• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 21/03

Actualité économique et industrielle
RTE MET EN LIGNE SA NOUVELLE PLATEFORME DATA
C’est dans une démarche de transparence que l’opérateur du réseau de transport d’électricité RTE met à disposition ses données sur sa plateforme « Open Data ». Destinée aux chercheurs, aux développeurs, et aux start-ups notamment, ces données permettront de « proposer des solutions innovantes au service de la transition énergétique ».
Enerpresse du 30/11/-1
Actualité économique et industrielle
ALLÈGEMENT DE LA FACTURE D’ÉNERGIE DE LA FRANCE EN 2015
La baisse des cours du pétrole a permis à la France d’alléger sa facture énergétique de 14.6 milliards d’euros en 2015, observe le Commissariat général au développement durable (CGDD). Cette même année, alors que les exportations d’énergie ont reculé, l’exportation de l’électricité a augmenté de 10.3% s’établissant à 3.5 milliards d’euros.
Enerpresse du 30/11/-1
Actualité économique et industrielle
L’ADEME IDF DISPOSERA D’UN BUDGET DE 48M€ EN 2016
Comme l’an dernier, l’Ademe dispose d’une enveloppe de 48M€ pour « concrétiser et accélérer la transition énergétique et écologique » dans la région, en mettant en avant le changement de comportement et l’innovation technologique. L’an dernier, près de 30M€ étaient dédiés à la chaleur renouvelable, 6M€ aux bâtiments économes en énergie, 11M€ à l’économie circulaire et 1M€ à l’accompagnement des territoires. Les appels à projets avaient représenté 72% du budget.
Le journal du Grand Paris du 30/11/-1
Actualité économique et industrielle
DATACITY : DES START-UP À L’ASSAUT DES DONNÉES ÉNERGÉTIQUES
DataCity, accélérateur d’expérimentations initié par NUMA et la Ville de Paris, ont retenu 5 équipes dont les projets seront accompagnés par les entrepreneurs du réseau et financés à hauteur de 6000€. Parmi ces start-up, deux auront un accès exclusif à des données énergétiques : Openergy et Egreen. La première est une start-up spécialisée dans l'analyse énergétique des bâtiments en exploitation. La seconde vise à réduire les dépenses énergétiques de leurs clients en les aidant à mieux gérer leurs consommations.
Le nouvel économiste du 30/11/-1
Actualité économique et industrielle
LA FABRIQUE ÉCOLOGIQUE RAPPELLE LES PRIORITÉS DANS LA LUTTE CONTRE LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE
Dans une note intitulée « Quelles priorités dans la lutte contre la précarité énergétique ? Pour des solutions durables, cohérentes avec nos engagements climatiques », le think tank fait un état des lieux du dispositif actuel et apporte des solutions pérennes en accord avec les objectifs de la COP21. La Fabrique écologique recommande d’une part de « donner une vraie priorité à la réalisation de travaux dans les « passoires » énergétiques du parc résidentiel privé » et d’autre part, de « réserver, pour les modes de chauffage fortement émetteurs de gaz à effet de serre, l’utilisation du chèque énergie à des travaux d’isolation énergétique ou de conversion vers un mode de chauffage plus propre ».
La Fabrique écologique du 30/11/-1
Actualité économique et industrielle
FIN DES TRV : LA CRE PUBLIE L’APPEL D’OFFRES PORTANT SUR LA DÉSIGNATION DES FOURNISSEURS POST-OFFRE TRANSITOIRE
Dans le cadre du processus d’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité, les tarifs réglementés de vente pour les entreprises vont disparaître le 31 décembre prochain. D’ici là, les consommateurs concernés qui n’ont pas signé un nouveau contrat en offre de marché avec le fournisseur de leur choix, basculeront en « offre transitoire » de six mois. A la fin de ce délai, ces clients seront réputés avoir accepté les conditions du nouveau contrat du fournisseur qui sera désigné par la CRE, à l’issue d’une mise en concurrence dont le cahier des charges a été publié le 17 mars dernier.
Enerpresse du 30/11/-1
Actualité économique et industrielle
MARCHÉ DE L’ELECTRICITÉ : LA DÉCLARATION DE PLUSIEURS ACTEURS FRANÇAIS EN FAVEUR DU MÉCANISME DE CAPACITÉ
Alors que le débat sur la nouvelle organisation du marché de l’énergie se poursuit au sein de la Commission Européenne et va s’entamer au Parlement européen, plusieurs acteurs français opérant sur le marché des effacements - Energy Pool, Eqinov Demand Side Management, Smart Grid Energy, ainsi que la Bourse d’électricité Epex Spot - se joignent à l’UFE pour réaffirmer, dans une déclaration commune, la nécessité du mécanisme de capacité en France et appellent à de la visibilité de la part des instances européennes sur sa mise en œuvre. Face à des prix de marché durablement bas et sans signal clair et immédiat aux acteurs sur la mise en place d’un mécanisme de capacité en France, ces derniers seront contraints d’arrêter temporairement ou définitivement un certain nombre moyens de production et de revoir à la baisse leurs programmes
