• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 06/02/2012 au 13/02/2012

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Nicolas Sarkozy ne veut pas fermer Fessenheim

AFP ; Le Figaro ; 20 Minutes
du 10/02/2012

En visite à Fessenheim, le président de la République a clairement exprimé son soutien au maintien en activité de la centrale nucléaire, soulignant qu’à partir du moment où aucune indication contraire n’avait été formulée par les autorités indépendantes, il n’y avait aucune raison de ne pas maintenir cette source d’alimentation en électricité pour l’Alsace (70%).

> On gèle !


du 10/02/2012

La vague de froid particulièrement intense et persistante qui sévit depuis plusieurs jours en France a, sans surprise, pour conséquence directe, une hausse des consommations d’énergie et, plus particulièrement, d’électricité. Un pic a été atteint mercredi dernier avec 101.700 MW en début de soirée. EDF a mobilisé l’ensemble de ses sources de production mais RTE a du néanmoins importer de Grande-Bretagne et d’Allemagne. Au total, selon le CORESO, la France a importé près de 8 000 MW, soit 8% de ses besoins, lors du record de mercredi soir.

Source : Le Figaro ; AFP ; Le Monde ; Les Echos ; Aujourd’hui en France ; JDD ; L’Usine Nouvelle ; Libération ; La Croix ; Le Point ; 20 Minutes ; Nouvel Observateur ; Direct Matin…

> EDF fera une offre de reprise pour Photowatt

AFP ; Les Echos ; Le Monde
du 10/02/2012

Alors que Nicolas Sarkozy se rendra chez Photowatt mardi prochain, EDF vient d’annoncer, sans donner de précision détaillée, et contre toute attente après avoir affirmé ne pas être intéressé, son intention de déposer une offre pour la reprise des activités du fabricant de panneaux solaires Photowatt. Selon une source proche du dossier, 370 postes sur 440 seraient maintenus, 70 autres reclassés. La reprise serait pour une durée « déterminée de 3 à 4 ans » dans une perspective de revente une fois le marché du solaire reparti…

> Concessions hydrauliques : tout le monde attend le top départ

AFP, Les Echos, Le Monde
du 06/02/2012

EDF, GDF SUEZ, E.ON, ENEL, Vattenfall, Statkraft, Fortum, Rhodia, Arcelor Mittal pour ne citer qu’eux : seuls, ou par le jeu d’alliances, ils sont tous dans les starting blocks pour décrocher la concession des barrages hydroélectriques dès que les premiers appels d’offres pour leur gestion seront lancés. Ce qui n’est toujours pas le cas, alors que l’annonce de la mise en concurrence a été faite au printemps 2010 par le gouvernement pour respecter la réglementation européenne. De quoi fait frémir EDF qui détient 80% environ du marché …

> EDF/AREVA : après la guerre, il y a la paix

AFP
du 09/02/2012

Après des mois d’altercations, puis tout autant de négociations, EDF et AREVA ont trouvé un terrain d’entente sur l’approvisionnement d’uranium. EDF s’engage désormais sur des achats long terme et un tonnage précis avec son fournisseur historique. Au-delà, ce réchauffement des relations entre les deux groupes se traduit aussi par des collaborations sur des offres communes, comme par exemple les négociations pour la vente de l’EPR à l’indien NPCIL.

Actualité Européenne

> Fin des poursuites contre la France en matière d’ouverture du marché de l’électricité

Marché Intérieur
du 10/02/2012

La Commission européenne a abandonné, le 26 janvier dernier, ses poursuites engagées en 2006 contre la France, pour mauvaise transposition de la directive sur la libéralisation du marché de l’électricité

> Perquisitions dans le cadre du projet de rapprochement entre EPEX et Nordpool

Marché Intérieur
du 10/02/2012

Des perquisitions ont été menées le 7 février dans les locaux d’Epex-Spot et de Nordpool-Spot par des fonctionnaires nationaux et européens. Les plates-formes française et norvégienne, qui offrent des plateformes d'échange d'électricité à court terme pour les marchés allemand, autrichien, français, scandinaves et suisse, envisagent de créer une bourse commune qui couvrirait plus de la moitié des échanges au comptant sur le marché de l'électricité en Europe. Cette démarche a suscité les craintes de la Commission européenne, qui s’est déclarée « préoccupée par le fait que les entreprises concernées pourraient être en infraction avec les lois européennes interdisant la constitution de cartels et les activités portant atteinte à la concurrence ».

