Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 23/11

Actualité économique et industrielle
LE JOURNAL OFFICIEL PUBLIE LA STRATÉGIE NATIONALE BAS CARBONE POUR LE CLIMAT ET LES BUDGETS CARBONE NATIONAUX
Dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, la stratégie nationale bas carbone a pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de respecter les objectifs de diminution des budgets carbone. Dans ce cadre le décret établie un objectif de réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 et une réduction de 75 % à l’horizon 2050. Il fixe ainsi les premiers « budgets carbone » pour les périodes 2015-2018, 2019-2023 et 2024-2028.
Actu-environnement du 19/11/2015
Actualité économique et industrielle
LE SECTEUR ÉOLIEN RECRUTE
Avec 850 parcs éoliens comprenant 4900 turbines, le secteur de l’éolien est porteur d’emplois. L’éolien regroupe 750 entreprises en pleine croissance, ce qui a créé 12 520 nouveaux emplois, soit une croissance de 15 % depuis 2013. Certaines branches de métiers comme l’ingénierie et la construction sont très recherchées avec une progression des embauches de plus de 33% 2013 et 2014. D’autres domaines sont aussi en croissance quant aux embauches notamment la fabrication de composants avec 25 % d’augmentation et la maintenance avec 8.5%.
Le journal de l'Economie du 18/11/2015
Actualité économique et industrielle
ALLÈGEMENT DES FACTURES POUR LES INDUSTRIELS GRÂCE À UN AMENDEMENT
L’assemblée nationale a adopté jeudi 12 novembre 2015 un amendement permettant l’allègement de factures de 150 sites industriels dits électro-intensifs. Dans le cadre de la loi finance 2016, cet amendement permettrait un gain de près de 93 millions d’euros soit 6 à 20% d’économie pour les entreprise du secteur de la chimie, sidérurgie et métallurgie. Ce dispositif pourrait être encadré financièrement par la CSPE.
Enerpresse du 16/11/2015
Actualité économique et industrielle
LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE SERA–T-ELLE FINANCÉE PAR LES VILLES ?
Il existe un doute quant aux investissements financiers permettant de mettre en œuvre pour pouvoir appliquer la transition énergétique dans les territoires urbains. Les modes de financement classiques semblent s’essouffler alors que la transition énergétique demande des investissements massifs. Néanmoins, une possibilité semble s’offrir aux collectivités : les contrats de performance avec la création d’un partenariat public-privé qui permettra : de financer la transition énergétique à condition qu’un signal prix clair sur le carbone soit fixé.
La Tribune du 20/11/2015
Actualité économique et industrielle
LES PAYS DU G20 ONT DÉPENSÉ 452MDS$/AN DE SUBVENTION AUX COMBUSTIBLES FOSSILES PAR EN 2013 ET 2014
Les ONG Overseas Development Institute et Oil Change International ont publié ce 12 novembre une étude précisant que les pays du G20 ont investi 452 milliards de dollars annuels en 2013 et 2014 aux subventions aux combustibles fossiles, répartis entre les subventions nationales (78 milliards), les investissements réalisés par les entreprises dont l’Etat est majoritaire (286 milliards) et les financement d’institutions financières (88 milliards). Appelant à investir cet argent dans les énergies « propres », l’étude souligne en particulier les financements du Japon, la Corée du Sud, la Chine, la Russie, les Etats-Unis, l’Indonésie et la Turquie. Réunis à Antalya (Turquie) ces 15 et 16 novembre, les leaders du G20 ont réaffirmé dans leur communiqué final du 16 novembre leur « engament à rationaliser et supprimer progressivement, à moyen terme, les aides aux
énergies fossiles inefficaces ».
Enerpresse du 17/11/2015
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE PUBLIE UNE SÉRIE DE DOCUMENTS DANS LE CADRE DE SON ETAT DE L’UNION DE L’ENERGIE
La Commission européenne a rendu public ce 18 novembre son rapport sur l’Etat de l’Union de l’Energie, ainsi que plusieurs rapports dont une nouvelle liste des Projets d’intérêts commun, des lignes directrices pour la mise en place de plan nationaux énergie-climat, une feuille de route sur la mise en œuvre de l’Union de l’énergie et des fiches-pays mises à jour. Lors de la conférence de presse tenue le même jour, le Vice-Président de la Commission européenne pour l’Union de l’énergie Maroš Šefčovič a souligné le leadership européen en matière de transition vers une économie bas carbone, l’importance d’assurer une transition socialement équitable centrée sur les consommateurs, la persistance des enjeux géopolitiques pour l’année à venir et la nécessité d’une gouvernance robuste. La Commission prévoit un grand nombre de
propositions en 2016, notamment pour la réforme de la Directive pour les énergies renouvelables, celle sur l’efficacité énergétique et celle sur l’architecture du marché ; toutes les trois étant attendues en 2016.
Commission européenne du 18/11/2015
Actualité Européenne
L’ÉOLIEN, PREMIÈRE SOURCE D’ÉLECTRICITÉ EN EUROPE D’ICI 2030 ?
