Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE - Revue de presse sectorielle du 12/04/19

Actualité économique et industrielle
L’UFE ET SES PARTENAIRES DE LA FILIÈRE ÉLECTRIQUE SIGNENT UN CONTRAT D’EDEC AVEC L’ETAT ET LES CONFÉDÉRATIONS SYNDICALES
Afin de mener une étude prospective sur l’emploi et les compétences dans le cadre de la transition énergétique, le ministère du travail, les fédérations professionnelles de l’électricité (FFIE, FIEEC, Gimelec, IGNES, SERCE, Think Smartgrids et UFE) et les confédérations syndicales (CFDT, CFE-CFC, CFTC et FO) ont signé un contrat d’Engagement développement et compétences (EDEC), le 9 avril dernier. « Ces travaux ont vocation à être utilisés par les territoires partenaires dans la réalisation de contrats de transition écologique (CTE) » ont indiqué les acteurs de la filière dans un communiqué.
Enerpresse du 10/04/2019
Actualité économique et industrielle
ENGIE SE RÉORGANISE ET SE POSITIONNE EN FUTUR LEADER MONDIAL DE LA TRANSITION « ZÉRO CARBONE »
La nouvelle organisation de l’entreprise prévoit la création de quatre « Global Business Lines » -thermique, infrastructures, solutions clients, et renouvelables - chacune dirigée par un directeur général adjoint et un membre du comité exécutif assisté d’un directeur. Le groupe accueillera trois nouveaux membres dans son comité exécutif : Olivier Bancarelli (responsable de la global business line solutions clients), Gwenaëlle Huet (directrice générale de la business unit France renouvelables), et Wilfrid Pétrie (directeur général adjoint de la branche énergie services). En parallèle, Pierre Mongin, secrétaire général du groupe, a fait part de son intention de « prendre progressivement du recul » jusqu’à un départ prévu fin 2019.
La Correspondance Economique du 11/04/2019
Actualité économique et industrielle
POUR EMMANUELLE WARGON, LES CONDITIONS DE RÉINTRODUCTION DE LA TAXE CARBONE NE SONT PAS RÉUNIES
Lors de la présentation par le Conseil économique, social et environnemental (Cese) de son avis sur la Programmation pluriannuelle et de l’énergie (PPE) et la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC), la Secrétaire d’Etat à la transition écologique et solidaire a reconnu que la reprise de la contribution climat énergie (CEE) ne serait pas envisagée à « court terme ». Pour Emmanuelle Wargon, les résultats du grand débat sont clairs : « plus de la moitié des Français refuse une fiscalité écologique spécifique, particulière. (…) Ils considèrent qu’à aucun moment ce type de fiscalité ne les fera changer de comportement ».
Actu-Environnement du 09/04/2019
Actualité économique et industrielle
INSEE : « LES PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ AUGMENTE PLUS VITE QUE L’INFLATION » DEPUIS 2009
L’Institut national de la statistique et des études économiques a publié une étude sur les dépenses des Français en électricité depuis 1960. Premier constat : les Français consomment en moyenne 2 % d’électricité de plus par an depuis le milieu des années 1980. Deuxième constat : « Depuis 2007, les prix à la consommation de l’électricité augmentent plus vite que l’inflation » à cause de la forte hausse de la Contribution au service public de l’électricité (CSPE), multipliée par cinq entre 2009 et 2016. Dernier constat : les Français dépensent en moyenne 960 euros en consommation d’électricité par an. Dont 35 % de taxes et prélèvements.
Le Figaro du 05/04/2019
Actualité économique et industrielle
LA COUR DES COMPTES S’INQUIÈTE DU COÛT DES MÉCANISMES DE SOUTIEN AUX ÉNERGIES RENOUVELABLES
