Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 21/12/18

Actualité économique et industrielle
« L’AFFAIRE DU SIÈCLE » : QUATRE ONG ASSIGNENT L’ÉTAT POUR INACTION FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE
La Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH), Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et Oxfam France ont déposé le 17 décembre dernier un recours en justice contre l’Etat français pour « carence fautive ». Cette procédure vise à sanctionner l’inaction climatique de l’administration publique alors même que l’Etat est tenu de respecter ses obligations internationales (notamment l’accord de Paris signé en 2016), européennes (telles que le paquet énergie-climat) et françaises (comme la loi de transition énergétique). En matière de lutte contre le changement climatique, les carences reprochées à l’Etat sont les suivantes : le dépassement des plafonds d’émissions de gaz à effet de serre annuels fixés par décret en 2015, le non-respect des trajectoires des énergies renouvelables et des objectifs d’efficacité énergétique au titre de la PPE et de la directive européenne 2012/27/UE. Les organisations, qui font également appel au soutien des citoyens, réclament la réparation du préjudice moral et écologique.
CP FNH, Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et Oxfam France du 17/12/2018
Actualité économique et industrielle
LE GOUVERNEMENT PRÉCISE LES MODALITÉS DU « GRAND DÉBAT » ET RÉTABLIT LES AIDES POUR ACCOMPAGNER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Lors d’une réunion à l’Elysée, Emmanuel Macron et les ministres ont tracé les grandes lignes du « grand débat ». Ce dernier se déroulera en deux phases. « La première, qui a déjà débuté et qui durera jusqu’à la mi-janvier, doit permettre de nourrir la dynamique portée au niveau des maires, qui ont déjà commencé à faire remonter le résultat de leurs échanges avec leurs administrés » a précisé l’Elysée. La seconde phase, qui durera « deux mois pleins », abordera les quatre grands thèmes suivants : la transition écologique, la fiscalité, l’organisation de l’Etat, et la démocratie et la citoyenneté. S’agissant des aides relatives à l’énergie, l’extension du chèque énergie à deux millions de foyers supplémentaires, la revalorisation du barème kilométrique et le doublement de la prime à la conversion pour certains conducteurs, seront finalement bien maintenues.
AFP du 18/12/2018
Actualité économique et industrielle
LA « PETITE LOI » SUR L’ÉNERGIE SERA PRÉSENTÉE EN CONSEIL DES MINISTRES « SANS DOUTE EN FÉVRIER »
Lors d’une audition conjointe devant les commissions des affaires économiques et du développement durable du Sénat le 19 décembre dernier, François de Rugy a déclaré que la présentation en conseil des ministres de la « petite loi » sur l’énergie qui accompagnerait la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 2019-2023 et 2024-2028 aurait lieu en février. Le ministre a précisé que cette loi ne comprendrait que « quelques articles », qu’elle viserait notamment à « clarifier l’échéance de rééquilibrage à 2035 entre nucléaire et énergies renouvelables », et qu’elle inclurait des éléments sur les tarifs réglementés de gaz et d’électricité. Par ailleurs, ce cadre législatif sera l’occasion pour le gouvernement de préciser les missions du « haut conseil pour le climat », dont la création avait été annoncée par Emmanuel Macron le mois dernier.
AEF du 20/12/2018
Actualité économique et industrielle
DÉPART ET NOMINATION À LA CRE
Jean-François Carenco a confirmé à Contexte son intention de quitter ses fonctions actuelles, en marge de la cérémonie des vœux de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) le 18 décembre dernier. « J’ai toujours dit que je ne souhaitais pas faire un mandat de six ans » a-t-il précisé.
Jean-François Carenco a également indiqué que la CRE proposerait au gouvernement des pistes d’évolution des tarifs réglementés de vente (TRV) de l’électricité, et ce, à la suite d’une réunion du collège des commissaires le 7 février prochain. Le 18 décembre a également vu la nomination de Dominique Jamme aux fonctions de directeur général des services de la CRE.
Contexte et Enerpresse du 20/12/18 et CP CRE du 18/12/18 du 18/12/2018
Actualité économique et industrielle
