• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 09/03

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> François Hollande apporte son soutien à Jean-Louis Borloo pour l’électrification de l’Afrique

Jeune Afrique
du 03/03/2015

L’ancien ministre Jean-Borloo a présenté mardi 3 mars dernier son projet d’électrification de l’Afrique pendant laquelle François Hollande a fait une apparition surprise pour manifester son soutien : « Jean-Louis Borloo a une intuition, et c'est aussi la nôtre, c'est que l'Afrique est le continent d'avenir » a-t-il déclaré en précisant que ce projet soutenu par l’Elysée permettrait d’atteindre les objectifs de la France en matière de climat. Pour Jean-Louis Borloo, seront nécessaires sur une dizaine d’années « 4 milliards par an environ (…) ce qui représente 3 % du budget de l'Union Européenne », a-t-il précisé. Une Agence de l'électrification de l'Afrique aura la charge de coordonner les projets à l'échelle du continent en se focalisant sur des solutions propres, car « que l'on prenne la géothermie, le solaire ou l'éolien, partout où l'on va en Afrique, l'énergie accessible la moins chère est une énergie renouvelable. »

> Arenh : signature du décret prévue fin mars

Enerpresse
du 05/03/2015

Lors de son audition à l’Assemblée nationale à la commission d’enquête sur les tarifs réglementés de l’électricité, Ségolène Royal a annoncé que la méthode de calcul du prix de l’Arenh était toujours en cours de discussion à Bruxelles et « espère que le décret pourra être signé d’ici à la fin de mars pour une première mise en œuvre cet été ». « Le dispositif de l’Arenh est important car il permet à la fois de protéger le consommateur contre une montée des prix de l’électricité, d’inciter EDF à réaliser les investissements nécessaires (et) de tenir nos engagements européens sur l’ouverture des marchés de l’électricité à la concurrence », a-t-elle ajouté.

> Pour la SFEN, le nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

SFEN
du 04/03/2015

La Société Française d’Energie Nucléaire et ses homologues américain (ASN) et européen (ENS) ont publié une note de position commune sur la contribution du nucléaire à la lutte contre le changement climatique. Elle rappelle que l’AIE a identifié trois types d’électricité décarbonée et que le nucléaire en fait partie, les deux autres étant les énergies renouvelables et la technologie du Captage et la Séquestration du Carbone. Par ailleurs, elle souligne que l’énergie nucléaire permet de renforcer la sécurité d’approvisionnement et la compétitivité grâce à une stabilité des coûts. Enfin, elle rappelle que dans un mix équilibré, EnR, nucléaire et moyens thermiques se complètent.

> AREVA-EDF, futur « champion français de l’énergie » pour Ségolène Royal

AFP
du 05/03/2015

« Voilà plusieurs semaines que j'ai demandé, à l'occasion de la nouvelle gouvernance à la tête à la fois d'Areva, d'EDF et du Commissariat à l'Energie atomique, de mettre en place une coopération, des coordinations et une vraie stratégie industrielle pour créer un champion français de l'énergie » a déclaré Ségolène Royal en marge d’une réunion des ministres de l’Energie de l’Union européenne. « Trop longtemps, ces entreprises ont été en compétition, voire en hostilité, les unes avec les autres. Aujourd'hui, il convient de faire en sorte qu'elles convergent vers des stratégies », a-t-elle ajouté, rappelant que « la loi de transition énergétique leur donne un cadre stable et sécurisé pour investir dans l'avenir énergétique ».

> CRE : bilan de l’ouverture des marchés de détail de l’énergie

Journal de l’environnement
du 05/03/2015

La CRE a publié le 5 mars dernier la dernière édition de son Observatoire des marchés de l’électricité et du gaz naturel. Si de plus en plus de consommateurs quittent les opérateurs historiques, EDF et GDF restent les premiers fournisseurs d’électricité et de gaz en France. Pour l’électricité, au dernier trimestre 2014, 12 000 clients professionnels et 178 000 consommateurs résidentiels supplémentaires ont opté pour une offre de marché. Ainsi, à la fin de l’année, presque 10% des 31.3 millions d’abonnés ont franchi le pas.

