Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse du 15/12/17

Actualité économique et industrielle
MARCHÉ DE CAPACITÉ : LA 2ÈME ENCHÈRE 2018 S’EST ÉTABLIE À 9 370 €/MW POUR UN VOLUME ÉCHANGÉ DE 10 254 MW
Epex Spot a organisé le jeudi 14 décembre la 2ème enchère pour 2018 qui s’est soldée sur un prix et une capacité quasi-similaire à la 1ère enchère (9 310 € pour une capacité de 10 957 MW). Ce même jour, s’est tenue la 1ère enchère pour 2019 qui s’est établie à 13 000 €/MW pour un volume à 1 220 MW.
Enerpresse du 15/12/2017
Actualité économique et industrielle
L’ÉLECTRICITÉ, VEDETTE DES ASSISES DE LA MOBILITÉ
A l’occasion de la clôture des Assises de la mobilité, ont été publiées des proposition pour « accélérer le renouvellement du parc de véhicules existants ». Elles alimenteront la loi d’orientation des mobilités qui sera présentée en 2018 par la ministre Elisabeth Borne. Parmi celles-ci, l’accélération du développement de l’électromobilité : faciliter le déploiement du réseau de recharge, rendre obligatoire le pré-équipement permettant l’installation de bornes aux emplacements de stationnement, définir un cadre pour garantir la durabilité des filières d’approvisionnement en matières premières des batteries… L’UFE a salué dans un communiqué de presse « la qualité des débats et le travail de synthèse » et souligne que « le système électrique est en mesure d’absorber le développement de la mobilité électrique ».
CP UFE 13/12/17 et Contexte 14/12/17 du 14/12/2017
Actualité économique et industrielle
EDF LANCE SON PLAN SOLAIRE POUR DÉVELOPPER 30 GW D’ÉNERGIE SOLAIRE EN FRANCE D’ICI À 2035
Le 11 décembre 2017, lors d’une conférence de presse, Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général d'EDF a annoncé le lancement du Plan Solaire du Groupe. « Ce Plan Solaire est d’une ampleur sans équivalent et marque un véritable tournant dans le développement d’EDF dans le domaine de l’énergie solaire. Il concrétise l’accélération de notre ambition affichée dans la stratégie CAP 2030 du Groupe, lancée en 2015, qui vise à doubler les capacités renouvelables installées du Groupe à l’horizon 2030. Aujourd’hui, se dessine pour EDF une nouvelle frontière pour les quinze prochaines années.» a-t-il déclaré.
CP EDF du 11/12/2017
Actualité économique et industrielle
VOLKSWAGEN RÉCLAME LA FIN DES SUBVENTIONS AU DIESEL
« Si nous voulons réussir le passage aux voitures électriques propres, le moteur thermique diesel ne peut pas continuer à être à tout jamais subventionné comme par le passé » a déclaré Matthias Müller, directeur général du groupe Volkswagen. « L’argent pourrait être plus judicieusement investi dans la promotion de techniques de motorisation non polluantes » a complété le patron du constructeur automobile allemand, pourtant à l’origine du Dieselgate.
Les Echos du 12/12/2017
Actualité économique et industrielle
UN COLLECTIF DE PERSONNALITÉS PUBLIQUES APPELLE LA FRANCE À PRENDRE LE LEADERSHIP EN MATIÈRE DE CLIMAT
Un collectif de politiques, académiciens, scientifiques, économiques et climatologues, dont Jacques Attal, Maud Fontenay et Julien Aubert, ont publié une tribune sur la place de la France sur les questions climatiques internationales : "Climat : que la France prenne le leadership!". Selon les auteurs, l'Allemagne a perdu sa crédibilité en matière de limitation des émissions de gaz à effet de serre, et n'est plus un modèle à suivre alors que la France, "pays le moins émetteur de CO2 du G7", "en orchestrant la complémentarité entre les sources de production bas carbone (énergie nucléaire et renouvelable) pour se désintoxiquer des fossiles" inspire "un modèle énergétique alternatif". Le collectif appelle ainsi la France à incarner auprès de la communauté internationale "le leadership climatique" pour porter les ambitions de l'Accord de Paris, à savoir, passer vers un monde neutre en carbone.
