Une filière électrique française unie pour aider les rescapés au Mozambique !

Une nouvelle catastrophe naturelle a frappé, cette fois au Mozambique, causant des centaines de morts et laissant derrière elle des populations démunies, sans lumière et eau potable. Une fois encore, l’ONG Electriciens sans frontières répond présent, en s’appuyant non seulement sur ses bénévoles, mais aussi sur ses partenaires de la filière électrique française.

Entre le 6 et le 15 mars, le cyclone Idai a ravagé un vaste territoire touchant le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi. Les pluies diluviennes ont notamment atteint la grande ville côtière de Beira, détruite à 90 %. Les infrastructures ont été noyées, notamment les réseaux électriques. Si les eaux sont depuis descendues, le défi majeur auquel doit faire face le Mozambique réside dans la gestion des populations qui ont fui leur zone d’habitation et se sont retrouvées dans des camps dépourvus de lumière et soumis au risque du choléra. Le besoin d’aide humanitaire concerne près de 600 000 personnes.

Face à cette catastrophe, l’ONG Electriciens sans frontières a montré une nouvelle fois sa capacité à réagir dans l’urgence : une première équipe s’est rendue sur place fin mars, dans un avion du Centre de crise et de soutien du Ministère chargé des affaires étrangères, avec environ 20 m3 de matériels électriques adaptés aux situations d’urgence humanitaire (une trentaine de groupes électrogènes, plus de 1000 lampes solaires individuelles et projecteurs, environ 1000 m de câbles, et du matériel électrique). Une seconde équipe a pris le relais mi-avril, toujours grâce à la logistique du Centre de crise et de soutien et de la Fondation Airbus, en apportant 46 km de câbles destinés à Électricité du Mozambique, ainsi que des tentes remises à l’autorité gouvernementale en charge de la gestion de la crise.

Des actions de terrain, pour ramener la lumière et l’eau aux populations sinistrées

En collaboration avec deux agences de l’ONU (Organisation internationale pour les migrants et le Haut commissariat pour les réfugiés), les équipes d’Electriciens sans frontières ont appuyé d’autres acteurs de la solidarité internationale dans la réalisation de leurs missions, en installant des groupes électrogènes pour les stations de potabilisation déployées par Aquassistance, Solidarités International, Oxfam et la Croix Rouge.

En outre, l’ONG a contribué à l’éclairage et à la sécurisation de 14 camps et villages, abritant plus de 30 000 personnes déplacées dans la région de Beira et de Buzi. La lumière est un élément indispensable dans un camp de réfugiés, puisqu’elle apporte de la sécurité une fois la nuit venue, en particulier auprès des femmes et des enfants : les équipiers d’Electriciens sans frontières ont donc installé des points lumineux à proximité des latrines et des points d’eau, et ont distribué des lampes solaires aux familles.

Une participation remarquable du secteur électrique français

De nombreuses entreprises ont accompagné ces actions, qui sont encore en cours, à travers plusieurs formes : en fournissant du matériel (matériel électrique de Legrand, lampes solaires de Schneider Electric et Lagazel, groupes électrogènes de Kohler SDMO, câbles fournis par Prysmian, Nexans et Enedis), en autorisant des salariés à intervenir sur leur temps de travail (mécénat de compétences accordé par Enedis et RTE, à noter que deux de leurs salariés sont encore en mission), et en apportant les ressources financières qui restent indispensables pour l’envoi d’équipes sur le terrain (fondation Groupe EDF, RTE, Promotelec, Fondation Nexans, Sonepar).

S’il est à craindre que la fréquence et l’ampleur de telles catastrophes climatiques soient croissantes, en raison du dérèglement climatique auquel nos sociétés ne sont pour l’instant pas parvenues à trouver une solution commune, cette belle dynamique doit faire la fierté de « l’équipe France » du secteur électrique, capable de se rassembler pour aider les populations qui en ont le plus besoin !

Electriciens sans Frontières est une ONG de solidarité internationale reconnue d’utilité publique, créée en 1986 par des salariés du secteur électrique. Aujourd’hui, ses 1300 bénévoles réalisent des projets d’accès à l’énergie et à l’eau dans 35 pays en développement.

Outre ses actions d’urgence et ses missions d’expertise auprès d’autres ONG, Electriciens sans Frontières mène de front une centaine de projets de développement des populations démunies. Plus de 95 % de ces projets reposent sur l’utilisation d’énergies renouvelables, et la moitié comprend des installations d’accès à l’eau.
Plus d’infos sur https://www.electriciens-sans-frontieres.org/

Photo : Intervention Mozambique © Electriciens sans frontières

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.

Je comprends qu’en m’abonnant, je choisis explicitement de recevoir la newsletter et que je peux facilement et à tout moment me désinscrire en utilisant le lien envoyé dans l’email.