Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE - Revue de presse sectorielle du 05/04/19

Actualité économique et industrielle
POUR LE « MONDE », L’ENERGIE ELECTRIQUE EST LA PLUS « SOPHISTIQUEE »
Dans la Lettre éco du journal « Le Monde », l’éditorialiste Philippe Escande consacre une chronique à l’avenir de l’électricité et à l’évolution de son prix. Il commence par mentionner la hausse de 5,9 % du tarif réglementé de vente (TRV) de l’électricité prévu pour le mois de juin, dont il rappelle que le « montant reflète l’augmentation du prix des matières premières, partout en Europe » (ex. + 8 % en Italie et en Espagne). Il décrit ensuite l’énergie électrique comme « la plus sophistiquée » puisqu’elle « autorise non seulement un mode de production renouvelable (…), mais elle se marie parfaitement avec le numérique ». Il affirme enfin que le « monde devient électrique », notamment dans le domaine des transports, et qu’au regard du « désastre » du réseau électrique vénézuélien, « l’enjeu est civilisationnel ». Avant de conclure en ces termes : « le prix de l’électricité est celui de la vie ».
Le Monde 02/04/19
Actualité économique et industrielle
RTE EXPOSE LES OBJECTIFS DE SES TRAVAUX SUR LA DEMANDE ELECTRIQUE
Lors d’une réunion dédiée à la consommation d’électricité, le gestionnaire de réseau de transport (GRT) a révélé les trois objectifs des travaux qu’il allait mener en 2019 :
- Renforcer la transparence sur les hypothèses et la méthodologie d’élaboration de son bilan prévisionnel ;
- Entamer la révision des perspectives de consommation en 2020-2035 ;
- Déterminer les principes de construction des trajectoires de consommation qui seront utilisées pour le volet 2050.
RTE a par ailleurs indiqué que le prochain bilan prévisionnel intégrerait un volet 2050, avec des propositions de scénarios d’évolution possibles du bouquet électrique français ; l’ambition étant d’ « atteindre la neutralité carbone de la France » à cet horizon.
Enerpresse 04/04/19
Actualité économique et industrielle
EDF LANCE HYNAMICS, SA FILIALE DEDIEE A L’HYDROGENE
A l’occasion de la foire de Hanovre, l’électricien a annoncé le lancement de Hynamics, sa filiale destinée à produire et à fournir de l’hydrogène bas carbone aux industriels, et à la mobilité. Pour EDF, la consommation d’hydrogène pourrait représenter 18 % de la demande en énergie finale mondiale en 2050. Contrairement aux méthodes d’émission d’hydrogène via des énergies fossiles, « Hynamics a choisi l’électrolyse de l’eau pour produire son hydrogène, une technologie très peu émettrice de CO2, à condition que l’électricité utilisée soit elle-même issue de moyens de production bas carbone ».
Usine Nouvelle 02/04/19
Actualité économique et industrielle
CTE : EMMANUELLE WARGON LANCE UN NOUVEL APPEL A CANDIDATURES
Dix-sept territoires sont actuellement engagés dans un contrat de transition écologique (CTE) et une quarantaine d’autres pourraient bientôt se lancer dans la démarche en proposant leur candidature en ligne. La secrétaire d’Etat incite les territoires à innover avec des projets de « déploiement massif des énergies renouvelables ou à la refonte d’une politique de mobilité » rapporte Enerpresse.
Enerpresse 04/04/19
Actualité économique et industrielle
LA DGEC REVISE LE FACTEUR DE CONVERSION EN ENERGIE PRIMAIRE DE L’ELECTRICITE
Transmis aux acteurs de l’électricité dans le cadre de l’élaboration des méthodes de calcul de la future réglementation environnementale 2020, la note de cadrage de la DGEC annonce la révision du coefficient qui multiplie actuellement les consommations d’électricité par 2,58. Le ministère vise a pour ambition de « prendre en compte le mix électrique, projeté en 2035 » et souhaite ainsi fixer ce coefficient entre 2,1 et 2,2.
