Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 06/02

Actualité économique et industrielle
SOGRID OU L’AVÈNEMENT DES SMART GRIDS
Mille foyers de la ville de Toulouse ont eu l’opportunité d’expérimenter entre 2013 et 2016, le réseau électrique intelligent : Sogrid. L’opération est un franc succès : le Courant Porteur Ligne (CPL) peut communiquer les informations des objets connectés sur 30 km de réseau en moins d’une seconde. « On rend toute une chaîne intelligente en collectant des informations liées à la qualité de l’électricité, à des interruptions de fourniture ou des baisses de tension sur le réseau » explique le directeur territorial d’Enedis, Gaëtan Gueguen. De plus, le réseau intelligent permettra un meilleur traitement des énergies renouvelables : « le renouvelable est, par nature, intermittent. S’il n’y a plus de soleil, on ne stocke plus. Une infrastructure telle que Sogrid permet de savoir quand et où il faut réinjecter du courant ». Désormais, Enedis vise plus grand : l’Occitanie dès 2017 !
La Tribune du 01/02/2017
Actualité économique et industrielle
LES RENOUVELABLES PAS SUFFISANTES POUR FREINER LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE
Selon une étude parue dans Nature Climate Change, les énergies renouvelables ou l’électromobilité ne suffiront pas à lutter contre le réchauffement climatique. Aujourd’hui, les EnR ne représentent que 3% de la consommation mondiale d’énergie contre 87% pour les énergies fossiles. Par ailleurs, aucune technologie d’extraction du CO2 de l’atmosphère ou de captage et stockage des GES n’est au point. Pour Glen Peters, du Centre de recherche sur le climat d'Oslo (Cicero) « les hommes politiques semblent heureux de subventionner l'éolien, le solaire et les véhicules électriques. Mais ils ne souhaitent pas donner un prix aux carburants fossiles - à travers une taxe carbone par exemple ». « Or l'objectif 2°C restera impossible à tenir si les émissions des carburants fossiles ne chutent pas ».
AFP du 31/01/2017
Actualité économique et industrielle
L’ANAH N’A PAS ATTEINT LES OBJECTIFS DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE PRÉVUS POUR 2016
Le bilan du programme « Habiter mieux » de l’Agence nationale de l’habitat vient de tomber : seuls 40 000 logements précaires sur le plan énergétique ont été rénovés, contre l’objectif de 70 000 annoncés par Ségolène Royal. Néanmoins, 75% des logements rénovés ont permis des gains énergétiques substantiels, de 40% en moyenne.
Contexte du 02/02/2017
Actualité économique et industrielle
LE DÉFI DES GESTIONNAIRES DE RÉSEAU FACE AU DÉVELOPPEMENT DE L’ÉLECTROMOBILITÉ
Fin 2016, l’Association des sociétés française d’autoroutes (Afsa) avait annoncé l’installation en 2017 de 200 bornes de recharge électrique tous les 80 kilomètres « Ce réseau permet désormais à un conducteur d'effectuer un trajet Paris-Lille, Paris-Lyon, Bordeaux-Narbonne ou Lyon-Marseille en pleine autonomie ». Quant à la loi sur la transition énergétique, elle fixe l’objectif d’installer 400 000 à 800 000 bornes d’ici 2020. Que disent les gestionnaires de réseau électrique ? Pour RTE, le parc de véhicules électriques atteindra 5 à 6 millions d’ici 2030, soit la production d’un réacteur EPR (1 650 MW). Cependant, si les tous les automobilistes rechargeaient leur véhicule en même temps, 16 réacteurs nucléaires (15 000 MW) devraient être mobilisés. Aux heures de pointe de la demande électrique, le risque de déséquilibrage les réseaux des transporteurs et distributeurs de courant serait important. Enedis incite ainsi à utiliser les bornes « au moment le plus opportun, quand le coût est plus faible et que le réseau est moins congestionné ».
Le Monde du 01/02/2017
Actualité économique et industrielle
LE PAQUET EUROPÉEN « ÉNERGIE PROPRE POUR TOUS » DÉBATTU AU SÉNAT
Pour Laurent Michel, le directeur de la Direction Générale de l’Energie et du Climat, les échéances prévues dans le paquet européen ne sont pas « tenables », il plaide ainsi pour une adoption du dossier fin 2018, plutôt que fin 2017. Auditionné par la Commission des Affaires européennes du Sénat, il s’est positionné en faveur de l’objectif de 30% en 2030 du volet efficacité énergétique du paquet, cependant, « certains objectifs sont trop fixés en termes de moyens technologiques » comme celui sur le développement des infrastructures de recharge des véhicules électriques dans les bâtiments. S’agissant des énergies renouvelables, un point de vigilance a été souligné sur le concept de communauté énergétique locale : « il y a des principes de péréquation tarifaire sur le réseau électrique qui devront être préservés ». Sur le volet du marché de l’électricité, il réclame le renforcement de « signaux de long terme et les outils pour l’investissements » notamment sur le niveau d’interconnexions et sur les mécanismes de capacité. Dernier point de discorde sur la fin rapide des TRV recommandée par la Commission européenne : « nous ne partageons pas cet avis. S’ils sont bien conçus et contestables par des fournisseurs, ils ne s’opposent pas au développement de la concurrence » a ainsi déclaré Laurent Michel.
