• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 28/09

Actualité économique et industrielle
FESSENHEIM NE FERMERA PAS EN 2016, SELON FRANÇOIS HOLLANDE
Le Président François Hollande a déclaré au journal le Parisien que la centrale nucléaire alsacienne ne fermera pas d’ici 2016, à cause du retard pris par la construction de l’EPR de Flamanville. « Mais ce qui importe, c’est d’engager toutes les procédures pour fermer Fessenheim. Nous le faisons. On pourra dire alors que c’est irréversible » a-t-il ajouté.
Contexte du 25/09/2015
Actualité économique et industrielle
ERDF LANCE UNE APPLICATION MOBILE POUR LES USAGERS
ERDF a mis en place une application mobile gratuite dotée d’un système de géolocalisation pour mieux répondre aux besoins de ses usagers (contact dépannage, fin de panne courant…).
AFP du 21/09/2015
Actualité économique et industrielle
1ER JANVIER 2016 : FIN DES TARIFS D’ACHAT POUR LES ENR
Les producteurs d’électricité renouvelable ne bénéficieront plus du système des tarifs d’achat via EDF, à compter du 1er janvier 2016. En effet, leur production sera vendue par de nouveaux intermédiaires, des agrégateurs, sur le marché de gros de l’électricité. Pour maintenir un prix garanti, une prime variable basée sur la différence entre le prix de marché et le tarif, leur sera versée. Ce dispositif, prévu par Bruxelles, concernera les installations de renouvelables d’une puissance supérieure à 500 kW.
Les Echos du 21/09/2015
Actualité économique et industrielle
« CAP 2030 » : EDF DÉVOILE SES AXES STRATÉGIQUES
Jean-Bernard Lévy a présenté mardi le nouveau plan stratégique d’EDF baptisé « cap 2030 » visant à répondre aux besoins de la hausse de la consommation d’électricité et à l’émergence du consom’acteur dans le cadre d’une stratégie bas-carbone. Dans un entretien aux Echos, le PDF d’EDF a indiqué vouloir doubler la capacité du parc de renouvelables à plus de 50 GW en Europe d’ici à 2030.
Les Echos du 23/09/2015
Actualité économique et industrielle
PREMIÈRE HYDROLIENNE RACCORDÉE AU RÉSEAU ÉLECTRIQUE EN FRANCE
Implantée dans la Loire à Orléans, la première hydrolienne fluviale, mise au point par la société HydroQuest, a été raccordée au réseau électrique jeudi 24 septembre dernier. Cette hydrolienne, composée de deux turbines hydrauliques à axe de rotation vertical d’une puissance de 40kW, permettra d’alimenter une soixantaine de foyers en électricité.
AFP du 24/09/2015
Actualité économique et industrielle
EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : LES CHAUDIÈRES ET CHAUFFE-EAU SOUMIS À L’ÉTIQUETTE ÉNERGIE
Depuis le 26 septembre dernier, l’eau chaude sanitaire et le chauffage centralisé sont soumis à l’étiquette énergie, classée de A à G. Celle-ci répondra désormais à de nouvelles exigences qui permettront aux consommateurs de mieux comparer la performance énergétiques des équipements. Le marché des chaudières en France représente 600 000 ventes annuelles. Quant à l’eau chaude sanitaire, elle représente 13% de la consommation électrique résidentielle.
Les Echos du 25/09/2015
Actualité Européenne
CONSEIL INFORMEL ENERGIE DE L’UE
Ce 23 septembre, les ministres de l’Énergie des Etats Membres se sont réunis de façon informelle en vue du prochain Conseil Energie de l’UE qui aura lieu le 26 novembre. A l’ordre du jour : les opportunités économiques offertes par la transition énergétique européenne, les synergies possibles entre les politiques de l’énergie et les politiques d’aide au développement, ainsi que la question de l’investissement dans le secteur de l’énergie. Les Ministres ont aussi pu échanger sur la délicate question de la gouvernance de l’Union de l’Energie, sur laquelle on attend l’adoption de Conclusions lors de la réunion du 26 novembre.
du 23/09/2015
Actualité Européenne
LA COMMISSION ENVI DU PARLEMENT EUROPÉEN ADOPTE UNE RÉSOLUTION EN VUE DE LA COP21
La Commission ENVI du Parlement Européen a approuvé une résolution qui définit la position du Parlement Européen en vue des négociations climatiques lors de la COP21. La résolution appelle à "une relance générale de la politique climatique de l'UE", et demande une révision des objectifs énergétiques et climatiques européens à l’horizon 2030 afin de les porter à 40% de réduction des émissions de gaz à effet de serre, 40% d’efficacité énergétique et 30% pour les énergies renouvelables. La résolution affirme que le futur Protocole de Paris doit être juridiquement contraignant et viser à éliminer les émissions mondiales de carbone d'ici 2050. Ils proposent l'affectation de certains quotas du marché ETS pour le financement des politiques climatiques, ainsi que les recettes des taxes internationales sur les émissions des secteurs de l'aviation et de la
navigation. Le Parlement Européen est appelé à voter sur la résolution lors de la prochaine plénière, le 14 octobre.
