Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE - Revue de presse sectorielle du 17/05/19

Actualité économique et industrielle
VERS L’INSCRIPTION DE LA FIN DE VENTE DE VÉHICULES THERMIQUES EN 2040 DANS LA LOI D’ORIENTATION DES MOBILITÉS
Mardi 14 mai dernier, la commission du développement durable de l’Assemblée nationale a entamé l’examen du projet de loi d’orientation de mobilités, pour lequel plus de 900 amendements ont été déposés. Le co-rapporteur du texte sur le volet mobilité propre, Jean-Claude Fugit, a fait adopter un amendement visant la fin de vente de véhicules thermiques en 2040, la décarbonation des transports terrestres en 2050, ainsi que le renouvellement de la flotte de véhicules des entreprises tous les dix ans. Les débats sur le PJL LOM continuent jusqu’au 23 mai.
AEF du 14/05/2019
Actualité économique et industrielle
JEAN-BERNARD LÉVY RECONDUIT À LA TÊTE D’EDF
Dans un entretien au Figaro, Jean-Bernard Lévy a dévoilé les ambitions de son nouveau mandat : « Mon ambition est de réussir la transformation d'EDF. L'enjeu est à la fois de se développer dans un monde de l'énergie qui vit une mutation radicale du fait de la contrainte climatique et de changer l'entreprise pour la rendre plus décentralisée, plus digitalisée, moins hiérarchisée. »
S’agissant de la réorganisation de la structure de l’entreprise publique, il évoque la possibilité de dissocier les activités de production centralisées du reste du groupe. Ce fonctionnement permettrait ainsi de « recréer des marges de manœuvre pour lever de la dette et investir dans les énergies renouvelables d’une part, dans le nucléaire d’autre part. »
L’Assemblée générale des actionnaires a entériné le jeudi 16 mai, le renouvellement, en qualité d’administrateur, du PDG d’EDF pour un mandat de quatre ans.
Figaro et Contexte du 16/05/2019
Actualité économique et industrielle
CHRISTINE GOUBET-MILHAUD : « NOTRE OBJECTIF COLLECTIF DOIT ÊTRE DE TRANSFORMER LA VISION EN ACTION »
Réélue présidente de l’UFE le 17 avril dernier, Christine Goubet-Milhaud a exposé à l’occasion d’un entretien publié par Enerpresse, les priorités de son nouveau mandat de trois ans : « Il nous faut trouver une certaine forme de convergence entre les substitutions d’usage pour aller vers ce qui est le moins carboné. L’action doit se concentrer sur les secteurs du bâtiment et des transports en définissant le rythme de substitution vers des solutions performantes en termes d’efficacité énergétique et climatique. L’électricité sera incontournable. »
Par ailleurs, elle rappelle que l’enjeu industriel prend de plus en plus d’ampleur. En effet, le secteur électrique « génère 70 % des emplois de l’ensemble du secteur énergétique alors qu’il compte pour seulement 25 % de la consommation finale ».
Enerpresse du 14/05/2019
Actualité économique et industrielle
LOI PACTE : LA SUPPRESSION DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE L’ÉNERGIE CENSURÉE PAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL
Les sages de la rue Montpensier ont effectivement considéré que l’adoption dans le projet de loi Pacte de la suppression complète des tarifs réglementés de gaz et partielle de l’électricité était « une procédure contraire à la Constitution ».
L’institution a également rejeté deux autres mesures, jugeant qu’il s’agissait de cavaliers législatifs : celle qui permettait à la Commission de régulation de l’énergie (CRE) d’accorder des dérogations expérimentales d’accès aux réseaux et « infrastructures intelligents » et celle qui autorisait les gestionnaires de réseaux de gaz de vendre des prestations de R&D.
Contexte du 17/05/2019
Actualité économique et industrielle
APPLICATION DE LA HAUSSE DES TRV DE 5,9 % DÈS LE 1ER JUIN
Cette augmentation se traduira pour les ménages par une hausse de 4 euros de leur facture mensuelle, a précisé Jean-Bernard Lévy dans son entretien au Figaro. Cette évolution, décidée par la Commission de régulation et examinée par le Conseil supérieur de l’énergie, s’explique par la hausse des matières premières qui « tire les prix de marché de l’électricité par le haut ».
