matière deviennent contraignants. En 2007, l’Union européenne s’était en effet fixée un triple but: diminuer de 20% les émissions de gaz à effet de serre, augmenter l’efficacité énergétique de 20%, et réduire la consommation d’énergie de 20% supplémentaires, d’ici 2020. Toutefois, ces objectifs n’avaient pas été rendus contraignants pour les États membres. Certains ont fait preuve d’un vrai volontarisme en déclinant le Paquet Energie-Climat de façon concrète, comme la France avec le Grenelle de l’Environnement. Aujourd’hui donc, à travers le sondage, à la question très directe de savoir s’ils seraient d’accord pour que l’objectif de réduction de 20% de la consommation d’énergie devienne obligatoire, 33% des citoyens de l’UE ont répondu «oui, certainement», et 48% «oui, probablement». Un objectif contraignant que la Commission aimerait pousser mais que dénoncent beaucoup de pays en vertu du principe de subsidiarité. De son côté l’UFE est, elle-même, opposée à la mise en oeuvre d’un tel objectif contraignant, les cibles chiffrées en matière d’économie d’énergie devant, pour elle, rester du ressort des Etats membres. Reste à savoir ce que les ménages européens entendent précisément par «obligatoire», et ce qu’ils sont vraiment prêts à faire dans le domaine de l’efficacité énergétique.

Réduire d’abord et avant tout sa facture

En effet, comme toujours dans la pratique, il y a les déclarations d’intention, les marques d’intérêt réel, et puis …les contraintes matérielles. Ainsi,l’étude indique que la crise économique a joué un rôle négatif. C’est avant tout dans leur foyer que les Européens ont modifié leur comportement énergétique sur les postes «éclairage» et «électroménager» en particulier. Mais ils ont ignoré les mesures d’économie d’énergie les plus coûteuses pour eux: seuls 19% ont procédé à des travaux d’isolation (contre 20% en 2006), 6% ont investi dans l’achat d’une voiture plus écologique (contre 8% en 2006), et 17% reconnaissent …n’avoir rien fait du tout!. Autre élément révélateur de leur préoccupation première: face au poids des dépenses en électricité dans leur budget, 62% des personnes interrogées estiment nécessaire d’instaurer des mesures tarifaires spécifiques pour lutter contre la précarité énergétique. Toujours côté «porte-monnaie», pour réduire leur facture énergétique, les Européens sont 40% à estimer que des incitations fiscales (réductions d’impôts) leur permettraient d’améliorer l’efficacité énergétique de leur foyer et donc d’économiser de l’énergie. 36% des Européens privilégient la mise en concurrence des fournisseurs d’énergie ainsi que la faculté, pour le consommateur, d’en changer aisément. Et 23% prônent une simplification des factures afin de les rendre compréhensibles et moins opaques.

Priorité au «compteur intelligent»

Mais parmi les outils privilégiés pour gagner en efficacité énergétique, c’est la généralisation des «compteurs intelligents» qui est considérée comme prioritaire par 47% des répondants. Pour quatorze pays, c’est même le moyen numéro un. A ce titre, l’Italie et la Suède, pays où ces types de compteurs sont déjà bien implantés, figurent en tête avec 59% chacun. Enfin, les citoyens des 27 pays de l’Unionse montrent favorables à un réseau européen intégré qui, pour 59% d’entre eux, leur paraît être un moyen de mieux utiliser et acheminer les différents types d’énergies, en diminuer le coût, et générer une plus grande solidarité entre États membres.

* http://www.europarl.europa.eu/fr/pr…

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite