• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 07/04

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Le CEA s’engage pour le climat

Usine Nouvelle
du 01/04/2015

Lors de son séminaire annuel porté sur la COP21, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives a livré ses premières recommandations sur le climat. En premier lieu, il appelle à de grandes « évolutions technologiques » pour améliorer les rendements et les coûts nécessaires pour atteindre le facteur 4. Ensuite, il rappelle l’urgence d’obtenir un prix du carbone suffisamment incitatif pour le développement des énergies propres, tout en rappelant que « le nucléaire a un rôle à jouer dans le cadre du réchauffement climatique en produisant massivement de l’électricité décarbonnée ».

> Signature de la convention mobilisation des filières éco-industries par Ségolène Royal et Emmanuel Macron

MEDDE
du 02/04/2015

A la réunion du comité stratégique des éco-industries, la ministre de l’énergie et le ministre de l’économie ont validé le contrat de filière sur l’efficacité énergétique. Ce contrat s’ajoute aux trois précédents qui portaient sur la gestion de l’eau, le recyclage et les énergies renouvelables. Quatre objectifs ont été définis : renforcer la filière en responsabilisant les donneurs d’ordres vis-à-vis de leurs fournisseurs, participer à l’innovation et à sa diffusion au sein des entreprises et des collectivités locales, abaisser le prix des actions d’efficacité énergétique pour rendre la filière plus compétitive, et enfin développer les compétences et améliorer la qualité des services et des travaux. Une semaine sur « l’innovation en efficacité énergétique » sera organisé d’ici l’été, afin que les laboratoires de Recherche et Développement présentent aux entreprises leurs solutions d’efficacité énergétique.

> GDF Suez : le nouveau projet d’entreprise

Le Monde
du 03/04/2015

Gérard Mestrallet et Isabelle Kocher ont annoncé le 1er avril dernier la nouvelle organisation du groupe GDF Suez, au comité d’entreprise européen. La stratégie est la suivante : « faire de GDF Suez un acteur majeur de la transition énergétique marquée par la montée en puissance d'énergies moins émettrices de C02, produites de façon décentralisée et recourant à une numérisation systématique qui permet de mieux piloter le système électrique et de réduire la consommation ». Pour répondre à cette stratégie, une réorganisation en interne est prévue par « business units » et par grandes zones géographiques. Le groupe précise qu’aucun plan de licenciements ne sera prévu. Cette réorganisation sera en discussion tout au long de l’année, et au printemps 2016, l’actuel PDG passera la main à Isabelle Kocher.

> Véhicules électriques : le superbonus peut faire doubler le marché dès 2015

Enerpresse
du 07/04/2015

Selon Renault et PSA Peugeot Citroën, la mise en place du « superbonus » (aide financière de l’Etat pouvant aller jusqu’à 10 000€ pour l’achat d’un véhicule électrique en échange de la mise à rebut d’un diesel) pourrait accélérer significativement les ventes des véhicules électriques, jusqu’à « doubler le marché français du véhicule électrique » d’ici la fin de l’année.

> PLTECV à l’Assemblée : prochaines auditions annoncées

Contexte
du 02/04/2015

Dans le cadre du projet de loi sur la transition énergétique, la député Ericka Bareigts, rapporteur sur le titre VII relatif à la simplification des normes, auditionnera ce jeudi 9 avril le SER, l’Uniden, le groupement des hyper électro-intensifs, ERDF, FEE, Vent de colère et RTE. Pour rappel, l’examen du texte débutera le 14 avril.

> Mécanisme de capacité : RTE débute les certifications

Enerpresse
du 01/04/2015

Dans les 5 prochains mois à compter du 1er avril, les moyens de productions et d’effacement d’électricité français devront être certifiés dans le cadre de la mise en place du mécanisme de capacité. Ce dispositif s’inscrit dans la volonté de renforcer la sécurité d’approvisionnement de la France en période de pointe. Les producteurs d’électricité et opérateurs d’effacement pourront ainsi être rémunérés pour la disponibilité de leurs actifs. En effet, les fournisseurs devront acquérir suffisamment de certificats de capacité pour garantir la couverture de leurs besoins. Ces acquisitions pourront notamment se faire sur une plateforme d’échange, dont la première sera mise en place par EPEX Spot fin 2015.

> Direct Energie double son bénéfice en 2014

AFP
du 20/03/2015

En dépit du recul de la consommation d’énergie provoquée par la douceur de l’hiver, Direct Energie affiche une belle performance pour 2014 : son bénéfice net s’établit à 15.2 millions d’euros en 2014 (contre 6.4 million d’euros en 2013) pour un chiffre d’affaires de 809.9 millions d’euros (+ 8.1% par rapport à l’année précédente). Le groupe a acquis 406 000 nouveaux clients et en totalise désormais 1.3 millions. Direct Energie attribue cette performance notamment à la « poursuite de sa dynamique commerciale » et à « l’impact du rattrapage tarifaire sur les tarifs de vente 2012-2013 en électricité ».

