Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 07/11/16

Actualité économique et industrielle
COMMENT LES STRATÉGIES D’ENTREPRISES PEUVENT-ELLES ÊTRE COMPATIBLES AVEC L’ACCORD DE PARIS ?
Pour EY, les outils qui peuvent aider les entreprises à agir contre le réchauffement climatique sont « la revue des portefeuilles d’actifs en fonction de critères de sensibilité au climat, la définition de nouvelles offres, produits et services liés à la transition énergétique ou encore l’utilisation d’un prix du carbone interne. Le déploiement de mesures d’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables peuvent également constituer des mesures efficaces ». Alors que s’ouvre la COP22 à Marrakech, quelque 130 investisseurs ont appelé les nations du G20 à prendre position en faveur des mécanismes de tarification du carbone, afin d’encourager les investissements dans les énergies décarbonées.
La Tribune du 04/11/2016
Actualité économique et industrielle
L’ARRÊT DE PLUSIEURS RÉACTEURS NUCLÉAIRE AGITE LE MARCHÉ DE GROS DE L’ÉLECTRICITÉ
En France, sur 58 réacteurs nucléaires, une vingtaine ne produisent pas d’électricité, alors qu’une vague de froid avec des températures inférieures de 5° par rapport aux normales saisonnière vient s’abattre sur l’Europe en ce début de semaine. Conséquence, les prix de l’électricité qui ne dépassaient pas 40€/MWh en septembre, viennent de passer le cap des 100€. D’ailleurs, dès le 8 novembre, le prix à payer pour une livraison dans la semaine atteindra 156€/MWh. Par ailleurs, la Suisse a décidé d’injecter moins d’électricité nucléaire sur le réseau européen, à partir du 1er janvier 2017. La hausse des prix n’aura pas d’effet immédiat sur la facture des consommateurs puisque les fournisseurs ont normalement déjà couvert les besoins de leurs clients. En revanche, l’incertitude sur la réouverture des centrales alimentent la hausse des
prix de gros pour une livraison à un an. A 49€/MWh, il dépasse désormais le niveau de l’Arenh, tarif auquel EDF doit vendre le quart de sa production nucléaire aux alternatifs, et dont EDF avait demandé une suspension provisoire face aux risques de spéculation, qui a été refusée.
Le Figaro 03/11/16 et Les Echos 03/11/16 du 03/11/2016
Actualité économique et industrielle
SÉGOLÈNE ROYAL MET EN PLACE UNE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR ÉTUDIER LE COÛT SOCIAL DU CARBONE
La Présidente de la COP21 et ministre française de l’énergie, Ségolène Royal, vient d’annoncer la mise en place d’une commission économique de haut niveau sur le coût social du carbone, qui sera présidée par deux économistes : Joseph Stiglitz et Nicholas Stern. « L’objectif de la commission, mise en place dans le cadre de la coalition pour un prix du carbone animée avec la Banque mondiale, est d’identifier un corridor de valeurs de référence du coût social du carbone, en phase avec l’ambition de l’Accord de Paris » a-t-elle précisé. La valeur du coût social du carbone permet de dévoiler tous les avantages que la planète peut acquérir à chaque tonne de CO2 non émise. « Ces valeurs pourront ensuite être utilisées comme référence pour canaliser le financement vers des projets de développement à faibles émissions de carbone et concevoir des
instruments nationaux de tarification du carbone » a précisé Mme Royal.
AFP du 03/11/2016
Actualité économique et industrielle
CE MOIS-CI, DEUX MILLIONS DE FOYERS SERONT ÉQUIPÉS DU COMPTEUR LINKY
Le déploiement du boîtier Linky a débuté en décembre 2015 et doit se prolonger jusqu’en 2021 dans l’objectif d’équiper 35 millions de foyers. Par jour, ce sont 12 000 compteurs qui sont installés par Enedis ou ses partenaires. « A travers ce gigantesque programme, déclare Philippe Monloubou, Président du directoire d’Enedis, nous participons à la transformation numérique du paysage énergétique. Mais nous sommes novateurs également en termes d’exploitation de données. Grâce à Linky, le consommateur est désormais facturé en temps réel et non plus sur une simple estimation ». Par ailleurs, le cabinet EY rappelle que ces compteurs représentent une « brique » majeure des réseaux électriques dit « intelligents » : « Ils permettent d’accompagner de nombreux vecteurs de la transition énergétique que sont la croissance du parc de véhicules
électriques, le développement des énergies renouvelables ou encore le pilotage à distance de installations électriques ». Enfin, une connaissance très fine de la consommation des ménages permet aux fournisseurs d’offrir des solutions commerciales plus adaptées. Un dispositif qui apporte ainsi une réelle valeur ajoutée aux consommateurs.
Le Figaro du 01/11/2016
Actualité économique et industrielle
L’UNION FRANÇAISE DE L’ELECTRICITÉ DONNE LES CLÉS POUR FINANCER L’ÉVOLUTION DE LA DEMANDE EN FRANCE
La fédération professionnelle du secteur de l’électricité, l’UFE, a publié à l’occasion de son Colloque annuel, le jeudi 3 novembre dernier, sa dernière étude consacrée au financement de l’évolution de la demande en énergie en France. L’UFE dévoile les 10 actions clés, qui permettent d’atteindre 75 % de l’objectif de réduction de 40% des émissions de CO2 fixé par la loi relative à la transition énergétique. Ces 10 actions sont principalement centrées dans le secteur résidentiel (isolation de combles, installation de robinets thermostatiques, développement des réseaux de chaleur…) et dans les transports (accroître la part des véhicules électriques, les utilitaires électriques et les camions GNV). Pour ce faire, l’étude évalue à 30 milliards d’euros par an les investissements nécessaires entre 2015 et 2030, qui génèreront annuellement 33
milliards d’euros d’économies sur les consommation d’énergie. L’association professionnelle juge primordial « d’aligner les outils fiscaux avec les outils climatiques » en imposant un prix du CO2 « dont la trajectoire fixée à 100€/tonne de CO2 en 2030 doit être confirmée dans les prochaines lois finance », de redistribuer les recettes générées pour soutenir les solutions les plus efficaces dans la mobilité et le bâtiment, et surtout, ne pas engloutir cet argent dans des actions peu efficaces sur le plan climatique (tels que les remplacements de fenêtre et les chaudières au fioul aujourd’hui éligibles au crédit d’impôt transition énergétique).
AEF du 03/11/2016
Actualité Européenne
VEILLE INSTITUTIONNELLE
COP22 : Conférence des Parties, du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech

