• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 01/10/2012 au 07/10/2012

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Sûreté nucléaire : EDF va poursuivre ses investissements

Le Figaro ; Les Echos
du 03/10/2012

Le rapport que la Commission européenne a publié sur les résultats en matière de sûreté à propos des 134 réacteurs nucléaires en Europe et qui pointe certaines défaillances dans 19 centrales en France, n’ébranle pas EDF. Celle-ci confirme son plan d’investissements en matière de sûreté à hauteur de 10Md€. Un chiffre similaire à celui des estimations faites par l’ASN lors de ses propres investigations il y a quelques mois. Bruxelles, elle, table sur 12 Md€. Ce rapport ne modifie pas non plus le calendrier de travaux prévu par EDF qui s’étale de 2012 à 2016. Pour sa part, l’ASN a peu apprécié le travail rendu par la Commission sur lequel elle émet des réserves, estimant les analyses réductrices et ne prenant pas suffisamment en compte les plans d’actions en matière de sûreté déjà enclenchés.

> Tarif de rachat de l’électricité solaire : + 5%

AFP ; La Tribune
du 04/10/2012

Le Gouvernement a décidé d’augmenter de 5% le tarif de rachat par Edf de l’électricité en provenance des petites installations photovoltaïques de toitures, inférieures ou égales à 100KW. Si le geste du Gouvernement apporte une petite bouffée d’oxygène à ce segment de la filière solaire, cela reste très insuffisant aux yeux des professionnels qui continuent de pointer l’instabilité réglementaire et la baisse continue depuis des mois des tarifs de rachat pour toutes les autres catégories de production PV.

> Fermer Fessenheim : ça va coûter combien ?

L’Expansion ; AFP
du 04/10/2012

Fessenheim devant être fermée plus tôt que prévu, EDF va engager des discussions avec le Gouvernement pour tenter d’obtenir réparation, en particulier au regard des sommes investies dans la centrale pour son maintien et sa sûreté, mais surtout au regard du manque à gagner que va représenter la fermeture d’une centrale qui avait été autorisée, par l’ASN, à fonctionner encore 10 ans. En effet, EDF va devoir produire de l’électricité ailleurs, à prix plus élevé. Reste à savoir ce que décidera l’Etat, actionnaire à 85%, qui devra aussi gérer le volet des emplois et celui des actionnaires étrangers minoritaires…

> Débat sur la Transition énergétique : l’UFE dénonce le positionnement des ONG

AFP ; Energies 2007 ; Enerpresse…
du 05/10/2012

La presse a relayé largement le communiqué de l’UFE dans lequel elle s’alarme de la position ouvertement hostile des ONG envers la présence des industriels de l’énergie dans le futur débat sur la Transition énergétique. L’UFE y souligne notamment que toutes les parties prenantes doivent s’asseoir à la table des négociations, sans discrimination.

> L’AN adopte le projet de loi sur la tarification progressive

Le Figaro;Bulletin Quotidien;La Gazette
du 05/10/2012

Sans surprise, EELV a soutenu les amendements du gouvernement en faveur d’un allègement des règles sur l’éolien, en métropole et en Outre-Mer, dans le cadre du projet de loi sur la tarification progressive qui a été adopté dans la nuit après que les députés UMP, Centristes et Front de Gauche se soient retirés avec fracas de l’Hémicycle pour protester ouvertement contre une mesure qu’ils jugent « irréfléchie ». Plus largement, le texte adopté par l’Assemblée pose donc le principe d’un bonus-malus en matière de consommation de gaz et d’électricité. Plusieurs critères seront pris en compte comme le nombre d’habitants, le lieu d’habitation, le mode de chauffage mais aussi, et c’est nouveau, l’âge des consommateurs. Par ailleurs, l’extension des tarifs sociaux a été adoptée.

Actualité Européenne

> Gunther Oettinger défend le développement des infrastructures énergétiques à tout prix

Réseaux
du 05/10/2012

Alors que l’heure est aux coupes budgétaires, le Commissaire européen à l’énergie s’est mobilisé pour soutenir le Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE), qui prévoit le déploiement d’une enveloppe de 9 milliards d’euros pour le développement d’infrastructures énergétiques transfrontalières. Gunther Oettinger a en effet rappelé que l’UE « ne pourra pas poursuivre ses objectifs de politique énergétique, sans une valeur ajoutée en termes de qualité et de capacité des infrastructures », et insisté sur l’importance de garantir la solidarité énergétique entre Etats membres via le développement de nouveaux réseaux d’acheminement. Mr. Oettinger a également souligné l’importance de développer des réseaux intelligents, et ce dans un cadre normatif commun. Enfin, il a plaidé pour une délivrance accélérée des autorisations, et un co-financement public/privé des infrastructures, dispositif nécessaire pour rompre l’isolement énergétique de certains territoires européens.