> PLTECV : adoption du texte par le Sénat et nomination des membres de la CMP

Contexte
du 04/03/2015

Mardi 3 mars dernier, le Sénat a adopté le projet de loi relatif à la transition pour la croissance verte. La prochaine étape est la Commission Mixte Paritaire qui débutera le mardi 10 mars prochain afin de convenir d’une version commune. Elle réunira les 7 députés et les 7 sénateurs suivants : Julien Aubert, Marie-Noëlle Battistel, François Brottes, Sabine Buis, Philippe Plisson, Martial Saddier, Michel Sordi d’une part, et, Jean-Pierre Bosino, Jean-Claude Lenoir, Hervé Maurey, Gérard Miquel, Franck Montaugé, Louis Nègre, Ladislas Poniatowski d’autre part.

Actualité Européenne

> Agenda Institutionnel


du 09/03/2015

Plénière du Parlement Européen
Du 9 au 12 mars 2014 à Strasbourg
Ordre du jour complet au lien suivant :
http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=AGENDA&reference=20150309&secondRef=SYN&language=FR

> Proposition de compromis sur la réserve du marché carbone

Enerpresse
du 09/03/2015

La présidence lettone de l’UE a publié, ce 5 mars, une nouvelle proposition de compromis pour un accord sur la mise en œuvre du mécanisme de réserve de stabilité (MSR) pour le marché ETS. Le document propose 2019 pour l’entrée en vigueur du MSR, une proposition en ligne avec le rapport de la Commission ENVI du Parlement Européen, récemment adopté, qui réclame une entrée en vigueur à partir du 31 décembre 2018. L’issu des négociations au sein du Conseil est loin d’être certaine, mais la Présidence Lettone propose que le Conseil de l’UE trouve un accord sur une position commune avant d’entamer les négociations avec le Parlement européen. Lors du Conseil énergie du 5 mars, le commissaire européen au Climat et à l’Énergie, a réitéré son souhait de voir le dossier clos d’ici l’été, et a annoncé proposition pour la réforme structurelle du marché ETS d’ici fin juin.

> Premier appel d’offre dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe

Enerpresse
du 09/03/2015

La Commission européenne a lancé le 5 mars un appel à projet dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) qui sera doté de 100 millions d’euros. L’objectif du MIE est de soutenir des infrastructures électriques et gazières qui réduisent l’isolement énergétique des membres de l’UE, et suppriment les goulots d’approvisionnement. Pour obtenir une subvention, un projet doit figurer sur la liste des 248 projets d’infrastructure d’intérêt commun, adoptée par la Commission européenne en 2013. Un 2ème appel à projets est déjà programmé à partir de juin 2015, avec une enveloppe de 550 millions d’euros. Les candidatures sont ouvertes jusqu’à fin avril.

> Hinkley Point C : Londres négocie à nouveau avec la Commission Européenne

Enerpresse
du 09/03/2015

Selon l’AFP, le gouvernement britannique aurait interrogé dernièrement la Commission européenne sur sa volonté d’acquérir une action spéciale (golden share) dans le projet d’Hinkley Point C. Des discussions sont en cours pour savoir si l’obtention de cette action, qui permettrait à Londres de peser davantage dans les décisions, est conforme au droit européen. Par ailleurs, en marge de la convention SFEN sur le partenariat franco-britannique qui s’est tenue à Paris le 5 mars, Vincent de Rivaz, directeur général d’EDF Energy, a précisé qu’aucune décision d’investissement ne devrait être prise avant les élections législatives britanniques, le 7 mai prochain.

> Le Conseil Energie de l’UE se penche sur l’Union de l’énergie

Europolitics
du 05/03/2015

Les Ministres de l’Energie de l’Union Européenne se sont réunis ce 5 mars à Bruxelles. A l’ordre du jour, un premier échange de vues sur le projet d’Union de l’Energie, présenté par la Commission Européenne ce 25 février. Si le projet a reçu le soutien unanime du Conseil, la réunion des Ministres a néanmoins révélé une divergence d’opinion sur les priorités de la future Union de l’Energie. Les pays de l’Ouest européen ont insisté sur une Union Européenne leader dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Des priorités qui ne sont pas complètement partagées par les pays de l’Est, inquiets pour leur sécurité énergétique suie à la crise avec la Russie. Les Etats membres divergent aussi sur le nouveau système de gouvernance, qui devrait garantir le suivi et l’atteinte des objectifs du paquet 2030. L’Allemagne souhaite une gouvernance renforcée, contesté par le Royaume-Uni qui appelle à un système peu invasif et basé sur les instruments existants. La balle est désormais entre les mais du Conseil Européen qui débattra de l’Union de l’Energie au les 19 et 20 mars prochain.

