Des bâtiments écologiques et confortables : le rôle des solutions électriques performantes

Alors que le secteur du bâtiment est le deuxième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre et dans le cadre du Plan France Relance qui fait de la rénovation énergétique l’un de ses axes majeurs, la Commission Prospective et Innovation de l’UFE dévoile sa nouvelle étude qui détaille les solutions électriques performantes. Elle présente leurs atouts en matière d’efficacité énergétique, de décarbonation du bâtiment et de confort pour les occupants. Elle aborde également l’intégration de ces solutions bas carbone dans le système électrique.

Les nouvelles possibilités ouvertes par la digitalisation des usages permettent de prendre en compte les besoins croissants des occupants en matière de confort thermique, tant pour le chauffage que pour le rafraîchissement ainsi que la gestion de la qualité de l’air intérieur, tout en permettant de diminuer les dépenses énergétiques des ménages. En particulier deux segments doivent concentrer les efforts d’efficacité climatique : le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire qui représentent respectivement 66 % et 11 % des consommations énergétiques d’un foyer.

Afin de répondre à ces enjeux, une large palette de solutions électriques performantes peuvent être déployées dès aujourd’hui sur les différents segments du bâtiment (neuf comme rénovation, résidentiel comme tertiaire, maisons individuelles comme logements collectifs), en recherchant un optimum entre l’isolation et l’efficacité des équipements. Elles permettent également de contribuer à la réduction des consommations énergétiques et à la baisse des émissions de GES en s’appuyant sur le caractère largement décarboné de ce vecteur.

Les recommandations de l’UFE

L’UFE, grâce à l’expertise de ses membres, formule enfin 11 recommandations pour accélérer et accompagner le déploiement de ces solutions qui permettent également d’améliorer le confort et la santé des usager.
1. Favoriser l’installation de PAC ou PAC hybrides en rénovation, notamment en substitution des énergies fossiles. Pour cela, privilégier les PAC sur vecteur eau pour les bâtiments disposant d’une boucle d’eau chaude et les PAC sur vecteur air pour ceux qui n’en disposent pas.
2. Développer les solutions de PAC et PAC hybrides dans les logements collectifs neufs.
3. Favoriser les équipements de chauffage et d’eau-chaude sanitaire pilotables.
4. Développer les solutions de VMC double-flux thermodynamiques.
5. Favoriser les dispositifs permettant de garantir un confort d’été et d’hiver.
6. Favoriser le développement des solutions de gestion active de la consommation d’énergie, notamment des équipements de chauffage et d’ECS.
7. Encourager davantage les solutions thermodynamiques existantes dans le cadre des rénovations de logements collectifs.
8. Remplacer les convecteurs électriques par des PAC Air/Air, uniquement en rénovation là où il n’y a pas de solution raisonnable avec des systèmes thermodynamiques sur eau ou solaires.
9. Adapter l’ensemble des dispositifs financiers et régulatoires aux recommandations faites aux points ci-dessus.
10. Sensibiliser la population par une communication grand public sur les technologies performantes (par exemple point d’information énergie de l’ADEME, campagne FAIRE).
11. Valoriser les filières industrielles françaises et européennes existantes pour développer les recommandations figurant ci-dessus, en s’assurant de leur compétitivité dans la durée.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.