Le Figaro du 16/05/2019
Actualité économique et industrielle
LA CONCURRENCE S’INTENSIFIE SUR LE MARCHÉ DE LA FOURNITURE D’ÉNERGIE
Selon le bilan annuel du Médiateur de l’énergie, « la concurrence s’est accrue, les Français le savent mieux, par contre, le fonctionnement du secteur est pour le moins confus et parfois compliqué (…) voire peu encourageant pour les consommateurs ». Toutefois, le Médiateur regrette la « recrudescence de mauvaises pratiques » qui accompagne le développement de la concurrence.
AFP du 14/05/2019
Actualité économique et industrielle
PPE : L’AVIS EN DEMI-TEINTE DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’ÉNERGIE
Quatrième instance consultative obligatoire à rendre son avis sur le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (2019-2023 et 2024-2028), le Conseil supérieur de l’énergie (CSE) a adopté son avis, mardi 14 mai dernier.
Sur le développement des énergies renouvelables (priorité aux plus compétitives et nécessité de rehausser les objectifs de l’énergie en mer), l’instance a été unanime. En revanche, pour la part du nucléaire, la conversion des chaudières au fioul, la conversion à la biomasse des centrales à charbon et l’avenir des concessions hydrauliques, les avis ont été fortement mitigés.
Concernant le dispositif des CEE, le CSE a été unanime pour qu’il soit « réévalué avant le cadrage des prochaines périodes, afin d’assurer son efficacité, tout en maîtrisant le coût sur la facture des consommateur ».
AEF du 15/05/2019
Actualité Européenne
LA RÉFORME DU MARCHÉ DE L’ÉLECTRICITÉ FORMELLEMENT DEVAIT ÊTRE FORMELLEMENT ADOPTÉE LE 22 MAI PROCHAIN
Réunies le 15 mai, les délégations des Etats membres ont avalisé l’adoption à venir du règlement et de la directive réformant le marché intérieur de l’électricité, du règlement sur l’ACER, et du règlement sur la préparation aux risques. Eu égard certaines considérations nationales sur un texte donné, des Etats membres (Allemagne, Slovaquie, Croatie, République Tchèque, Grèce) pourraient être amenés à s’abstenir, sans pour autant remettre en cause l’adoption prévue le 22 mai des quatre textes électricité issus du paquet Energie propre.
Enerpresse du 17/05/2019
Actualité Européenne
LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE, AU CŒUR DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES
Plusieurs partis (LREM, PS-PP, EELV, LFI) ont décidé de faire de la transition écologique la figure de proue de leurs programmes. Que ce soit au travers de la création d’une Banque du climat, d’un fléchage des dépenses européennes à la transition écologique, de la fin des subventions aux énergies fossiles ou encore la mise en place d’un plan d’investissement européen, l’ensemble des partis ambitionne de capitaliser sur les mobilisations citoyennes afin d’engranger des voix pour le scrutin qui se déroulera le 26 mai 2019 en France.
AFP du 10/05/2019
Actualité Européenne
L’ALLEMAGNE S’INTERROGE SUR LES MOYENS À DÉPLOYER AFIN D’ATTEINDRE LA NEUTRALITÉ CARBONE
Présente lors de la 10ème réunion du Dialogue de Petersberg sur le Climat le 14 mai dernier, la chancelière allemande Angela Merkel a posé des conditions pour se joindre aux 9 Etats européens qui militent en faveur de la neutralité carbone en 2050. Si elle semble avoir acté la nécessité d’atteindre cet objectif, la chancelière demeure plus réservée quant aux moyens nationaux à déployer pour y parvenir et renvoie les discussions au cabinet climat allemand qui réunit les ministres des transports, du bâtiment, de l’agriculture et de l’économie.
Euronews du 14/05/2019
Actualité Européenne
LE DÉVELOPPEMENT DU VÉHICULE ÉLECTRIQUE SANS RISQUE POUR LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE SELON RTE ET L’AVERE