Actualité Européenne

> Le GWEC publie son rapport annuel sur le marché de l’éolien

Enerpresse
du 07/04/2015

Ce 1er avril, l’Association mondiale de l’énergie éolienne (GWEC) a publié son rapport annuel sur l’état du marché éolien dans le monde en 2014. Plus de 51 GW de nouvelles capacités éoliennes ont été mises en service en 2014, en nette augmentation par rapport à 2013 (35,6 GW). Le dépassement du seuil de 50 GW installés en un an est un record jamais encore atteint par cette industrie. En parallèle, les investissements ont augmenté de 11 % et s’élèvent à 91 milliards d’euros en 2014. Le GWEC s’attend à ce que le marché mondial de l’éolien dépasse de nouveau les 50 GW en 2015, et atteigne même les 60 GW de nouvelles capacités par an, d’ici 2018.

> Les marchés infra-journaliers progressent fortement sur EPEX Spot

Enerpresse
du 07/04/2015

Le bilan mensuel du mois de mars de la bourse électrique EPEX Spot, publié jeudi 2 avril, fait l’état du succès des marchés infra-journaliers qui ont atteint des records de volume sur tous les pays et sur tous les segments de marché. La Bourse, qui gère les marchés électriques (day-ahead et intraday) pour la France, l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, constate une hausse de 8% des échanges dans la zone Allemagne/Autriche, la plus liquide, ainsi que la forte tendance à la hausse du marché day-ahead en France, en croissance de 31% sur un an. Sur ce marché et ce segment, les prix ont été en moyenne de 43,81€/MWh pour la base et 51,84 €/MWh pour la pointe. En Allemagne/Autriche, ces mêmes prix ont été respectivement de 31,34 €/MWh et 37,92 €/MWh.

> Le Forum Finance-Climat fait avancer la question des investissements « verts »

Enerpresse
du 03/04/2015

Lors du Forum Finance-Climat, organisé ce 31 mars par l’International Development Finance Club (IDFC) à Paris, vingt-huit banques publiques de développement nationales et internationales ont adopté des normes communes en matière de financement de projets en faveur du climat. Les signataires -l’IDFC et six banques multilatérales comme la Banque mondiale ou la Banque européenne d’investissement - se sont ainsi mis d’accord sur une liste de 63 types de projets qui seront désormais considérés comme "verts », et bénéficieront d’un dispositif de financement spécifque. Le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius, a déclaré à cette occasion que « Ce forum constituait une première étape importante dans la préparation du volet financier de la COP21, en particulier en ce qui concerne l’engagement pris par les pays développés de mobiliser conjointement 100 milliards de dollars, publics et privés, par an à partir de 2020 à destination des pays en voie de développement »,.

> La Commission travaille à un stress test du secteur électrique

Enerpresse
du 03/04/2015

Selon l’Agence de Presse Reuters, la Commission européenne réfléchit à l’organisation d’un stress test pour le secteur électrique européen, sur le même principe que celui qui avait été mené l’année dernière pour le système gazier. Le Vice-Président à l’Union de l’Energie, Maros Sefcovic, a déclaré que la Commission Européenne souhaite étudier la qualité des connexions électriques, la façon dont l’électricité est transportée à travers l’Europe, et les goulots d’étranglement qui entravent l’intégration du marché intérieur.

> Le Japon pourrait augmenter ses émissions de CO2 d’ici 2030

Enerpresse
du 31/03/2015

Selon une étude publiée le 28 mars par le quotidien japonais Asahi Shimbun, les émissions de gaz à effet de serre du Japon poudraient augmenter entre 5 à 6 % d’ici 2030, en raison de la multiplication des centrales à charbon dans le pays. Le gouvernement japonais, qui avait déjà revu à la baisse ses objectifs 2020 de réduction des émissions de GES en 2013, en estimant le recul à 3 % entre 1990 et 2020, contre un engagement initial de 25 %, table sur l’ouverture de 32 centrales à charbon au cours des 15 prochaines années, afin de compenser la perte de production issue du nucléaire. Les émissions de CO2 du Japon augmenteraient ainsi de 71 millions de tonnes à 89 Mt d’ici 2030, effaçant presque la réduction de 105 Mt observée entre 2008 et 2012.