> La Présidence danoise sous le feu croisé des industriels et des acteurs environnementaux

Efficacité énergétique
du 10/02/2012

Certains défenseurs de l’environnement ont fait part de leur déception à l’égard des propositions de la Présidence danois sur le projet de directive « Efficacité énergétique », actuellement en discussion au Parlement et au Conseil. Les critiques portent principalement sur l’absence d’objectif européen contraignant, et sur l’existence d’un grand nombre de dispositions dérogatoires. Elles visent également la suppression de la clause de révision proposée par la Commission, et qui prévoit la possibilité, en 2014, de renforcer les contraintes pesant sur les Etats membres. Enfin, il est reproché au Conseil de ne pas étudier la question de la création d’outils de financement spécifiques pour atteindre les objectifs d’efficacité énergétique, alors même que le Parlement européen se révèle particulièrement actif sur ce sujet. Après avoir été la cible de Business Europe, qui lui reproche de soutenir un texte qui aura des effets néfastes sur la croissance économique des entreprises, la Présidence danoise se retrouve ainsi désormais simultanément sous le feu de tirs croisés issus des camps industriels et écologistes.

> La présidence danoise pour un relèvement des objectifs de réduction des émissions de co2

Production bas carbone
du 10/02/2012

Afin de préparer la réunion du Conseil environnement du 9 mars, la Présidence danoise a rédigé un projet de conclusions qui seront soumises aux 27 ministres de l’environnement. Elle s’y prononce en faveur d’un relèvement de l’objectif de réduction des gaz à effet de serre à 40% à l’horizon 2030. Cette approche est en phase avec les ambitions affichées par l’UE, dont la Roadmap 2050 prévoit un objectif de 60% pour 2040 et de 80% pour 2050. Le sujet reste toutefois soumis à débat parmi les capitales européennes, qui n’étaient pas parvenus à un consensus lors de la précédente réunion consacrée à ce sujet. Les discussions du 9 mars viseront, par ailleurs, à examiner du prix du carbone, actuellement trop bas pour stimuler les investissements dans les technologies vertes.

> Controverse autour du soutien financier accorde au CCS

Production bas carbone
du 10/02/2012

L’European Renewable Energy Council a dénoncé « le gouffre financier » que représente le soutien financier de l’UE au développement du CCCS, rappelant parallèlement le besoin impérieux de capitaux pour les investissements dans les réseaux. Insistant que le fait que le prix du CO2 capturé par CSC oscillait entre 40 et 90 dollars (30-68 euros) par tonne, alors que le prix actuel du carbone est plutôt de l'ordre de 11 dollars (9 euros) par tonne, l’EREC a, d’autre part, rappelé que la construction de deux centrales de CSC en Allemagne et en Grande-Bretagne a récemment été annulée. De même, de nombreux projets sont à présent mis en péril en raison d'objections réglementaires, de l'opposition du public et de la remise en cause de leur contribution à l'atténuation du changement climatique.

> Les verts européens dénoncent les couts caches du nucléaire

Production bas carbone
du 10/02/2012

Dans son rapport publié le 8 février, la Cour des comptes européenne estime à 2,5 Mds € la somme manquante pour aider la Bulgarie, la Lituanie et la Slovaquie à procéder à la fermeture anticipée et au déclassement de huit de leurs centrales nucléaires non modernisables. Pour le groupe des Verts du Parlement européen, cette situation « révèle les énormes coûts cachés » de l’atome et rend indispensable la mise en place d’une « transparence sur le coût total du nucléaire ».