Parlement Européen du 23/09/2015
Actualité Européenne
L’ACER INVITE L’AUTRICHE ET L’ALLEMAGNE À LIMITER LES ÉCHANGES COMMERCIAUX
L’Agence européenne de coopération des régulateurs d’énergie (ACER) a rendu, ce 23 septembre, un avis (non contraignant) favorable à une limitation des échanges d’électricité entre l’Allemagne et l’Autriche. Selon l’ACER, faute d’un réseau de transport suffisamment développé au sein de l’Allemagne et du volume très important d’échange entre ces deux pays, faisant partie d’une même zone de prix depuis 2001, certains flux transitent sur les réseaux Polonais et Tchèques en réduisant leur capacité d’échange et mettent en danger leur sécurité d’approvisionnement. L’ACER invite les régulateurs allemands et autrichiens à remédier à cette situation, en introduisant un système de gestion de la congestion entre les deux pays. Cet avis arrive en plein débat autour de la révision des zones de prix du marché de gros de l’électricité.
Contexte du 23/09/2015
Actualité Européenne
BANQUE MONDIALE, OCDE ET FMI LISTENT 6 PRINCIPES POUR UN PRIX MONDIAL DU CARBONE
Un nouveau rapport, publié ce 23 septembre par la Banque Mondiale en coopération avec le FMI et l’OCDE, liste 6 principes censés assurer le succès des mécanismes de tarification du carbone et appelle à la mise en place d’un prix mondial du carbone. Le prix du carbone doit être fixé selon le principe du pollueur payeur et garantir une redistribution équitable des coûts et des bénéfices. Il est essentiel de garantir la cohérence des objectifs et des politiques climatiques, ainsi que la stabilité et la prévisibilité à long-terme des mécanismes de tarification du carbone. La transparence, nécessaire pour la confiance des investisseurs dans le mécanisme, doit être assurée afin que la crédibilité du prix du CO2 ne soit jamais mise en doute. C’est en effet sur cette crédibilité que se base l’efficacité et la rentabilité de tout mécanisme de tarification du
carbone. Enfin, le prix du carbone doit avoir un champ d’application large ce qui en garantit la fiabilité et l’intégrité environnementale.
Novethic du 22/09/2015
Actualité Européenne
LA CONSOMMATION DE CHARBON EN CHINE RALENTIT
Une récente analyse de l’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA), publiée ce 17 septembre, fait l’état du ralentissement de la consommation de charbon en Chine. Après une décennie de croissance rapide, celle-ci n’a augmenté que de 1 % à 2 % entre 2012 et 2013 et est restée stable en 2014. Selon l’EIA, ce phénomène s’explique par plusieurs raisons : le ralentissement économique, les nouvelles politiques énergétiques et environnementales, le processus de restructuration industrielle, mais surtout un changement structurel de la stratégie économique chinoise visant, aujourd’hui, au développement du secteur des services qui a progressivement remplacé l’industrie dans la part de valeur du PIB de l’économie chinoise.
Enerpresse du 21/09/2015
Actualité Européenne
L’OCDE PUBLIE SON INVENTAIRE DES SUBVENTIONS AUX ÉNERGIES FOSSILES
Le 21 septembre, l’OCDE a publié son inventaire des mesures de soutien pour les combustibles fossiles au sein de ses 34 Etats membres. Sur la période 2010/2014, l’étude évalue les subventions aux énergies fossiles entre 160 et 200 milliards de dollars par an, et distingue environ 800 types différents d’aides d’État, des transferts budgétaires directs aux dispositions fiscales avantageuses favorisant la production ou la consommation de combustibles fossiles par rapport aux autres énergies. L’OCDE met en garde contre ces subventions qui, en plus de fausser les coûts et les prix, « sapent les efforts de décarbonation, tout en aggravant les atteintes à la santé humaine provoquées par la pollution atmosphérique. »
Contexte du 21/09/2015

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.