Contexte 04/04/19
Actualité économique et industrielle
LA CENTRALE DE CORDEMAIS POURRAIT ETRE MAINTENUE APRES 2022
Commandé par François de Rugy en début d’année, un rapport de RTE dont les résultats ont été publiés le 3 avril dernier comprend des « analyses complémentaires » à celles de son dernier bilan prévisionnel. Ce rapport pointe qu’avec des « scénarios particulièrement contraints », « le critère de sécurité d’approvisionnement pourrait ne plus être respecté en 2022 ». Avec les hypothèses « les plus dégradées », le déficit de marges de capacité pourrait en effet atteindre jusqu’à 2,5 GW entre 2022 et 2023. Aussi, le gestionnaire de réseau suggère la possibilité du « maintien en disponibilité » ou d’une « conversion à la biomasse d’un ou deux groupes de Cordemais » afin de conserver 1 GW de marge. D’autres « mesures additionnelles » sont évoquées par RTE, comme le recours à la centrale du Havre, « le changement des matériels électriques les plus consommateurs », ou « des actions dans le tertiaire et le numérique ».
Contexte 04/04/19
Actualité économique et industrielle
POLEMIQUE SUR L’EXONERATION DU TURPE POUR LES INDUSTRIES ENERGIVORES
Une centaine d’électro-intensifs ont réalisé un « plan de performance énergétique » dans l’objectif de bénéficier d’un tarif d’utilisation du réseau public de l’électricité (Turpe) réduit. David Marchal, directeur adjoint de l’Ademe, a déploré qu’un « tiers d’entre eux investissent deux fois moins que la subvention reçue » lors d’une audition à l’Assemblée nationale le 28 mars dernier. Gildas Barreyre, président de la commission électricité de l’UNIDEN, a cependant souligné que tous les industriels n’avaient pas les mêmes marges de progression en raison de leurs cycles d’investissements.
Enerpresse 02/04/19
Actualité Européenne
BAISSE DES EMISSIONS DE CO2 EN EUROPE SUR LE MARCHE ETS EN 2018
Ce 1er avril, la Commission européenne a publié les données préliminaires du marché EU-ETS pour l’année 2018. L’analyse de l’ONG Sandbag estime que les émissions de CO2 ont chuté de 3,5% en 2018 en Europe, ce qui constitue un progrès après l’augmentation de 0.3 % en 2017. Cette réduction s’explique par une forte réduction des émissions dû au charbon (houille -9 %, lignite -3 %) et aux hydrocarbures (pétrole et gaz -6%). En revanche, les émissions du secteur de l’aviation augmentent de 8 % et une compagnie aérienne, Ryanair, fait son entrée parmi les 10 installations les plus polluantes d’Europe. Les neufs autres sont des centrales électriques fonctionnant au lignite, dont 7 sont situées en Allemagne. Les données seront définitivement validées par la Commission européenne en mai.
AEF du 01/04/19
Actualité Européenne
L’ALLEMAGNE OUVRE LA PORTE A UN PRIX PLANCHER DU CARBONE
Alors qu’en février dernier, le secrétaire d’État allemand à la transition énergétique avait rejeté la proposition d’instaurer un prix plancher du carbone d’ici 2021, Angela Merkel a commandé la semaine dernière une étude formulant des propositions afin de fixer un prix du carbone en dehors du marché ETS. La chancelière a fixé une seule règle, celle de l’acceptabilité sociale des mesures proposées. Le pays a déjà déclaré qu’il ne remplirait pas ses objectifs pour 2020 et doit donc annoncer des mesures climatiques d’envergures pour la fin de l’année. Cette semaine, l’Office fédéral de l’environnement a néanmoins annoncé une nette baisse des émissions en 2018 après 4 années de stagnation. Cette baisse s’explique par des besoins en chauffage moindres ainsi que la fermeture de centrales à charbon.
Contexte du 02/04/19
Actualité Européenne
L’UE EN RETARD SUR SES OBJECTIFS POUR LES BATTERIES