Enerpresse du 03/02/2017
Actualité économique et industrielle
LES FRANÇAIS RÉCLAMENT PLUS D’ÉNERGIES RENOUVELABLES DANS LE DÉBAT PRÉSIDENTIEL
Selon un sondage réalisé par OpinionWay pour Qualit’EnR, 77% des personnes interrogées trouvent que le sujet des énergies renouvelables n’est pas suffisamment traité par les candidats aux présidentielles. L’étude précise également que 81% des 18-24 ans et 84% des ruraux souhaiteraient que le sujet soit plus abordé.
Le Figaro du 01/02/2017
Actualité Européenne
VEILLE INSTITUTIONNELLE
Commission ITRE, 6 février 2017 à Bruxelles
• Atelier sur l’indépendance énergétique, la sécurité d’approvisionnement et la diversification des sources
Groupe de travail Environnement du Conseil de l’UE, 6, 7 et 9 février 2017 à Bruxelles
• Considération de la nouvelle proposition de la Présidence sur la réforme de l’ETS (6 février)
Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE, 7 février 2017 à Bruxelles
• Débriefing par la présidence de la réunion informelle du 6 février concernant la réforme sur la sécurité d’approvisionnement en gaz
• Examen de la proposition de la Commission européenne sur la performance énergétique des bâtiments (7 février)
du 06/02/2017
Actualité Européenne
LES RÈGLES COMPTABLES DES CONTRATS PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DEVRAIENT CHANGER
Dans son deuxième rapport sur l’état de l’Union de l’Energie rendu public le 1er février, la Commission européenne analyse l’impact des règles comptables sur le marché des contrats de performance énergétique (CPE). Cette analyse a été menée afin de « mettre à jour ses lignes directrices sur le traitement statistique de ce type de partenariat avant la fin du printemps 2017 ». En effet, des acteurs se sont plaints que les règles appliquées par Eurostat pour comptabiliser la dette étaient une barrière pour l’investissement dans les CPEs.
Contexte du 02/02/2017
Actualité Européenne
LA COMMISSION PUBLIE SON SECOND RAPPORT SUR L’ÉTAT DE L’UNION DE L’ÉNERGIE
Dans son rapport sur l’état de l’Union de l’énergie publié le 1er février, la Commission européenne présente l’année 2017 comme l’année de la « mise en oeuvre », en comparaison à l’année 2016 qui a été celle de la réalisation de l’Union de l’énergie. Dans ce rapport, la Commission est relativement optimiste quant à l’atteinte des objectifs 2020, dans la mesure où l’Union européenne a d’ores et déjà atteint l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et que les objectives efficacités énergétiques et renouvelables sont sur la bonne voie (16% de renouvelables en 2014). Elle rappelle également dans ce texte les principales propositions du Clean Energy Package, et annonce son nouveau tour de l’Union de l’énergie qui débutera le 3 février.
Commission européenne du 01/02/2017
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE LANCE L’APPEL AUX CANDIDATURES POUR LE PRIX EUROPÉEN DE L’ÉNERGIE DURABLE
Ce lundi 30 janvier, la Commission européenne a lancé un appel aux candidatures pour les projets qui souhaitent participer au EU Sustainable Energy Award. Il s’agit d’une récompense remise aux projets énergétiques les plus innovants selon trois critères : la durabilité, l’efficacité et la sécurité. Cet appel à candidature se fait en parallèle de celui des conférences de la semaine énergie durable de l’UE (qui aura lieu du 19 au 25 juin). La date limite de ces deux inscriptions est le 3 mars 2017.
Commission européenne du 30/01/2017
Actualité internationale
L’AIE SOULIGNE LE POTENTIEL DU SOLAIRE POUR LA DÉSALINISATION DANS LA RÉGION MENA
Dans l’édition 2016 de Perspectives énergétiques mondiales publiée en Novembre 2016, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) anticipe la percée des centrales solaires thermodynamiques dans le marché de désalinisation de l’eau de mer en Afrique et au Moyen-Orient d’ici 2040. En effet, si le coût reste trop élevé à ce jour, les centrales solaires thermodynamiques ont la capacité de produire de l’électricité tout en dessalant de l’eau. Si la source est suffisamment chaude, ce procédé permet des économies d’échelle non-négligeables. En revanche, l’émergence de ce nouveau marché est conditionnée par la suppression des subventions faites aux énergies fossiles dans ces régions et la diminution du coût de production des centrales solaires.
IEA du 30/01/2017

Actualités

Revue de Presse 2016


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.