Light mode Dark mode Mode sombre
Light mode Dark mode Mode sombre
Recherche

Information

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter

en savoir plus

30 septembre 2012

Directive efficacité énergétique : de nouveaux enjeux pour les professionnels du secteur électrique

Edito du 1er octobre 2012

Avec la future Directive sur l’Efficacité énergétique, l’Europe est en passe de franchir une nouvelle étape dans la mise en œuvre des orientations prises en 2006 en matière d’énergie et de climat. Ce texte, qui vient être approuvé par le Parlement européen, et qui devrait, dans les prochaines semaines, recevoir l’aval définitif des Etats membres, a en effet l’ambition d’accélérer le processus de décarbonisation de l’économie mis en place au sein de l’UE. Pour y parvenir, la directive instaure un renforcement de la politique européenne de maitrise de l’énergie, qui jette les bases d’une mutation sensible du secteur et de ses métiers. Elle laisse toutefois en suspens la question du financement des mesures proposées, question pourtant cruciale,comme tend à la démontrer la dernière étude élaborée par les électriciens français réunis au sein de l’UFE.

En instaurant des objectifs contraignants en matière d’efficacité énergétique, la nouvelle règlementation vise à traduire en acte les engagements de principes pris par les chefs d’Etat et de gouvernements sur le dernier pilier du paquet « 3×20 », qui impose déjà des obligations en matière de réduction de CO2 et de développement des énergies renouvelables.

Un renforcement de la politique de maîtrise de la demande d’énergie au niveau européen

L’objectif politique affiché : rationaliser l’offre et, surtout, la demande énergétique, afin de renforcer la sécurité d’approvisionnement de l’UE tout en favorisant le développent de nouvelles filières industrielles directement ou indirectement liées au secteur énergétique. Pour ce faire, la directive renforce les impératifs de maîtrise de l’énergie, en cherchant notamment à accroître le recours aux modes de productions mixtes, de type cogénération, et à soutenir le développement des outils de gestion de la demande, via le déploiement accéléré des réseaux communicants, des outils de pilotage de la demande, ou encore renforcement des mécanismes d’effacement.

Une diversification contrainte de l’activité des énergéticiens

Au-delà, en imposant aux fournisseurs et/ou aux distributeurs d’énergie de réduire progressivement leurs volumes de ventes d’ici 2020, la nouvelle règlementation crée les conditions d’une contraction de leur activité économique traditionnelle. En contrepartie, elle leur propose de nouvelles perspectives de développement, en les incitant à proposer aux consommateurs des services d’efficacité énergétique, qui leurpermettront à ces derniers d’améliorer leurs modes de consommation d’énergie ou encore la performance énergétique de leurs matériels électriques ou de leurs bâtiments.

Au final, la directive efficacité énergétique vise ainsi à modifier sensiblement le modèle économique des professionnels du secteur, en les obligeant à diversifier leur activité au profit des opérations d’efficacité énergétique, et à trouver un juste équilibre entre ce nouveau métier et les activités traditionnelles de production/fourniture d’énergie (ou de distribution pour les GRD).

Le financement, chaînon manquant

Reste que, malgré la création d’un fonds destiné à l’efficacité énergétique ou la possibilité de mobiliser plusieurs instruments de financement (dont les fonds structurels), la question du financement de cette politique reste particulièrement floue. Elle souffre en particulier de l’absence, à ce jour, d’une évaluation coût/efficacité des sommes qui seraient nécessaires pour atteindre les objectifs recherchés.

Une telle étude existe désormais. Elle a été effectuée par l’UFE, sur le périmètre français, à partir de données objectives fournies par les services de l’Etat. Actuellement en cours de finalisation, ce travail sera prochainement rendu public, afin d’alimenter les réflexions des pouvoirs publics sur les méthodes à mettre en œuvre,pour que la politique d’efficacité énergétique européenne soit appliquée dans le respect d’une indispensable rationalité économique.

Présentation de l’UFE

Présentation de l’UFE
Présentation de l'UFE

L’Union Française de l’Electricité (UFE) est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle représente les entreprises de l’ensemble de la chaine de valeur du secteur électrique français : producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité et de services d’efficacité énergétique.

en savoir +

Evènements du secteur

13
nov 2023

Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

lire la suite
28
nov 2023

Horizons Hydrogène 2023

lire la suite
30
nov 2023

Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

lire la suite

Colloque UFE

08 Jun

Colloque 2023

Colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité

Le jeudi 8 juin 2023 se tenait la douzième édition du Colloque de l'Union Française de l'Electricité à Paris

Je regarde le Replay YouTube

Evènements du secteur

  • 13
    nov 2023

    Forindustrie, l’Univers Extraordinaire

    lire la suite
  • 28
    nov 2023

    Horizons Hydrogène 2023

    lire la suite
  • 30
    nov 2023

    Comment atteindre la neutralité carbone à l’échelle européenne ?

    lire la suite