> La place de l’éolien en Europe a continué de croître en 2011

Production bas carbone
du 10/02/2012

Selon les chiffres fournis par l’EWEA, les capacités d’énergie éolienne installée dans l’UE (on-shore et off-shore) ont augmenté de 9 616 mégawatts en 2011 (+21%), pour atteindre un total de 93 957 MW. Ces chiffres traduisent notamment le poids des nouveaux projets lancés ou en cours en Allemagne, en Suède, au Royaume-Uni, ou en Roumanie, projets qui compensent la baisse d’activité en France et en Espagne. L’éolien représente aujourd’hui 6,3% de la production d'électricité dans l'UE.

> Chine et Europe s’accordent vers un objectif de croissance respectueuse de l’environnement

Politique Energétique
du 10/02/2012

La quatrième réunion ministérielle du dialogue politique UE-Chine a permis de constater « une convergence croissante en matière de protection de l'environnement » entre les deux puissances. Cette rencontre, qui s’est tenue le 8 février, a ainsi permis de préparer au mieux le prochain Sommet UE/Chine (Pékin, 14 février), ainsi que le sommet de l'ONU sur le développement durable de juin (Rio +20). Les deux parties sont tombées d'accord sur la nécessiter de développer une économie verte et de viser une « croissance de qualité qui aille de pair avec suffisamment de croissance ». La Chine pris note du rôle que jouent les instruments de marché dans la protection de l'environnement et a souligné l'importance d'explorer la coopération future UE/Chine dans le domaine des politiques économiques vertes.

> Innovation : l’Europe toujours loin derrière dans la compétition mondiale

Politique Energétique
du 10/02/2012

La Commissaire chargée de la recherche, Maire Geoghegan-Quinn, s’est inquiétée, mardi 7 février, que « nous n'arrivions toujours pas à combler l'écart » avec les principaux concurrents de l’UE en matière d’innovation. Ce constat alarmiste se base sur les conclusions du dernier tableau de bord de l'Union de l'innovation 2011, un outil utilisé pour mesurer les avancées réalisées dans le cadre de la stratégie Europe 2020. L’Europe y apparaît toujours loin derrière les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud, leaders incontestés, et voit progressivement se combler l’avance dont elle dispose encore sur les pays émergents, comme la Russie, le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud et la Chine.

> Innovation : l’Europe toujours loin derrière dans la compétition mondiale

Politique Energétique
du 10/02/2012

La Commissaire chargée de la recherche, Maire Geoghegan-Quinn, s’est inquiétée, mardi 7 février, que « nous n'arrivions toujours pas à combler l'écart » avec les principaux concurrents de l’UE en matière d’innovation. Ce constat alarmiste se base sur les conclusions du dernier tableau de bord de l'Union de l'innovation 2011, un outil utilisé pour mesurer les avancées réalisées dans le cadre de la stratégie Europe 2020. L’Europe y apparaît toujours loin derrière les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud, leaders incontestés, et voit progressivement se combler l’avance dont elle dispose encore sur les pays émergents, comme la Russie, le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud et la Chine.

> Innovation : l’Europe toujours loin derrière dans la compétition mondiale

Politique Energétique
du 10/02/2012

La Commissaire chargée de la recherche, Maire Geoghegan-Quinn, s’est inquiétée, mardi 7 février, que « nous n'arrivions toujours pas à combler l'écart » avec les principaux concurrents de l’UE en matière d’innovation. Ce constat alarmiste se base sur les conclusions du dernier tableau de bord de l'Union de l'innovation 2011, un outil utilisé pour mesurer les avancées réalisées dans le cadre de la stratégie Europe 2020. L’Europe y apparaît toujours loin derrière les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud, leaders incontestés, et voit progressivement se combler l’avance dont elle dispose encore sur les pays émergents, comme la Russie, le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud et la Chine.

> La commission ITRE du parlement européenne change de présidence

Institutionnel
du 10/02/2012

La députée italienne PPE Amalia Sartori a été élue à la tête de la commission de l’Energie (ITRE) du Parlement européen, où elle remplacera, jusqu’en juin 2014, son collègue Herbert Reul (Allemand / PPE). Elle sera secondée par 4 Vice-Présidents : Patrizia Toia (Italie / S&D), Jens Rohde (Danemark / ADLE), Dimitrios Droutsas (Grèce / S&D) et Evzen Tosenovsky (République tchèque / ECR).

Actualités

Revue de Presse 2012


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.