• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 27/11/2012 au 03/12/2012

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Le secteur électrique français prend position sur la transition énergétique

Le Figaro + Ajourd'hui en France + La Croix + Bulletin quotidien + AFP
du 29/11/2012

Le colloque UFE, repris unanimement par la presse française et étrangère, a rassemblé près de 500 personnes ce 28 novembre, à la veille de l'ouverture du grand débat national sur l'énergie. Cet évènement auquel ont pris part des intervenants de haut vol parmi lesquels les deux ministres d’Etat Arnaud Montebourg et Delphine Batho, a été le théâtre d’une journée d’échange et de débats constructifs, entre industriels du secteur, et représentants du gouvernement. D’après l’étude présentée par l’Union Française de l’Electricité, 590 milliards d'euros seront nécessaires d'ici 2030 pour l’adaptation du système électrique, afin de répondre à l’augmentation de la demande énergétique, à l’intégration croissante des énergies renouvelables sur les réseaux, à la baisse de la part du nucléaire dans le mix énergétique français, et aux nouveaux objectifs d’efficacité énergétique.

> Le débat national sur la transition énergétique est lancé

Le Monde
du 29/11/2012

Le débat sur la transition énergétique a débuté jeudi 29 novembre, à Paris. Ce débat qui doit aboutir, d’ici l'automne 2013, à une loi de programmation permettant de construire une France plus sobre en énergie, et moins dépendante des ressources fossiles et du nucléaire, devra mettre d’accord ONG, industriels du secteur de l'énergie, syndicats, et pouvoirs publics. Certains objectifs ont déjà été fixés par le gouvernement, parmi lesquelles 50% de production électrique d’origine nucléaire d'ici à 2025 (contre 75% aujourd’hui), la fermeture de la centrale de Fessenheim courant 2016, et le renforcement de la sobriété énergétique, via l’intégration des renouvelables et l’optimisation de la consommation énergétique dans les bâtiments.

> Les ENR pèsent sur les charges de service public pour l’électricité

Enerpresse
du 27/11/2012

Les charges prévisionnelles de service public de l’électricité pour 2013 devraient d s’élever à 5,1 milliards d’euros, indique la CRE dans une lettre d’information publiée ce 26 novembre, soit une hausse de 19% par rapport à 2012. La croissance des charges est portée principalement par le développement de l’électricité photovoltaïque (2,1 mds), avec une augmentation de 38%, liée au développement de la filière et à un tarif de rachat élevé. Le photovoltaïque devrait à ce titre peser près de « 41 % des charges prévisionnelles » et « 70 % des charges liées aux énergies renouvelables ». Les charges toutes ENR confondues augmentent également (3 mds), à hauteur de 36 % par rapport à 2012. La CRE note également une augmentation des charges liées à la mise en service de nouvelles centrales, et à l’automatisation du processus d’attribution du tarif de première nécessité, qui aurait entraîné une augmentation du nombre de clients bénéficiaires. Seule la cogénération, voit sa charge 2013 baisser, avec un total de 532 Mds contre plus de 700 Mds en 2012.

> La France au 9ème rang mondial de la « compétitivité énergétique »

Enerpresse
du 28/11/2012

Les Instituts Choiseul et KPMG ont présenté, les résultats de la première édition du Baromètre de la compétitivité énergétique des Etats, qui vise à mesurer et à analyser la compétitivité et la performance des politiques énergétiques des Etats. Ce baromètre qui hiérarchise 146 pays selon la qualité du mix énergétique, l’accès et la disponibilité en matière d’électricité, et l’empreinte environnementale, a été établi à partir des données officielles européennes. Sur la base de cette étude, la France se place 9ème mondiale, devant l’Allemagne et le Royaume-Uni. Propulsée à la première place quand il s'agit de la « qualité de son électricité, sa disponibilité et son accès », elle trouve sa performance énergétique pénalisée par « sa dépendance à l’égard des énergies primaires, notamment le pétrole », et une intégration insuffisante des ENR sur ses réseaux

