Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

20 avril 2015

La sécurité d’approvisionnement en électricité, un enjeu de plus en plus européen

arton692

En mettant en place l’obligation de capacité en France, la loi NOME faisait de la sécurité d’approvisionnement une des priorités de la France. A la demande de Ségolène Royal, comme l’a rappelé Virginie Scwharz, le lancement par RTE, le 15 avril dernier, d’une concertation sur les modalités de participation des capacités européennes au système français et sur les caractéristiques de ce que pourrait être un mécanisme européen, souligne que la question de la sécurité d’approvisionnement devient européenne.

C’est d’ailleurs désormais l’une des 5 priorités de l’Union de l’Energie européenne comme l’a rappelé lors de la conférence organisée par RTE, Florian Ermacora, Chef de l’Unité B2, Marché de Gros électricité et gaz à la Commission Européenne. C’est aussi l’une des questions-clefs de la PPE qui lui consacre un atelier spécifique. Mercredi dernier, Pierre Bornard, Directeur Général Délégué de RTE, l’a redit : tout marché s’organise sur la base de deux principes : il doit refléter des sous-jacents physiques, et en révéler les raretés. Or, la vraie rareté dans un système électrique, c’est la puissance. Elle conditionne le dimensionnement des outils de production, des réseaux et caractérise la performance des appareils de consommation. Or, aujourd’hui, quelle est la situation ? Le système électrique vit une situation paradoxale : alors que tout le monde parle de surcapacités de production en énergie, en Europe, il y a de plus en plus de risques de pénurie de puissance à la pointe à l’avenir. Donc de risques de défaillance (blackout). La France, comme la plupart de ses voisins, est concernée. Si la Belgique a échappé aux coupures d’électricité, voire de black-out, cet hiver, c’est simplement en raison d’un climat particulièrement doux. Chez nous, le Bilan Prévisionnel de l’équilibre « offre/demande » d’électricité réalisé par RTE n’est pas très optimiste et prévoit des difficultés d’approvisionnement dès 2017. La mise en place du mécanisme de capacité s’avère donc pleinement justifiée en France. C’est une assurance qui pallie aux insuffisances du marché dit « energy only » actuel qui n’envoie pas les signaux économiques suffisants pour assurer les investissements nécessaires en moyens de production ou en moyens d’effacer les appels de puissance en pointe par les consommateurs. Le système français est, en effet, technologiquement neutre entre production et effacement. Pierre Bornard a même souligné qu’il favorisait, de fait, les effacements. Olivier Baud, Président d’Energy Pool, a d’ailleurs rappelé qu’en attendant sa mise en œuvre, un important potentiel d’effacement industriel était disponible, mais malheureusement impossible à mettre en place faute de rémunération suffisante. Compte tenu du développement de l’intermittence, qui peut conduire à des tensions hors des périodes de pointe, il a ainsi demandé l’extension du mécanisme de capacité à l’ensemble de l’année.

Ouvrir…

D’ores et déjà, cette prise en compte des capacités transfrontalières est assurée, de manière implicite ; ainsi, en se fondant sur une méthode statistique, l’obligation de capacité anticipe qu’en 2017, 7% de la puissance nécessaire pour passer la pointe d’hiver proviendra des pays frontaliers. Certains, comme GDF-SUEZ représenté par Didier Sire, Directeur de la Stratégie de la Branche Energie Europe à GDF SUEZ, mais aussi EURELECTRIC représenté par Juan José Alba Rios, Président du Comité Marché d’Eurelectric, demandent une participation explicite de telle ou telle centrale située en Belgique, en Allemagne. Est-ce possible ? Comment ? Tel est le premier objet de la concertation lancée par RTE, comme l’a rappelé Olivier Grabette, Directeur général adjoint chargé de l’économie, des marchés et de l’innovation à RTE.

…converger…

RTE l’a rappelé : plus de 20 pays se sont dotés de mécanismes de capacité, sans grande cohérence entre eux. La question se pose donc d’une convergence au niveau Européen. Tout en reconnaissant cette nécessité, le représentant de la Commission, Florian Ermacora, en a montré la difficulté : ne pas perturber le fonctionnement du marché « energy only », mais définir, a minima, des critères communs, voire les bases d’une organisation commune. Fort de sa réussite dans le lancement du mécanisme de capacité, la Ministre Ségolène Royal a confié à RTE le soin de faire des propositions dans ce domaine.

…car l’avenir, c’est l’Europe !

L’UFE, qui a été très impliquée dès l’origine dans la réflexion française sur le mécanisme de capacité, considère depuis longtemps que la question de la sécurité d’approvisionnement en électricité ne peut être traitée au seul échelon national. Une telle réflexion sur le fonctionnement du marché et les éventuels compléments à y apporter doit désormais être portée par la Commission européenne. Afin d’appuyer cette réflexion au niveau Européen, l’UFE travaille ainsi actuellement avec son homologue allemand BDEW à une étude conjointe qui vise à préciser, du point de vue des industriels, l’intérêt d’une convergence des mécanismes de capacité en France et en Allemagne (systèmes plus performants et moins coûteux) et les compléments à apporter à terme au modèle cible du marché intérieur. Cette étude consiste à modéliser en détail les systèmes électriques français et allemand ainsi que le fonctionnement du marché de l’énergie, complété par un mécanisme de capacité et d’analyser, quantitativement, sa capacité à répondre à l’enjeu fondamental de la sécurité d’approvisionnement à long terme. Les résultats en seront publiés au mois de mai prochain.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite