Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE - Revue de presse sectorielle du 28/06/19

Actualité économique et industrielle
L’UFE ACCUEILLE UN NOUVEL ADHÉRENT : LES VOIES NAVIGABLES DE FRANCE !
Etablissement public administratif des ministères de la Transition écologique et solidaire et des Transports, Voies Navigables de France gère un réseau de 6 700 km de canaux, fleuves et rivières aménagés, et est fortement engagée dans le développement des énergies renouvelables avec la valorisation de son potentiel hydroélectrique, en partenariat avec des industriels sur plus de 25 sites.
Enerpresse, UFE du 21/06/2019
Actualité économique et industrielle
ADRIEN MORENAS, DÉPUTÉ LREM : « IL FAUT S’ATTAQUER AUX NICHES FISCALES DÉFAVORABLES AU CLIMAT »
Dans une tribune, le député de Vaucluse et membre de la commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, s’est insurgé contre « un certain nombre d’incohérences dans l’application du principe pollueur-payeur dans notre pays » et, plus particulièrement, contre les « niches fiscales défavorables au climat ». En effet, alors que le kérosène bénéficie d’une taxation avantageuse, « malgré sa caractéristique décarbonée, l’électricité reste l’énergie la plus taxée » avec « 55 % de taxes, et notamment la TVA et la Contribution au service public de l’électricité (CSPE) ». L’électricité étant une « denrée de première nécessité » et une « énergie propre » dont le rôle s’accroît « au cœur de notre société », il appelle à alléger sa fiscalité « par une baisse significative de la CSPE ».
La Revue du Trombinoscope du 01/06/2019
Actualité économique et industrielle
LE HAUT CONSEIL POUR LE CLIMAT ÉPINGLE LES SECTEURS DU TRANSPORT ET DU BÂTIMENT
Le premier rapport du Haut Conseil pour le climat met principalement en cause les transports et le bâtiment, qui représentent 50 % des rejets de CO2. Les émissions en forte hausse du premier secteur s’expliquent notamment par le retard du développement des véhicules électriques. Quant aux rejets du bâtiment, ils sont bien en baisse, mais à un rythme trois fois inférieur à celui prévu dans la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC). En effet, seules 5 % des rénovations énergétiques sont performantes, et, près de la moitié des logements locatifs du privé sont considérés comme des passoires énergétiques. Les experts recommandent notamment de revoir la taxe carbone « en profondeur » afin de « garantir son appropriation sociale et son efficacité » pour une transition « juste et équitable ». Le gouvernement doit désormais répondre au rapport devant le Parlement et le Conseil économique, social et environnemental dans un délai de six mois.
Le Monde du 26/06/2019
Actualité économique et industrielle
SOUTIEN AUX RENOUVELABLES : L’ETAT VA ÉCONOMISER 300 À 400 MILLIONS D’EUROS CETTE ANNÉE, SELON LE RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES
En effet, les prix de gros de l’électricité sont plus élevés qu’attendus à la fin de l’année 2018, permettant de réduire la compensation publique prévue, explique la Commission de régulation de l’énergie (CRE) . La Cour des comptes fait par ailleurs figurer dans son rapport une économie de 1,1 milliard d’euros permise par le « recentrage » du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).
Contexte du 28/06/2019
Actualité économique et industrielle
LES ARTICLES 1,2 ET 3 DU PROJET DE LOI ÉNERGIE-CLIMAT ADOPTÉS EN SÉANCE PUBLIQUE