LE REMPLACEMENT DES FENÊTRES SERA BIEN ÉLIGIBLE AU CITE
Intégré dans le projet de loi de finances (PLF) 2019 par le Sénat puis retiré par l’Assemblée nationale, le remplacement des fenêtres simple vitrage par des fenêtres performantes sera finalement bien éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) (à un taux de 15 %, dans la limite de 100 € par fenêtre en moyenne).
Enerpresse du 19/12/2018
Actualité économique et industrielle
POUR L’INSTITUT D’ÉTUDES XERFI, LES VOITURES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POURRAIENT REPRÉSENTER 9 % DU PARC AUTOMOBILE FRANÇAIS EN 2022
Les ventes des véhicules électriques et hybrides rechargeables devraient augmenter de 51 % par an pour atteindre 260 000 unités en 2022, selon le rapport du 28 novembre dernier de l’institut. Pour Xerfi, parmi les freins au développement de la mobilité électrique, « les tensions sur les approvisionnements », les « réticences des constructeurs à commercialiser plus que de raison des véhicules moins rentables que les voitures thermiques », et le manque d’intérêt, pour les concessionnaires, à « favoriser les ventes de modèles moins gourmands en entretien-réparation ».
Contexte du 20/12/2018
Actualité économique et industrielle
EDF ET TOTAL S’ASSOCIENT DANS LA R&D DES PANNEAUX SOLAIRES PERFORMANTS
L’institut photovoltaïque d’Ile-de-France (IPVF), inauguré le 18 décembre dernier à Saclay, est un pôle d’excellence fondé sur un partenariat public-privé : EDF et Total sont chacun actionnaires à 40 % et disposent de laboratoires de recherche respectifs (CNRS pour EDF et Polytechnique pour Total). L’IPVF vise à devenir un acteur mondial de la R&D et de l’industrialisation du photovoltaïque. Les 150 chercheurs mobilisés travaillent sur les prochaines générations de cellules, comme celles des panneaux « tandem », qui pourraient faire passer les rendements des panneaux solaires de 29 à 42 %. « Il y a certainement beaucoup à gagner à faire travailler ensemble des chercheurs dans un mode un peu business, avec des plans de recherche ciblés, des livrables précis, des investissements en matériel… Le tout supervisé par un conseil d’administration » a précisé Bernard Salha, directeur de la R&D et directeur technique groupe chez EDF, avant de rappeler les opportunités de marché « la croissance (…) est très forte ; les rendements vont s’améliorer, les coûts vont continuer à baisser, nous-même nous avons un plan solaire de 30 gigawatts à installer entre 2020 et 2035… ».
La Tribune du 19/12/2018
Actualité Européenne
COP 24 : LA MISE EN ŒUVRE DE L’ACCORD DE PARIS EST ACTÉE
La COP 24 qui réunissait l’ensemble des pays du monde à Katowice en Pologne pour mettre en œuvre l’Accord de Paris s’est conclue le 15 décembre. Les États ont adopté des règles d’application de l’Accord de Paris, à l’exception des mécanismes de marché, mais n’ont pas reconnu en substance le rapport du GIEC sur l’impact d’un réchauffement climatique limité à 1,5 C, publié quelques semaines auparavant. Le texte ne contient ainsi pas de référence à un objectif de neutralité carbone en 2050. Le secrétaire des Nations unies a convoqué un nouveau sommet en septembre 2019 à New-York pour remobiliser la communauté internationale et renforcer l’ambition des États pour contrer le réchauffement climatique.
AEF du 17/12/2018
Actualité Européenne
ACCORD FINAL SUR LE RÈGLEMENT ET LA DIRECTIVE ÉLECTRICITÉ
Le Conseil de l’UE et le Parlement ont trouvé ce 18 décembre un accord sur le règlement et la directive Électricité, les deux derniers textes du paquet “Une énergie propre”, après plus de deux ans de procédure législative. Principal point d’accroche, un seuil environnemental de performance de 550g de CO2/kWh et 350kg de CO2/an/kW installé pour les centrales existantes s’appliquera dès 2025. Les capacités de productions concernées par les contrats conclus jusqu'au 31 décembre 2019 seront exemptées de ce seuils. Les négociateurs ont également trouvé un compromis sur l’article 14 relatif à la disponibilité des capacités transfrontalières, s’accordant sur un seuil de disponibilité de 70%. Les tarifs réglementés ont été maintenus pour l’ensemble des consommateurs (résidentiels) et microentreprises, sans limitation effective dans le temps. La Commission devra cependant présenter en 2025 un rapport d’évaluation sur les tarifs réglementés en Europe. Cet accord politique a été présenté aux ministres lors du Conseil Énergie du lendemain. Il doit désormais être ratifié par le Parlement et le Conseil, avant de pouvoir entrer en vigueur.