A l’occasion de l’ouverture de son congrès annuel, qui s’est tenu à Paris du 17 au 20 novembre, la fédération européenne de l’industrie éolienne (EWEA) a présenté un rapport intitulé « Viser plus haut » (« Aiming High ») affirmant que l’énergie éolienne pourrait devenir la première source de production d’électricité dans l’Union européenne d’ici 2030. Tandis que la capacité éolienne en Europe s’élevait à 128,8 GW à la fin de 2014, elle pourrait atteindre 392 GW en 2030 selon les estimations d’EWEA, à condition que l’UE maximise son avance dans le développement de l’énergie éolienne. Selon les estimations de l’EWEA, un tel scénario permettrait de créer 366 000 emplois directs et indirects et augmenterait le PIB européen de 13 milliards d’euros.
Contexte du 18/11/2015
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE LANCE UNE NOUVELLE CONSULTATION POUR LE DÉPLOIEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES
Dans le cadre de la révision de la Directive sur le déploiement des énergies renouvelables (EnR) de 2009, la Commission européenne a lancé une consultation publique ce 18 novembre en vue de l’élaboration d’une nouvelle Directive couvrant la période 2020-2030. Cette révision vise à répondre à l’objectif européen contraignant d’au moins 27% de la part des énergies renouvelables d’ici 2030, adopté par le Conseil européen en octobre 2014. La consultation porte ainsi sur l’élaboration d’un nouveau cadre permettant le développement des EnR, la participation des consommateurs, la décarbonisation du secteur chauffage-refroidissement, les possibles adaptations des règles du marché et enfin l’usage des énergies renouvelables dans le secteur des transports. Les parties prenantes ont jusqu’au 10 février 2016 pour soumettre leur contribution.
Commission européenne du 18/11/2015
Actualité Européenne
UNE NOUVELLE DIRECTION POUR LA POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE BRITANNIQUE
La Secrétaire d’Etat à l’Energie et au Changement climatique britannique, Amber Rudd, a annoncé ce 18 novembre de nouveaux objectifs pour la politique énergétique du Royaume-Uni. Parmi les annonces faites, la Secrétaire d’Etat prévoit de restreindre l’usage des centrales à charbon non-équipées de systèmes de captage et de stockage de carbone en 2023, avant un arrêt total en 2025. Une consultation sera lancée début 2016 pour définir les modalités de ce plan. Elle prévoit également un renforcement de l’éolien en mer avec un objectif de 10GW pour 2020, d’améliorer le marché de capacité au profit des centrales au gaz, et d’accroitre la flexibilité et l’indépendance du régulateur.
Contexte du 19/11/2015
Actualité Européenne
LE CLEAN POWER PLAN REJETÉ PAR LE SÉNAT AMÉRICAIN
Le Sénat américain a rejeté ce 17 novembre le Clean Power Plan de l’administration Obama, la majorité républicaine dénonçant l’impact économique de ce plan. Considéré comme le projet central de l’administration dans la lutte contre le changement climatique, ce plan prévoit une réduction de 32% des émissions des centrales électriques en 2030 par rapport à 2005. Un collectif de vingt-cinq Etats américains ainsi que plusieurs associations professionnelles avaient déposé ce 23 octobre un recours en justice fédérale contre les objectifs du plan. Le Président Obama a déjà annoncé son intention de recourir à son droit de véto.
Enerpresse du 20/11/2015
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE RAPPELLE À LA FRANCE DE TRANSPOSER LES DIRECTIVES SUR L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET SUR LES DÉCHETS RADIOACTIFS
La Commission européenne a publié ce 19 novembre deux avis motivés invitant la France à transposer intégralement en droit national à la fois la directive européenne sur l’efficacité énergétique de 2012 ainsi que la directive Euratom sur les déchets radioactifs de 2011. La première prévoit l’application par les Etats-membres des « mécanismes d’obligations en matière d’efficacité énergétique et/ou d’autres mesures ciblées de politique publique pour encourager les ménages et les secteurs du bâtiment, des bâtiments industriels et des transports à améliorer l’efficacité énergétique ». La seconde vise quant à elle à garantir une gestion « responsable et sûre du combustible usé et des déchets radioactifs ». La France a deux mois pour se conformer à son obligation. Dans le cas contraire, la Commission européenne pourra décider de saisir la Cour
de justice de l’Union européenne.
Contexte du 20/11/2015
Actualité Européenne
CONSEIL EUROPÉEN « TRANSPORTS, TÉLÉCOMMUNICATIONS ET ÉNERGIE »
26 NOVEMBRE 2015, À BRUXELLES
- Débat sur une orientation générale sur la proposition de règlement relative à l’étiquetage de l’efficacité énergétique ;
- Débat d’orientation sur la nouvelle architecture du marché de l’énergie et les consommateurs d’énergie suite aux communications de la Commission ;
- Adoption des conclusions sur la gouvernance de l’Union de l’énergie ;
- Examen du rapport de la Commission sur l’état de l’Union de l’énergie adopté ce 18 novembre.
Conseil Européen du 26/11/2015

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.