A la demande du Sénat, la Cour des comptes s’est penchée sur les différents dispositifs de soutien à l’éolien et au solaire. Rendu le 18 avril dernier, le rapport issu de ces travaux préconise un « renforcement » par les pouvoirs publics de « la cohérence, l’efficience et la transparence de sa politique de soutien au développement des énergies renouvelables ». Plus particulièrement, la Cour souligne que « malgré les efforts » financiers mobilisés (5,3 milliards d’euros), un « décalage » persiste « au regard des objectifs affichés » en matière de développement des énergies renouvelables (15,7 % du mix énergétique en 2016 contre l’objectif de 23 % en 2020). Par ailleurs, elle observe la difficulté de la France à poursuivre deux ambitions parallèles : remplacer une part de la production nucléaire par des renouvelables électriques, et lutter contre le changement climatique en soutenant les renouvelables thermiques. Les magistrats proposent que le Parlement soit « mieux associé à la définition des objectifs de développement des énergies renouvelables et des volumes financiers de soutien », de « calculer le coût du mix énergétique programmé et les soutiens publics induits », et de créer un comité chargé « d’éclairer les choix » du Gouvernement sur la politique énergétique.
Le Monde du 09/04/2019
Actualité économique et industrielle
BIOMÉTHANE : LA CRE INVITE GRTGAZ ET TIGF À REVOIR À LA BAISSE LEURS AMBITIONS
Selon une délibération de la CRE publiée le 11 avril dernier, seul un scénario sur quatre affiche « une trajectoire d’injection conforme à l’objectif du projet PPE le plus haut (22 TWh en 2028) ». Quant aux trois autres, ils « dépassent le haut de la fourchette, jusqu’à quatre fois supérieur à l’objectif du projet de PPE » écrit le régulateur. Celui-ci appelle ainsi les GRT à « présenter des scénarios contrastés à la baisse comme à la hausse d’évolutions de l’injection de biométhane » dans le prochain plan décennal, puis à « proposer des hypothèses cohérentes avec le gisement méthanisable exploitable évalué à date ».
Contexte du 12/04/2019
Actualité économique et industrielle
UNE CENTAINE DE DÉPUTÉS S’OPPOSE À L’OUVERTURE DES BARRAGES À LA CONCURRENCE
A l’initiative de sept députés de différentes obédiences politiques, dont Julien Aubert (LR), une centaine d’élus a signé une proposition de résolution européenne sur l’avenir du secteur hydroélectrique. Déposé le 5 avril dernier à l’Assemblée nationale, le texte contient un article demandant spécifiquement au Gouvernement de « s’opposer à la mise en concurrence de tout ou partie des concessions hydroélectriques sur le territoire national ». La proposition de résolution invite l’exécutif à se « rapprocher de ses partenaires européens afin d’exclure explicitement le secteur hydroélectrique » des directives relatives au marché intérieur et à l’attribution des contrats de concession.
AEF du 10/04/2019
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE PUBLIE SON 4ÈME RAPPORT SUR L’ÉTAT DE L’UNION DE L’ÉNERGIE
Le 9 avril, la Commission européenne a présenté son quatrième rapport sur l’état de l’Union de l’énergie. Elle y souligne l’adoption de l’ensemble des textes du paquet « Énergie propres » publié en novembre 2016 et intègre également le lancement de l’Alliance pour les batteries ainsi que les investissements du plan Juncker dans son bilan. Alors qu’elle est en train d’analyser les plans nationaux intégrés Énergie-Climat des États membres, elle regrette que les États aient simplement repris les objectifs chiffrés et avertit qu’elle demandera davantage de mesures concrètes pour les atteindre. Enfin, à un an et demi de l’échéance des objectifs pour 2020, l’UE est en bonne voie pour atteindre son objectif d’énergies renouvelables, mais en retard sur l’objectif d’efficacité énergétique, la consommation énergétique finale ayant augmenté entre 2014 et 2017.
Commission européenne du 09/04/2019
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE SOUHAITE ABANDONNER LA RÈGLE DE L’UNANIMITÉ EN MATIÈRE DE FISCALITÉ ÉNERGÉTIQUE