> Le marché du photovoltaïque en essor dans le monde, mais pas en Europe

Enerpresse
du 31/03/2015

Avec environ 40 GW de nouvelles capacité installées en 2014, contre 37 GW en 2013, le marché mondial du solaire a augmenté de près de 8%, d’après les chiffres provisoires dévoilés par l’Association européenne des industries photovoltaïques (EPIA) en fin de semaine dernière. Le marché est clairement dominé par la Chine, le Japon et les Etats-Unis. En revanche, l’Europe poursuit et aggrave son déclin entamé en 2012. Le marché européen accuse en effet une chute de 36%, avec 7 GW mis en service en 2014 contre 11 GW en 2013. Seul le Royaume-Uni tire son épingle du jeu en 2014 et devient le leader européen avec 2,3 GW de capacités installées l’année dernière (contre 1,5 GW en 2013). L’EPIA publiera en juin prochain un rapport plus complet sur le marché mondial du solaire et ses perspectives.

> La transition énergétique avance dans l’UE

Les Echos
du 01/04/2015

Selon une étude du cabinet de conseil Sia Partners, publié ce 31 mars, l’UE serait bien en passe d’atteindre ses objectifs climatiques à l’horizon 2020. Selon l’étude, en 2012 l’UE avait déjà réduit de 19 % ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990, et baissé sa consommation d'énergie de 7 % par rapport à 2005. De même, la part des énergies vertes dans la consommation brute d'énergie finale atteignait 14% fin 2012. Selon Sia Partners, 31 milliards d'euros d'aides publiques ont été consacrés chaque année au soutien aux énergies vertes, un secteur qui a généré 129 milliards d'euros de revenus en 2012 en créant 373.000 emplois nets entre 2008 et 2012. Seul hic, le secteur des transports est encore loin de son objectif : malgré l'instauration de quotas de biocarburants et d'une fiscalité avantageuse dans certains pays, la part des carburants verts dans le transport n'atteint que 5%, contre un objectif de 10% en 2020.

> Nouvelles contributions nationales dans le cadre des négociations pour la COP21

Contexte
du 01/04/2015

Quatre pays industrialisés, Etats-Unis, Russie, Norvège et Mexique, ont soumis cette semaine à l’ONU leurs contributions nationales détaillant leurs engagements respectifs à la lutte pour le climat en vue d’un accord international lors de la COP21 à Paris. Sans surprise, les Américains confirment leur engagement de réduire leurs émissions domestiques de 26 à 28 % d’ici 2025, par rapport au niveau de 2005. La Russie envisage une baisse de ses émissions de 70 à 75 % à l’horizon 2030, par rapport à 1990, mais ses engagements dépendront du résultat de la COP21 et de l’ambition des autres émetteurs majeurs. La Norvège s’engage de son côté à une réduction de 40 % d’ici 2030, par rapport à 1990, sans recourir à des crédits internationaux et se déclare disponible à revoir à la hausse con objectif si un accord global ambitieux est trouvé à Paris. Le Mexique enfin, souhaite réduire ses émissions de gaz à effet de serre e de 25 % entre 2013 et 2030. En plus de ces 4 pays, le Gabon est également le premier pays Africain à soumettre sa contribution, fixant un objectif de limitation de la croissance des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 50% pour 2025 par rapport à leur niveau de 2010.

> Les régulateurs européens de l’énergie demandent un renforcement de la réglementation des GRD pour améliorer les marchés de détail

Europolitics
du 31/03/2015

Le Conseil des Régulateurs Européens de l'Energie (CEER) a organisé, ce 30 mars, son premier atelier sur les futurs rôles et responsabilités des GRD dans la nouvelle organisation du marché de l'électricité. Cette réunion fait suite à la consultation publique sur le sujet lancée en début d’année par le CEER et qui s’est achevé fin février. Dans son document de consultation, le CEER soulevait des doutes sur l’efficacité de la règlementation actuelle à garantir le rôle des GRD en tant que facilitateurs de marché neutres. Le régulateur se réfère notamment à l’absence de disposition d’unbundling pour les GRD de moins de 100 000 clients, une exemption qui peut compromettre le contrôle réglementaire des GRD, amenés à gérer des quantités croissantes de données de consommation essentielles au développement de nouveaux services. Un avis que ne partage pas l'organisation européenne des GRD, « EDSO for Smart Grids », qui a souligné que la mise en œuvre complète des règles existantes suffit à garantir la neutralité des GRD et le bon fonctionnement des marchés de détail.

> Accord sur la plus longue interconnexion électrique d’Europe

Contexte
du 30/03/2015

Les gestionnaires de réseau de transport britannique, National Grid, et norvégien, Statnett, ont trouvé un accord sur la construction d’une nouvelle ligne à très haute tension, reliant les deux pays, et d’une longueur de 730 km. Cette nouvelle interconnexion sera d’une puissance de 1 400 MW et sa construction coûtera environ 2,7 milliards d’euros. La date de mise en œuvre prévue est 2021.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.