Commission ENVI du Parlement européen, 7-8 novembre 2016 à Bruxelles
-Echange de vues avec le Vice-Président de la Commission européenne M. Katainen sur la mise en oeuvre du Plan sur l'économie circulaire (8 novembre)

Commission ITRE du Parlement européen, 9-10 novembre 2016 à Bruxelles
- Workshop sur la précarité énergétique (9 novembre)
- Présentation du rapport annuel de l'ACER "Market Monitoring Report" (9 novembre)
du 07/11/2016
Actualité Européenne
LA COMMISSION INVESTIT €220 MILLIONS DANS DES PROJETS VERTS ET SOBRES EN CARBONE
Dans un communiqué publié ce 3 novembre, la Commission européenne a annoncé l'approbation d'investissements d'un montant total de 222,7 millions d'euros visant à soutenir la transition vers une économie européenne décarbonée. A cette somme s'ajouteront plus de 170 millions d'euros supplémentaires mobilisés par les fonds européens. C'est dans le cadre du programme LIFE que ces investissements seront investis dans 144 projets innovants en faveur de l'action pour le climat et de l'environnement.
Commission européenne du 03/11/2016
Actualité Européenne
100GW D'ÉOLIEN OFFSHORE EN 2030 SELON L'IRENA
L'Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) a présenté ce 30 octobre un rapport sur les perspectives de l'éolien offshore lors de la conférence mondiale sur l'éolien à Tokyo. Selon ce rapport, les capacités installées d'éolien offshore dans le monde augmenteront de 650% entre 2015 et 2030, passant de 13GW à 100GW. Cette forte croissance s'expliquerait selon l'Irena par les avancées technologiques (notamment les nouvelles générations de turbine), et entrainerait une baisse du coût de l'électricité produite par l'éolien offshore de 57% sur la période.
Enerpresse du 04/11/2016
Actualité Européenne
BNETZA LANCE LE DÉCOUPLAGE DES MARCHÉS AVEC L'AUTRICHE
L'agence fédérale allemande des réseaux Bundesnetzagentur (BnetzA) a demandé ce 28 octobre aux quatre gestionnaires de réseau de transport allemands de commencer le découplage des marchés entre l'Allemagne et l'Autriche. En l'espèce, l'agence vise la mise en place d'un système de gestion de la capacité qui puisse fonctionner à partir du 3 juillet 2018, permettant ainsi de gérer à cette date les problèmes de congestion par un système d'enchères. Le régulateur autrichien E-Control a exprimé dans un communiqué son opposition à cette décision.
Enerpresse du 03/11/2016
Actualité Européenne
L'INTENSITÉ CARBONE DU G20 A BAISSÉ DE 2,8% EN 2015 SELON PWC
Dans son rapport annuel Low Carbon Economy Index, dont l'édition 2016 a été publiée ce 1 novembre, le cabinet de conseil PwC souligne que l'intensité carbone des pays membres du G20 a diminué de 2,8% en 2015, possible "premier signe d'un découplage entre émissions et croissance économique". Selon le cabinet, ce taux reste deux fois supérieur à la moyenne annuel depuis 2000. Pour autant, des efforts restent à accomplir si le G20 souhaite atteindre les 6,5% nécessaires pour remplir l'objectif de limiter le réchauffement climatique à 2°C.
Contexte du 03/11/16 et PwC du 01/11/16 du 01/11/2016

Actualités

Revue de Presse 2016


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.