d’investissement dans de nouveaux actifs et dans des solutions de gestion de la demande. Ce qui pourrait conduire à une situation compromettant la sécurité d’approvisionnement à court terme.
AFP du 30/11/-1
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE LANCE UN APPEL À PROJETS DE 200 MILLIONS D’EUROS POUR AMÉLIORER LES RÉSEAUX TRANSFRONTALIERS
La Commission européenne a lancé ce 18 mars un appel à projet, afin de contribuer au financement de projets d’infrastructure énergétiques. 200 millions d’euros seront mis à disposition pour les projets qui visent à éliminer les goulots d’étranglement empêchant la fluidité de l’énergie à travers les pays européens. La date limite pour faire parvenir les candidatures à la Commission est le 28 avril. Avec une enveloppe totale de 800 millions d’euros de subventions pour 2016, cet appel sera suivi d’un second appel prévu plus tard dans l’année.
Commission européenne du 30/11/-1
Actualité Européenne
CROISSANCE ÉCONOMIQUE ET ÉMISSIONS DE CO2, ENFIN DÉCORRÉLÉES SELON L’IEA
L’Agence internationale de l’énergie (IEA) a publié ce 16 mars une étude révélant que la corrélation entre croissance économique et hausse des émissions mondiales de CO2 ne s’est pas vérifiée pour les deux années précédentes. L’étude précise en effet que les émissions provenant de la production et l’utilisation d’énergie sont restées stables pour la deuxième année consécutive, s’élevant à 32,1 milliards de tonnes en 2015, tandis que l’économie mondiale a progressé de 3,4% en 2014 et 3,1 en 2015. Cette tendance s’explique principalement, d’après le rapport, par la baisse des émissions provenant des deux plus gros émetteurs mondiaux, la Chine et les Etats-Unis, de respectivement 1,5% et 2% l’année dernière. L’électricité produite par les énergies renouvelables a joué un rôle essentiel, représentant 90% de la nouvelle production
d’électricité en 2015.
Enerpresse + IEA du 30/11/-1
Actualité Européenne
LA PART DES ÉNERGIES RENOUVELABLES DANS LE MONDE DOIT DOUBLER D’ICI 2030 SELON L’IRENA
L’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) a publié ce 17 mars un rapport appelant la communauté internationale à doubler la part des énergies renouvelables, actuellement de 18%. Cette augmentation est en effet nécessaire, selon l’Agence, pour respecter les engagements pris dans l’accord de Paris. Le rapport précise qu’un tel objectif représente un effort financier supplémentaire de 290 milliards de dollars par an et nécessite l’accélération du déploiement des technologies actuelles, mais cet effort permettrait d’éviter des coûts de quatre à quinze fois supérieurs, et permettraient de créer onze millions d’emplois.
Contexte du 30/11/-1
Actualité Européenne
LA STRATÉGIE DE RÉNOVATION DES BÂTIMENTS DE LA FRANCE JUGÉE EXEMPLAIRE PAR LE JRC
Selon le rapport du Centre commun de recherche de l’Union européen (JRC) publié ce 9 mars, la France fait partie des neuf Etats-membres européens à avoir présenté une stratégie de rénovation des bâtiments qui prenne en compte les éléments de la Directive européenne sur l’efficacité énergétique de façon exemplaire. Le rapport précise qu’une réduction importante de la demande d’énergie du secteur de la construction est nécessaire pour répondre aux objectifs européens de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), dans la mesure où le parc immobilier européen consomme environ 40% de l’énergie primaire et est responsable de 36% des GES de l’Union.
Enerpresse du 30/11/-1
Actualité Européenne
LA FRANCE ET LE ROYAUME-UNI PLAIDENT POUR UNE APPROCHE PAR PALIERS POUR L’ETS
Dans une note présentée ce 11 mars aux Etats-membres de l’Union européenne, la France et le Royaume-Uni appellent à l’adoption d’une approche par paliers pour l’allocation gratuite des quotas dans le cadre de la réforme du système européen d’échange de quotas d’émission (EU ETS) post-2020. Les deux pays souhaitent en effet un meilleur ciblage des allocations gratuites en créant davantage de catégories, proposant notamment que neuf secteurs les plus exposés au risque de carbone puissent être protégés à 100%, contre les vingt-sept proposés par la Commission européenne. Les secteurs soumis à un risque relativement moins important recevraient un niveau d’allocations gratuites proportionnel sur la base de seuils définis à partir de données factuelles.
Contexte du 30/11/-1

Actualités

Revue de Presse 2016


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.