Le 9 avril toujours, la Commission européenne a publié une communication invitant le Conseil européen à étudier « rapidement » la possibilité de passer de l’unanimité à la majorité qualifiée pour l’adoption des règles de fiscalité énergétique. Pour cela, il est possible d’utiliser les « clauses passerelles » de l’actuel traité de Lisbonne, sans le réviser. Cependant, un tel changement requiert l’unanimité des États ainsi que l’approbation du Parlement. Cette communication est motivée par la volonté de la Commission de réviser la directive de 2003 sur la taxation de l’énergie, qui ne correspondrait plus à la nouvelle politique climatique de l’UE. En 2011, sa tentative de révision s’était heurtée au blocage de l’unanimité au Conseil. Elle a précisé qu’elle procédait actuellement à l’évaluation de cette directive afin que la prochaine Commission puisse décider de sa révision.
Enerpresse du 11/04/2019
Actualité Européenne
LA COMMISSION LANCE L’ÉVALUATION DU TRAITÉ EURATOM
Dans la même communication, la Commission européenne a annoncé la mise en place, dans les mois à venir, d’un groupe d’experts de haut niveau pour évaluer le traité Euratom, adopté en 1957, et émettre des propositions pour le rendre plus démocratique. Elle estime notamment que le rôle du Parlement européen, actuellement simplement consultatif, et des parlements nationaux devrait être renforcé. La Commission inscrit cette évaluation dans « un processus plus large de réforme du traité (…) envisagée à plus long terme, après 2025 ».
Enerpresse du 11/04/2019
Actualité Européenne
L’UE ET LA CHINE S’ENGAGENT À TRAVAILLER ENSEMBLE POUR LE SOMMET DE L’ONU SUR L’AMBITION CLIMATIQUE
Le 9 avril, s’est tenu un sommet UE/Chine à Bruxelles. Dans un communiqué publié à l’issue de la journée, les deux parties ont annoncé vouloir « travailler ensemble pour un résultat positif » du sommet sur l’ambition climatique organisé en septembre à New York par le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. L’UE et la Chine ont également signé une déclaration conjointe de coopération dans le secteur de l’energie. Les diplomates des deux camps ne sont parvenus à s’entendre qu’après des concessions de dernière minute de Beijing, sur les subventions à l’industrie, pour se conformer aux règles de l’OMC.
Euractiv du 09/04 et Contexte du 10/04/2019 du 10/04/2019
Actualité Européenne
LA COMMISSION PUBLIE SON RAPPORT SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D’ACTION POUR LES BATTERIES
Le 9 avril, la Commission européenne a publié son rapport sur la mise en œuvre du plan d’action pour les batteries, paru dans le troisième paquet mobilité en mai 2018. Celui-ci revient sur les initiatives prises par la Commission depuis un an et souhaite prendre l’Alliance pour les batteries comme exemple pour la stratégie industrielle de l’UE. La Commission a publié le même jour un document d’évaluation de la directive de 2006 pour les batteries.
Commission européenne du 09/04/2019
Actualité Européenne
AGENDA INSTITUTIONNEL
Session plénière du Parlement européen, du 15 au 18 avril à Strasbourg
- Vote sur la meilleure application et la modernisation des règles relatives à la protection des consommateurs de l’UE (16/04)
- Débat sur les normes applicables aux émissions de CO2 des véhicules utilitaires lourds neufs (17/04)
- Vote sur le programme pour une Europe numérique pour la période 2021-2027 (17/04)
- Vote sur le Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (17/04)
- Vote sur l’établissement du programme InvestEU (17/04)
- Vote sur le programme pour l’environnement et l’action pour le climat (LIFE) (17/04)
- Vote sur le Centre européen de compétences industrielles, technologiques et de recherche en matière de cybersécurité et Réseau de centres nationaux de coordination. (17/04)
- Vote sur la promotion de véhicules de transport routier propres et économies en énergie (17/04)

Groupe de travail Énergie, 16 avril à Bruxelles

Groupe de travail Environnement, 16 et 17 avril à Bruxelles

Actualités

Revue de Presse 2019


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.