Ouest France du 14/12/2017
Actualité économique et industrielle
GÉRARD MESTRALLET « NOUS ABANDONNONS LE CHARBON, ÉNERGIE DE L’ANCIEN MONDE, POUR INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES »
Le Président du conseil d’administration d’Engie et de Paris Europlace, Gérard Mestrallet, a rappelé dans un entretien publié dans le Journal de l’Environnement, la nécessité « d’arrêter les subventions à la production et à la consommation des énergies fossiles » pour accélérer la décarbonation de l’économie. Une autre façon de faire serait de mettre en place « un corridor de prix du carbone qui assure une progression régulière mais sans à-coups des prix des quotas entre 2020 et 2030 ». Par ailleurs, l’administration allemande, initialement défavorable à l’ouverture de ce corridor, pourrait s’y engager après la constitution de son nouveau gouvernement, selon Gérard Mestrallet. Enfin, pour lui, les énergéticiens se sont d’ores et déjà engagé dans la transition énergétique, en transformant leur modèle économique : numérique, efficacité énergétique et production décarbonée « nous abandonnons le charbon, énergie de l’ancien monde, pour investir dans les énergies renouvelables ».
Journal de l’Environnement du 11/12/2017
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Conseil Transports, Télécommunications et Energie, le 18 décembre à Bruxelles
- Discussion pour adoption d’une position commune sur la directive énergies renouvelables, le règlement sur la gouvernance de l’Union de l’énergie, la directive et le règlement Electricité.

Groupes de travail Environnement du Conseil de l’UE, le 19 décembre à Bruxelles
- Passation dans le cadre du changement de présidence

Trilogue Parlement européen / Conseil / Commission, le 19 décembre à Bruxelles :
- Discussion sur le texte EPBD
du 15/12/2017
Actualité Européenne
LES DÉPUTÉS EUROPÉENS SOUHAITENT FIXER DES QUOTAS DE VÉHICULES ZÉRO ÉMISSION POUR TOUS LES CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES
Les députés européens ont adopté ce 14 décembre une résolution non contraignante sur une stratégie européenne pour une mobilité à faible taux d’émission. Le rapport rédigé par le député Bas Eickhout (Verts, NL) a divisé les parlementaires européens (301 voix pour, 249 contre et 25 abstentions). Les oppositions ont principalement portées sur un paragraphe controversé, voté séparément, prévoyant des quotas de véhicules zéro émission pour tous les constructeurs automobiles. L’hémicycle s’est ainsi prononcé en réaction à la proposition de révision du règlement sur les standards d’émission de CO2, publié dans le second paquet mobilité en novembre dernier, qui a fixé des objectifs de réduction de CO2 dans le parc automobile pour 2025 et 2030. D’autre part, la Commission a également annoncé qu’une proposition législative sur les carburants alternatifs pourrait être proposée avant la fin 2020, donc par la prochaine Commission après les élections de 2019.
Contexte du 15/12/2017
Actualité Européenne
LE PARLEMENT EUROPÉEN ET LE CONSEIL PARVIENNENT À UN ACCORD EN TRILOGUE SUR LE TEXTE LULUCF MAIS ÉCHOUE SUR LE PARTAGE DE L’EFFORT
Réunis en trilogue ce 14 décembre, le Parlement européen et le Conseil de l’UE sont parvenus à un accord provisoire sur le texte LULUCF qui vise à optimiser l’utilisation des terres, leur changement d’exploitation et celle des forêts pour réduire et absorber les émissions de gaz à effet de serre (GES). Selon les termes de l’accord trouvé, chaque État s’engage à ce que la quantité de carbone absorbée dans le secteur LULUCF soit au moins équivalente à celle émise, dans une période de 5 ans (2021-2025 et 2026-2030). Cette obligation repose uniquement sur les États et non pas sur les acteurs privés comme les agriculteurs et les forestiers. De plus, l’accord prévoit un mécanisme de compensation de 360 Mt CO2 accessible à tous les États membres et plus particulièrement à ceux les plus fortement dotés en forêts. La Finlande a obtenu, en plus, une compensation supplémentaire de 10 Mt CO2. Il s’agit du deuxième texte climatique sur lesquels les deux colégislateurs parviennent à un accord, après l’accord trouvé sur l’ETS le 8 novembre dernier. Cependant, le Conseil et le Parlement ne sont pas parvenus à trouver un compromis le partage de l’effort climatique pour les ssecteurs non-ETS lors de la réunion du 13 décembre dernier, faute d’accord sur le point de départ des trajectoires de réduction des émissions de GES.