> Le Conseil d’Etat se prononce sur les tarifs de gaz et d’électricité

Aujourd'hui en France
du 28/11/2012

La limitation à 2% de la hausse au 1er octobre des tarifs du gaz a été invalidée ce 28 novembre par le Conseil d’Etat. En fonction de la décision du gouvernement attendue pour le 10 décembre, les tarifs gaziers pourraient donc intégrer au 1er janvier 2013 les 6, 1% de hausse réclamés par la CRE au titre du quatrième trimestre 2012. Coté électricité, le Conseil d’Etat a également invalidé le tarif d’acheminement de l’électricité (Turpe 3) instauré en 2009, qui représentait près de 46% du montant hors taxe facturé aux consommateurs d’électricité. A l’origine de la saisie du Conseil d’Etat, le syndicat intercommunal Sipperec, estime que les frais financiers d’ERDF, la filiale de distribution d’EDF, auraient été surévalués de plusieurs milliards d’euros. La Commission de régulation de l’énergie doit désormais mettre au point un nouveau tarif rétroactif pour la période 2009-2013, avant l’entrée en vigueur de la décision du conseil d’Etat, le 1er juin 2013. La question de la ré des consommateurs reste indéterminée

Actualité Européenne

> L’octroi de permis pour la construction d’infrastructures énergétiques n’excèdera pas 3 ans et 6 mois

Politique Energétique
du 29/11/2012

Le commissaire à l’énergie Günther Oettinger a salué le compromis scellé entre le Conseil de l'UE et le Parlement européen sur le règlement définissant les lignes directrices pour les infrastructures énergétiques transeuropéennes. L’une des mesures phares de ce règlement selon le Commissaire, concerne la diminution importante des délais d’octroi de permis, qui ne pourront excéder désormais trois ans et six mois. En parallèle de ce nouveau règlement, rappelons que près de 9,1 milliards d’euros ont été débloqué dans le cadre du programme « Connecting Europe » afin de faciliter le financement de « projets européens d’intérêt commun ». Le projet de règlement sur les lignes directrices pour les infrastructures énergétiques transeuropéennes devrait être formellement adopté par le Conseil et le Parlement début 2013.

> 30% de réduction des émissions européennes de CO2 à l’horizon 2020 ?

Politique Energétique
du 29/11/2012

Le parlement européen a adopté à une large majorité une résolution d’intention en vue du sommet climatique de Doha du 26 novembre au 7 décembre prochain. Le parlement défend notamment 30 % de réduction des émissions de CO2 à l'horizon 2020 (par rapport au niveau de 1990), afin de « générer une croissance durable, de créer des emplois supplémentaires et de réduire la dépendance aux importations d'énergie », ont estimé les eurodéputés. Le Parlement espère un renouvellement du protocole de Kyoto pour éviter tout vide juridique avant la conclusion d'un nouveau traité international contraignant d'ici 2015 pour une entrée en vigueur en 2020, comme décidé lors de la conférence Onusienne de Durban le 17 décembre dernier.

> E-ON condamné en appel pour entrave à une enquête européenne pour pratiques anti-concurentielles

Marché Intérieur
du 29/11/2012

Suite au recours formulé par E-ON, la Cour de justice de l'UE a rejeté la demande d'annulation de l'arrêt du Tribunal de 2010, qui confirmait l’amende de 38 millions d'euros infligée au groupe par la Commission européenne en 2008. L’entreprise condamnée pour bris de scellé dans une affaire de concurrence, accusait notamment le tribunal de n’avoir pas respecté la procédure judiciaire classique, et violé le principe de présomption d’innocence. La Cour de justice qui n’a reconnu « aucune erreur de droit », a également souligné que l’amende infligée ne représentait que 0,14% du chiffre annuel de l’entreprise, une sanction raisonnable considérant que cette amende aurait pu s’élever à 10% de leur chiffre annuel.

> Aides d’Etat illégales pour les électro-intensifs en Allemagne ?

Marché Intérieur
du 29/11/2012

La Commission européenne a annoncé ce 29 novembre avoir été saisie d’une plainte contre l’Allemagne, pour aides d’Etat illégales à l’encontre des électro-intensifs. Il s’agit de déterminer si les tarifs spéciaux appliqués aux électro-intensifs, prévus par la loi allemande pour le développement des énergies renouvelables (EEG) sont compatibles avec les directives communautaires. Le litige porte plus particulièrement sur des tarifs spéciaux accordés pour l’utilisation d’électricité produite à partir de sources renouvelables, et sur l’exonération de frais de réseaux. Si aucune procédure d’enquête formelle n’a encore été engagée, les entreprises ayant bénéficié d’exonération encourent le risque de devoir rembourser le manque à gagner.

Actualités

Revue de Presse 2012


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.