Après son passage en commissions des Affaires économiques et du Développement durable, l’examen du texte s’est poursuivi en séance publique du 25 au 28 juin. Les députés ont adopté l’article 1er relatif aux grands objectifs de la politique énergétique française : neutralité carbone à l’horizon 2050, 50 % de nucléaire dans le bouquet électrique d’ici 2035, un tiers d’énergies renouvelables en 2030 ainsi qu’une part d’hydrogène « bas carbone et renouvelable » de 20 à 40 % dans la consommation totale d’hydrogène industrielle à horizon 2030. Deux feuilles de route s’ajoutent en annexe de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) : une concernant la « réduction de la consommation énergétique nocturne » et l’autre sur la « sobriété énergétique du numérique ». Enfin, une loi a été instaurée ayant pour ambition de se prononcer sur les « priorités d’action et la marche à suivre afin de répondre à l’urgence climatique et écologique » à partir de la prochaine échéance de la PPE en 2023, puis tous les cinq ans. L’article 2 concerne la création du Haut Conseil pour le climat. L’article 3 prévoit quant à lui, la fermeture des centrales à charbon et l’accompagnement des salariés concernés.
AEF du 28/06/2019
Actualité économique et industrielle
ERADICATION DES PASSOIRES THERMIQUES : L’ASSEMBLÉE NATIONALE ADOPTE L’AMENDEMENT DU GOUVERNEMENT
Celui-ci remplace la proposition de mise sous séquestre d’une partie de la vente d’un bien immobilier dans le but de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Le dispositif se divise en trois étapes. La première apporte une batterie de mesures d’information et d’incitation, comme l’obligation de réalisation d’un audit énergétique ou celle d’informer les locataires ou acquéreurs des futures dépenses d’énergie d’un logement, à partir de 2022. La seconde oblige notamment les propriétaires de passoires thermiques à améliorer la performance énergétique de leur logement (classe E, au minimum) avant 2028. Enfin, la dernière phase consiste à imposer aux propriétaires de mentionner le non-respect des obligations de travaux dans la promotion de son logement à la vente ou à la location. La convention citoyenne identifiera les conséquences du non-respect de cette obligation « qui pourraient être socialement acceptables ».
Enerpresse du 01/07/2019
Actualité Européenne
CONSEIL ÉNERGIE : COUPLAGE DES SECTEURS, AIDES D’ÉTATS, ACCEPTATION SOCIALE ET COMPÉTITIVITÉ INTERNATIONALE MIS EN AVANT
Le dernier Conseil Énergie de la présidence roumaine s’est tenu le 25 juin à Bruxelles. Les ministres de l’énergie ont insisté sur la nécessité d’accroître les investissements dans les infrastructures, les technologies innovantes, le couplage et l’intégration des secteurs, et d’assurer l’acceptation sociale de la transition énergétique ainsi que la compétitivité internationale. Le Conseil a demandé à la Commission de produire une analyse des technologies du couplage et de l’intégration des secteurs et de prendre en compte les efforts à fournir pour atteindre les objectifs énergétiques et climatiques de l’UE dans la révision des lignes directrices pour les aides d’État.
Conseil de l’UE du 25/06/2019
Actualité Européenne
CONSEIL ENVIRONNEMENT : ÉTAT DES LIEUX DES DOSSIERS EUROPÉENS SANS AVANCÉE
Lors du Conseil Environnement du 26 juin, la Commission européenne a présenté aux États son analyse des plans nationaux Énergie Climat. Les Pays-Bas ont fait un compte-rendu de la conférence sur la taxation de l’aviation qui s’est tenue à La Haye la semaine dernière et la France sur le dernier sommet du G20 Environnement qui s’est tenu à Metz au début du mois de juin. Les ministres ont également discuté de la mobilité propre.
Conseil de l’UE du 26/06/2019
Actualité Européenne
LA FINLANDE PRÉSENTE SON PROGRAMME DE TRAVAIL POUR SA PRÉSIDENCE
