Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 06/11/2012 au 11/11/2012

Actualité Européenne      

Actualité Européenne

> Coalition de grands énergéticiens en faveur des renouvelables et du gaz en Europe

Politique Energétique
du 08/11/2012

Un groupement d’entreprises qui réunit à ce jour Alpine Energie, DONG Energy, First Solar, GE Energy et Shell, a adopté le 31 octobre dernier une position ferme en faveur des objectifs climatiques fixés par l’Union européenne, et pour le soutien des industries gazières en Europe. Le but avoué de cette coalition, selon les termes du directeur d’Alpine énergie, est de fournir aux institutions une approche globale du secteur énergétique en matière de règlementation, afin d’élaborer des solutions concertées qui correspondent aux attentes de l’ensemble du secteur énergétique européen. Les énergéticiens souhaitent ainsi participer activement à la définition de de positions communes sur des sujets tels que la réforme du système européen d’échange de quotas d’émissions (ETS), le soutien des industries gazières en Europe, ou le gaz de schiste.

> La Chine lance une enquête anti-dumping sur l’industrie solaire européenne

Politique Energétique
du 08/11/2012

Deux mois après l’ouverture par la Commission européenne d’une enquête anti-dumping sur les panneaux solaires chinois, la Chine a engagé auprès de l’OMC une plainte visant les exportations européennes de silicium polycristallin, matériau nécessaire à la fabrication des cellules photovoltaïques. La Chine, qui a importé près de 9300 tonnes de silicium polycristallin européen au cours du premier semestre 2012, dénonce notamment la nature des subventions gouvernementales en Allemagne, et l’existence de prêts préférentiels accordés par la Banque Européenne d’Investissement. La plainte chinoise concerne également des mesures de soutien à la production d'énergie verte engagées en Grèce et en Italie, sous la forme de tarifs de rachat garantis.

> G. Oettinger soutien une approche conjointe sur le CO2 et les renouvelables

Bas Carbone
du 08/11/2012

Le Commissaire à l’énergie Gunther Oettinger a souligné lors d’une conférence à Bruxelles ce 31 octobre, la nécessité de fixer de fixer de nouveaux objectifs en matière de réduction des émissions de CO2. Pour le Commissaire, ces objectifs qui devraient s’élever à plus de 20 ou 30% en 2030, doivent également être couplés avec de nouveaux objectifs contraignants en matière d’énergies renouvelables. Dans cette optique, l’élaboration d’un plan de soutien aux énergies renouvelables harmonisé serait également à l’étude. Ces déclarations prennent le contrepied de celles effectuées la semaine dernière par le directeur général de la DG Climat, Jos Debelke, qui avait affirmé qu’aucune nouvelle politique contraignante relative à la réduction des émissions de CO2, et aux énergies renouvelables, ne serait envisagée avant 2015.

> La réforme d’ETS pourrait rapporter 60 milliards d’euros à l’UE

Bas Carbone
du 08/11/2012

Selon un rapport commandé par le WWF et Greenpeace, publié le 6 novembre, le gel temporaire des quotas d’émissions sur le marché carbone génèrerait un bénéfice de près de 7 milliards d’euros, entre 2013 et 2020. L’étude réalisée par l'Öko-Institut allemand, révèle également un gain total de près de 70 milliards d’euros entre 1990 et 2020, engendré par les mesures de marché qui doivent permettre une réduction de 25 à 30% des émissions de l’UE, d’ici à 2020. Dans le cadre de la réforme en cours du marché ETS, le WWF et Greenpeace ont donc plaidé en faveur du retrait maximal de quotas proposé par la Commission, à hauteur de 1,4 milliards de quotas sur la période 2013-2015. Les associations ont également réclamé une réforme structurelle ambitieuse, afin de remédier durablement aux dysfonctionnements du marché carbone. Les résultats de l’étude d’impact engagée par la Commission européenne sur les différents volumes de retraits de quotas, sont par ailleurs attendus pour le 14 novembre.

> L’essor des ENR réduit la rentabilité des centrales thermiques

Bas Carbone
du 08/11/2012

Selon une étude publiée ce 5 novembre par le centre d’étude Moody’s, la forte intégration des énergies renouvelables sur les réseaux européen, aurait eu un préjudice important sur la compétitivité des centrales thermiques en Europe. Ce constat est d’autant plus problématique selon le centre d’analyse, que les centrales thermiques sont un relai de production important, lorsque les centrales solaires et éoliennes ne fournissent pas suffisamment d’électricité pour alimenter le réseau. L’un des principaux éléments de cette perte de compétitivité, concernerait les coûts de fonctionnement des centrales thermiques, beaucoup plus importants que pour les renouvelables, et qui ne sont plus suffisamment amortis par la vente de l’électricité générée. En effet l’intégration massive des énergies renouvelables sur le réseau européen aurait provoqué une chute des prix de l’électricité sur le marché de gros, aujourd’hui en situation de surcapacité. Si Moody’s souligne l’importance d’investir dans les technologies de stockage, le rapport rappelle à court terme que le maintien de centrales thermiques est inévitable, et propose une rémunération adéquate des producteurs via la fixation de prix de vente plus élevés, ou la mise en place de mécanismes de capacité comme celui prévu en France par la loi Nome.

Actualités

Revue de Presse 2012


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.