AEF du 15/12/17et Contexte du 15/12/17 du 15/12/2017
Actualité Européenne
« ONE PLANET SUMMIT » : ÉTATS ET ACTEURS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE RASSEMBLÉS POUR TROUVER DES SOLUTIONS AU FINANCEMENT DE LA LUTTE CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE
Le 12 décembre s’est tenu le « One Planet Summit » à Boulogne-Billancourt, co-organisé par la présidence française, l’ONU et la Banque Mondiale pour relancer la dynamique de l’accord de Paris deux ans après sa signature. Centré sur le financement de la lutte contre le réchauffement climatique, l’événement a rassemblé de nombreux chefs d’États et ministres (127 pays représentés au total), représentants de villes et d’entreprises qui ont affirmé ou ré-affirmé leurs engagements en faveur du climat. La définition d’un prix du carbone compatible avec l’accord de Paris fait partie des douze engagements internationaux publiés. Plusieurs Etats européens, dont la France, se sont notamment engagés à « examiner la mise en place d’un prix du carbone significatif, voire pour certains, à la mettre en place, dans les secteurs pertinents ». Par ailleurs, trente-trois pays se sont engagés à publier, au plus tard en 2020, une trajectoire de neutralité carbone à l’horizon 2050, tandis que les pays de l’OCDE ont affirmé que l’ensemble de leurs budgets devra faire apparaître clairement la dimension écologique et climatique.
Contexte du 13/12/17 et AEF du 12/12/17 du 13/12/2017
Actualité Européenne
LA COMMISSION LANCE UNE PLATEFORME POUR SOUTENIR LES RÉGIONS CHARBONNIÈRES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Ce 11 décembre, la Commission européenne a lancé une plateforme de soutien aux régions charbonnières destinée à les aider à développer « des projets et stratégies de long terme pour s’engager dans la transition énergétique et à relever les défis environnementaux et sociaux ». Cette plateforme s’adresse aux 41 régions extractrices de charbon dans 12 États membres identifiées par la Commission, et doit permettre aux participants de partager leurs bonnes pratiques et de renforcer les partenariats entre les échelons nationaux, régionaux et locaux. La Slovaquie, la Pologne et la Grèce ont déjà bénéficié de projets pilotes au cours du second semestre 2017 et pourront partager leur expérience au sein de la plateforme. Celle-ci vise en priorité les projets portant sur « l’équité sociale, la transformation structurelle, les nouvelles compétences et le financement pour l’économie réelle », afin de préserver la croissance économique et les emplois de ces régions.
CP de la Commission du 11/12/17 et Enerpresse du 13/12/17 du 13/12/2017
Actualité Européenne
BREXIT : LA COMMISSION ET LE ROYAUME-UNI S’ENTENDENT SUR LES CONDITIONS DU DÉPART DES BRITANNIQUES
La Commission européenne et le Royaume-Uni se sont mis d’accord ce 8 décembre sur les principales conditions du départ britannique de l’UE, en particulier sur le statut des expatriés, l’Irlande et le solde des comptes. Les deux parties prenantes ont également trouvé un accord sur le retrait du Royaume-Uni du traité Euratom, un des deux traités fondateurs de la Communauté économique européenne en 1957 qui fixe les règles en matière de sûreté nucléaire civile au sein de l’UE. Le Royaume-Uni sera en mesure d’établir ses propres standards de sûreté nucléaire dans la mesure où ils assurent un champ d’application et une aussi grande efficacité que les standards européens et que le pays ne contrevient pas aux engagements de non-prolifération nucléaire. Une fois approuvé par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne, cet accord permettra d’entamer la deuxième phase des négociations sur les futures relations commerciales.
Rapport conjoint sur la 1ère phase de négociation du Brexit du 08/12/2017

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.