La Cour des comptes de l’Union européenne a publié, ce 1er avril, un rapport sur le stockage de l’énergie. Le rapport réserve une section à la stratégie de l’Alliance européennes pour les batteries, qu’il critique pour être trop centrée sur les technologies existantes, comme les batteries lithium-ion, plutôt que sur la recherche de nouvelles technologies. Selon les calculs de la Cour, la capacité de production de l’UE pourrait atteindre 70 GWh en 2023, bien en deçà de l’objectif de 200 GWh fixé par l’Alliance. L’institution avertit qu’ « à cette date, il se peut que le marché des batteries de l’UE soit déjà largement approvisionné par des centrales situées dans des pays tiers ou que les constructeurs automobiles aient délocalisé une partie de leur production en dehors de l’UE pour se rapprocher des fabricants de batteries ». Le rapport déplore également « le déploiement tardif et sans grande logique » des infrastructures de recharge.
Enerpresse du 03/04/19
Actualité Européenne
OUVERTURE DES APPELS D’OFFRE MIE 2019
La Commission européenne a annoncé l’ouverture des appels à projets dans le cadre du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe. Seuls les Projets d’Intérêt Commun (PCI) peuvent bénéficier des subventions. Ce label se fonde sur trois critères : avoir un impact sur au moins deux pays européens et augmenter la compétitivité, accroître la sécurité énergétique de l’UE tout en contribuant au développement durable et à la protection de l’environnement. Les projets candidats peuvent être des études ou des travaux de construction. L’appel à projet est ouvert jusqu’au 13 juin.
DG Énergie du 01/04/19
Actualité Européenne
DES OBJECTIFS NATIONAUX D’EFFICACITE ENERGETIQUES INSUFFISANTS A HORIZON 2030
La Coalition pour les économies d’énergie, plateforme regroupant des entreprises et des ONG, a analysé les mesures d’efficacité énergétique des plans nationaux énergie et climat des États membres publiés en février. La Coalition estime que pour atteindre les objectifs de 2030, un effort supplémentaire de réduction de la consommation de 11,4% pour l’énergie primaire et de 11,6 % pour l’énergie finale doit être engagé, par rapport aux mesures actuellement en place. Selon cette analyse, la somme des plans nationaux parvient à une réduction de 4,6% et 9,4 % respectivement. La France figure parmi les meilleurs élèves de l’UE pour l’énergie finale, mais a annoncé des efforts de réduction de la consommation d’énergie primaire encore insuffisants.
Contexte du 03/04/19
Actualité Européenne
AGENDA INSTITUTIONNEL
Commission du transport et du tourisme du Parlement européen, les 8 et 11 juin, à Bruxelles
- Échange avec la Commissaire aux transports sur les réalisations politiques et les futures perspectives pour le transport (11/04)
- Résultats des appels d’offre CEF 2018 (11/04)

Groupe de travail sur le transport terrestre du Conseil de l’UE, le 8 avril, à Bruxelles
- Examen de la proposition de compromis de la présidence sur la directive Eurovignette

Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE, le 9 avril, à Bruxelles
- Présentation par la Commission du 4ème État de l’Union de l’énergie
- Information de la Commission sur les instruments financiers dans le secteur de l’énergie sous le prochain Cadre Financier Pluriannuel

Groupe de travail Environnement du Conseil de l’UE, le 9 avril, à Bruxelles

Groupe de travail sur l’information et la protection des consommateurs, le 12 avril, à Bruxelles
- Examen de la proposition de compromis sur la Directive Recours collectifs

Conseil informel des ministres du travail et des affaires sociales, les 10 et 11 avril à Bucarest

Conseil européen, le 10 avril, à Bruxelles
- Discussion sur le Brexit

Actualités

Revue de Presse 2019


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.