Le 1er juillet, la Finlande succèdera à la Roumanie à la présidence du Conseil de l’UE. Le pays a érigé la stratégie de long terme de l’UE en priorité, et souhaite présenter la feuille de route la plus ambitieuse possible aux instances onusiennes début 2020. La mise en œuvre du paquet Énergie propre et la réduction des émissions de gaz à effet de serre seront également sur la table des ministres au prochain semestre. Enfin, la Finlande souhaite poursuivre les négociations du Cadre Financier Pluriannuel et s’assurer que les différents programmes de financement permettront d’atteindre les objectifs climatiques européens.
Présidence finlandaise du 26/06/2019
Actualité Européenne
LES GROUPES POLITIQUES ET LES DÉPUTÉS COMMENCENT À SE RÉPARTIRENT DANS LES COMMISSIONS PARLEMENTAIRES
Les différents groupes politiques ont commencé à se répartir les présidences des commissions parlementaires au sein du Parlement européen. Le PPE devrait présider la commission ITRE, le groupe centriste Renew Europe (RE) devrait prendre la tête de la commission ENVI en la personne de Pascal Canfin, les Verts celle des commissions Transport et du Marché intérieur et les S&D les commissions du commerce international et de l’économie. Les votes entérinant ces choix auront lieu la première semaine de juillet à Strasbourg. Au sein des groupes RE et Verts, les députés ont aussi commencé à se répartir au sein des commissions. Parmi les députés français, Christophe Grudler (RE) François Alfonsi (Verts) siégeront en ITRE. Dominique Riquet (RE), Valérie Hayer (RE), Damien Carême (RE) et Karima Delli (Verts) seront suppléants. Pascal Canfin (RE), Véronique Trillet-Lenoir (RE) et Yannick Jadot (Verts) siégeront en ENVI. Marie Toussaint (Vets), Michèle Rivasi (Verts) et Catherine Chabaud (RE) seront suppléants. Dominique Riquet (RE) et Karima Delli (Verts) seront titulaires en commission Transport et Pierre Karleskind (RE) sera suppléant. Les socialistes français ne devraient avoir qu’un suppléant en ENVI. Manuel Bompard pourrait siéger en ITRE pour le groupe LFI.
Contexte des 27/06 et 28/06 du 28/06/2019
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE PUBLIE LES LIGNES DIRECTRICES D’AIDE À LA TRANSPOSITION DE LA DIRECTIVE SUR LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS
Le 14 juin, la Commission européenne a publié la deuxième partie des lignes directrices d’aide à la transposition de la directive sur la performance énergétique des bâtiments. Cette partie porte notamment sur les dispositions relatives à la mobilité électrique. La directive doit être transposée avant le 9 mars 2020.
Commission européenne du 14/06/2019
Actualité Européenne
LE PARLEMENT EUROPÉEN PUBLIE DEUX NOUVELLES ÉTUDES SUR LA STRATÉGIE INDUSTRIELLE ET LE COUPLAGE DES SECTEURS
Le 24 juin, le Parlement européen a publié un briefing sur le stockage de l’énergie et le couplage des secteurs, passant en revue plusieurs études sur le sujet. Il estime que cela permettrait de baisser le coût de décarbonation du système énergétique dans sa globalité. Le même jour, il a publié une étude sur les enjeux de la politique industrielle européenne, qui préconise moins une politique holistique qu’une déclinaison en objectifs stratégiques et moyens spécifiques à mettre en œuvre.
Contexte du 25/06 et Parlement européen du 24/06 du 24/06/2019
Actualité Européenne
AGENDA INSTITUTIONNEL
Le Parlement européen se réunit en groupes politiques tout au long du mois de juin.

Groupe de travail Transport terrestre, le 1er juillet, à Bruxelles

Groupe de travail Énergie, le 2 juillet, à Bruxelles

Groupe de travail Environnement, le 2 juillet, à Bruxelles

Groupe de travail Télécommunications et Société de l’information, le 4 juillet, à Bruxelles

COREPER I, le 4 juillet à Bruxelles

Conseil Concurrence informel, les 4 et 5 juillet, à Helsinki
du 28/06/2019

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.

Je comprends qu’en m’abonnant, je choisis explicitement de recevoir la newsletter et que je peux facilement et à tout moment me désinscrire en utilisant le lien envoyé dans l’email.