Contexte du 19/12/2018
Actualité Européenne
CONSEIL ENVIRONNEMENT : LES MINISTRES PARTAGÉS SUR LA STRATÉGIE DE LONG TERME
Les ministres de l’environnement des pays de l’UE se sont retrouvés le 20 décembre à Bruxelles, à l’occasion duquel ils ont adopté une orientation générale sur le programme Life. Le programme pourra notamment financer les projets « d’énergie propre » comme l’efficacité énergétique ou les renouvelables. Ils ont également discuté de la stratégie de long terme de la Commission pour réduire les émissions à horizon 2050, proposée par la Commission à la fin du mois de novembre. L’accueil fut partagé, entre les pays les plus ambitieux, dont la France, souhaitant atteindre la neutralité carbone « au plus tard en 2050 » et les pays les plus dépendants du charbon soulignant que la neutralité au niveau européen « ne nécessite pas que tous les pays l’atteignent en même temps ». Les États membres discuteront d’une éventuelle hausse de l’ambition de la contribution de l’UE dans le cadre des COP lors du Conseil européen de mai 2019 à Sibiu.
Contexte du 21/12/2018
Actualité Européenne
STANDARDS D’ÉMISSION DE CO2 : ACCORD EN TRILOGUE POUR LES VOITURES ET APPROCHE GÉNÉRALE POUR LES CAMIONS
Les deux règlements sur les standards d’émissions de CO2, respectivement pour les voitures et les camions ont connu des avancées substantielles, avant la trêve des confiseurs. Le 17 décembre, le Conseil et le Parlement ont trouvé un accord final en trilogue sur le règlement sur les voitures. L’objectif de réduction des émissions en 2030 par rapport à 2021 est de -37,5% pour les voitures, et de -31% pour les camionnettes. Il est de -15% en 2025 pour les deux catégories de véhicules en 2025. Les tests mesurant les émissions en conditions réelles ont également été adoptées, tandis que le système de malus comme le proposait le Parlement n’a pas été retenu. La double pondération pour les pays d’Europe de l’Est aurait été maintenue, même si limitée. L’accord doit désormais être ratifié par les deux institutions avant d’entrer en vigueur. Le 20 décembre, les ministres de l’environnement ont également trouvé une orientation générale sur le règlement sur les camions, soutenant un objectif de réduction d’émissions de 15% pour 2025 et de 30% contraignant pour 2030. Le premier trilogue est annoncé pour le 8 janvier.
Conseil de l’UE du 17/02 et Contexte du 21/12 du 21/12/2018
Actualité Européenne
FINANCE DURABLE : LE CONSEIL TROUVE UN ACCORD SUR LE RÈGLEMENT « BENCHMARK »
Le 14 décembre, le Conseil de l’UE a trouvé un accord au niveau technique sur le règlement « Benchmark » dans le cadre de l’élaboration d’un cadre européen pour la finance durable. Les États demandent à la Commission européenne de réviser, avant le 31 décembre 2021, la méthodologie des indices de référence bas-carbone en se référant à la définition d’un investissement durable sur le plan environnemental qui sera fixée par le règlement « taxonomie ». La révision devra aussi évaluer la possibilité d’étendre les indices en fonction des progrès technologiques et réglementaires. Les organismes d’indices fournissant un indice bas-carbone ou impact carbone positif doivent se conformer à la révision dudit règlement d’ici au 30 avril 2020. En parallèle, la période de transition au cours de laquelle un indice peut être publié et utilisé sans avoir reçu l’autorisation de l’autorité compétente pourra être étendue par période de 12 mois, sans excéder 5 ans au total. Cet accord passera en COREPER pour accord, sans discussion. Les trilogues commenceront dans la foulée.
Conseil de l’UE du 18/12/2018
Actualité Européenne
AGENDA INSTITUTIONNEL
Les institutions européennes sont fermées jusqu’au 7 janvier. Bonnes fêtes à tous !
du 21/12/2018

Actualités

Revue de Presse 2018


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.

Je comprends qu’en m’abonnant, je choisis explicitement de recevoir la newsletter et que je peux facilement et à tout moment me désinscrire en utilisant le lien envoyé dans l’email.