> La BEI boucle sa première phase de vente de quotas CO2 pour financer les technologies bas carbone

Bas Carbone
du 05/10/2012

La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé le bouclage de la première série d’adjudications de quotas d’émission, définie par l’initiative NER300. Cette initiative, lancée en décembre 2011, prévoyait la monétisation de 300 millions de quotas d’émission, prélevés sur la réserve des nouveaux entrants de l’ETS. Ces quotas, vendus à deux Bourses carbone européennes partenaires, (European Energy Exchange et ICE Futures Europe) devaient permettre de financer des projets de captage et de stockage du carbone, et des technologies innovantes dans le secteur des énergies renouvelables. Depuis le début de l’opération, la BEI, mandatée par la Commission, a donc cédé 200 millions de quotas d’émission de l’UE. Une deuxième tranche de 100 millions de quotas doit encore être mise en vente au plus tard fin 2013.

> La France rappelée à l’ordre sur la sûreté de son parc Nucléaire

Bas Carbone
du 05/10/2012

Les 19 centrales du parc nucléaire français ont été pointées du doigt par la Commission européenne, pour mauvaise protection des générateurs de secours, essentiels au maintien des systèmes de refroidissement en cas de coupure de l’approvisionnement électrique. Le rapport, qui doit être validé par la Commission ce mercredi et devrait être présenté au Conseil européen au cours du mois d’octobre, ne préconise cependant aucune fermeture de réacteurs. La Commission évalue entre 10 et 25 milliards d'euros le coût de la mise à niveau immédiate des centrales européennes, dont près de la moitié seront alloués au parc nucléaire française, qui concentre 40% du parc Européen.

> La directive Efficacité énergétique formellement adoptée

Marché Intérieur
du 05/10/2012

Deux semaines après le Parlement européen, le Conseil de l’UE a formellement adopté, le 4 octobre, la directive efficacité énergétique, qui sera publiée au journal officiel d’ici un mois maximum.

> La Communication marché intérieure reportée

Marché Intérieur
du 05/10/2012

Le Commissaire européen à l’énergie Gunther Oettinger, a confirmé ce 1er octobre le report de la communication de la Commission européenne sur les marchés intérieurs du gaz et de l’électricité. Initialement prévue pour le mois d’octobre, elle sera finalement reportée au 14 novembre. Le texte devrait notamment présenter la position de la Commission sur le marché de capacité, prévu en France par la loi de 2011 sur la nouvelle ouverture du marché de l'électricité (Nome). Le commissaire à l’énergie a également annoncé le lancement d’une consultation qui devrait aboutir à des propositions d'ici la mi-2013, afin de redonner au plus vite "de la visibilité aux investisseurs".

> Gunther Oettinger réclame un marché français de l’électricité plus concurrentiel

Marché Intérieur
du 05/10/2012

Lors de sa rencontre avec la ministre française de l’énergie, Delphine Batho, le 1er octobre à Paris, Günther Oettinger a salué l’engagement du gouvernement Ayrault pour la transition énergétique. Il a, en revanche vivement critiqué le manque d’ouverture du marché français de l’électricité, encore trop fortement concentré parmi les opérateurs historiques (EDF, GDF-Suez, E-ON). Le commissaire européen à l’énergie a également réclamé le lancement de la mise en concurrence des concessions hydro-électriques françaises d’ici les trois prochains mois.

> Unbundling : la Russie pourrait saisir l'OMC

Marché Intérieur
du 05/10/2012

Selon une source gouvernementale citée par l'agence Reuters ce 27 septembre, la Russie pourrait contester auprès de l'OMC le 3ème paquet de législation communautaire pour la libéralisation du marché de l'énergie. Ce paquet est à l’origine de l’enquête lancée par la Commission européenne à l’encontre du géant gazier Gazprom deux semaines plus tôt, pour abus de position dominante. La Russie demeure particulièrement réticente aux dispositions qui imposent la séparation des activités de fourniture et de transport des opérateurs énergétiques, et qui contraindrait Gazprom à modifier la structure de ses actifs en Europe. La requête déposée par le gouvernement Russe vise à déterminer si les mesures prévues par la législation européenne sont en cohérence avec les règles de l’OMC.

Actualités

Revue de Presse 2012


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.