L’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere) et RTE ont publié, après avoir consulté l’ensemble des parties prenantes, une étude concernant le déploiement du véhicule électrique en France. Il ressort de cette dernière que ni le système électrique ni la sécurité d’approvisionnement ne seraient mis à mal consécutivement à l’essor programmé de la mobilité électrique. En effet, le GRT français souligne la faculté du système à accueillir jusqu’à 15,6 millions de véhicules électriques d’ici 2035, ce qui correspondrait à moins de 8 % de la production d’électricité totale en France mais permettrait de réaliser 0,9 milliards d’euros par an pour le système électrique.
Enerpresse du 17/05/2019
Actualité Européenne
5 THINK TANK S’ENGAGENT POUR ACCÉLÉRER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Le 16 mai, 5 groupes de réflexion (I4CE, Terra Nova, Fondapol, l’institut Jacques-Delors et l’Iddri) ont publié une série de propositions destinées aux futurs institutions européennes. Outre la nécessité d’atteindre la neutralité carbone en 2050 et de rehausser les objectifs à l’horizon 2030, chaque think tank détaille une série de propositions, allant d’une réforme à court terme de la politique industrielle, à l’adoption d’un prix plancher européen du carbone en passant par des investissements sur le long terme ainsi que dans la formation aux métiers de demain.
Contexte du 16/05/2019
Actualité Européenne
LES 28 PLANS NATIONAUX POUR L’ÉNERGIE ET LE CLIMAT SONT INSUFFISANTS SELON L’ECF
L’European Climate Foundation présentait le 16 mai une étude visant à évaluer si les plans nationaux permettraient d’atteindre les objectifs fixés pour 2050. Actuellement, seule l’Espagne est créditée d’une note supérieure à la moyenne (52 %) suivie par la France (47 %) et la Grèce (44 %). En moyenne de l’UE récolte la note peu flatteuse de 29 % notamment plombée par la Slovénie (3 %) ou encore l’Allemagne (12 %). L’ECF déplore le recours trop marginal aux instruments légaux contraignants ainsi que des mesures trop timides notamment en ce qui concerne les subventions au charbon et aux carburants fossiles. Enfin, l’ECF appelle les Etats à intensifier leurs efforts et préciser les mesures qui seront concrètement mises en œuvre.
Euractiv du 17/05/2019
Actualité Européenne
FRANÇOIS BROTTES RAPPELLE L’IMPORTANCE DE COORDONNER LES POLITIQUES ÉNERGÉTIQUES NATIONALES
Dans une tribune du 10 mai, le dirigeant de RTE se félicite de l’existence d’une véritable solidarité électrique entre les pays européens qui se manifeste à travers l’existence de plus de 400 interconnexions reliant les états européens. Faisant écho à une tribune cosignée par 14 GRT européens destinée aux pouvoirs publics nationaux et aux futurs parlementaires européens, François Brottes souhaite avant tout rappeler l’importance de prendre en considération l’équilibre global du système lorsque les arbitrages relatifs aux politiques énergétiques nationales et à l’évolution des mix énergétiques sont réalisés.
Les Echos du 10/05/2019
Actualité Européenne
AGENDA INSTITUTIONNEL
Le Parlement européen est désormais en campagne électorale jusqu’au 26 mai 2019

Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE le 21 mai 2019 à Bruxelles :
- Examen des conclusions du Conseil sur le futur des systèmes d’énergie dans l’Union de l’énergie afin de garantir une transition énergétique propre et le respect des objectifs énergétiques et environnementaux à l’horizon 2030 et au-delà ;

Groupe de travail Télécommunications et société de l’information du Conseil de l’UE les 21 et 24 mai 2019 à Bruxelles

Groupe de travail Compétitivité et croissance (Industrie), du Conseil de l’UE le 21 mai 2019 à Bruxelles :
- Renforcer la confiance dans l’intelligence artificielle axée sur le facteur humain

Groupe de travail Environnement du Conseil de l’UE les 22, 23 et 24 mai 2019 à Bruxelles

Groupe Transports Question intermodales et réseaux du Conseil de l’UE le 24 mai 2019 à Bruxelles
du 20/05/2019

Actualités

Revue de Presse 2019


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.