> Hinkley Point C : Londres négocie à nouveau avec la Commission Européenne

Enerpresse
du 09/03/2015

Selon l’AFP, le gouvernement britannique aurait interrogé dernièrement la Commission européenne sur sa volonté d’acquérir une action spéciale (golden share) dans le projet d’Hinkley Point C. Des discussions sont en cours pour savoir si l’obtention de cette action, qui permettrait à Londres de peser davantage dans les décisions, est conforme au droit européen. Par ailleurs, en marge de la convention SFEN sur le partenariat franco-britannique qui s’est tenue à Paris le 5 mars, Vincent de Rivaz, directeur général d’EDF Energy, a précisé qu’aucune décision d’investissement ne devrait être prise avant les élections législatives britanniques, le 7 mai prochain.

> Le Conseil Energie de l’UE se penche sur l’Union de l’énergie

Europolitics
du 05/03/2015

Les Ministres de l’Energie de l’Union Européenne se sont réunis ce 5 mars à Bruxelles. A l’ordre du jour, un premier échange de vues sur le projet d’Union de l’Energie, présenté par la Commission Européenne ce 25 février. Si le projet a reçu le soutien unanime du Conseil, la réunion des Ministres a néanmoins révélé une divergence d’opinion sur les priorités de la future Union de l’Energie. Les pays de l’Ouest européen ont insisté sur une Union Européenne leader dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Des priorités qui ne sont pas complètement partagées par les pays de l’Est, inquiets pour leur sécurité énergétique suie à la crise avec la Russie. Les Etats membres divergent aussi sur le nouveau système de gouvernance, qui devrait garantir le suivi et l’atteinte des objectifs du paquet 2030. L’Allemagne souhaite une gouvernance renforcée, contesté par le Royaume-Uni qui appelle à un système peu invasif et basé sur les instruments existants. La balle est désormais entre les mais du Conseil Européen qui débattra de l’Union de l’Energie au les 19 et 20 mars prochain.

> Les résultats du projet d’électromobilité Green eMotion

Enerpresse
du 06/03/2015

Le projet européen d’électromobilité Green eMotion, qui réunit environ 42 partenaires (entreprises industrielles, constructeurs automobiles, services publics, municipalités, universités,…) a présenté ses résultats fin février, à l’occasion du troisième forum européen des acteurs de l’électromobilité à Bruxelles. Le projet se penche sur la définition d’un cadre transparent, rentable et interopérable pour le développement de l’électromobilité dans l’UE. Selon le rapport, les coûts de l’intégration au réseau d’infrastructure de charge peuvent être considérablement réduits en utilisant des stratégies de tarification intelligente, pour contrôler le temps de charge et la puissance. L’intégration d’une électricité d’origine renouvelable, comme le solaire et l’éolien, permettrait l’optimisation de la gestion de la charge, en contribuant à la stabilité du système électrique en période de tension. Le rapport rappelle cependant que l’acceptation sociale est l’une des conditions préalable au déploiement massif de l’électromobilité en Europe.

> Un Sommet pour renforcer les interconnexions dans l’Europe du Sud-Ouest

Enerpresse
du 06/03/2015

Un sommet triparti consacré aux interconnexions énergétiques s’est tenu ce 4 mars à Madrid entre la France, l’Espagne et le Portugal. A cette occasion, le Président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker a annoncé l’installation d’un groupe de travail de haut niveau pour l’Europe du Sud-Ouest, dont les missions seront d’encourager la sélection et la mise en œuvre des grands projets d’infrastructure. « Un processus unique de convergence régionale qui ouvre la voie à de nouveaux investissements et de meilleures interconnexions énergétiques qui viennent renforcer les liens entre la France, le Portugal et l’Espagne » a déclaré Jean-Claude Juncker. Premier objectif de ce groupe de travail de haut niveau : renforcer le taux d’interconnexion électrique entre France et Espagne, aujourd’hui autour de 6% et bien au-dessous de l’objectif européen de 10% à l’horizon 2020.

> Eurelectric propose son modèle de référence pour les marchés de capacités européens

Europolitics
du 05/03/2015

Eurelectric, l’association européenne du secteur électrique, a présenté son « modèle de référence européen pour la mise en œuvre des mécanismes de capacité », lors d’une conférence ce 4 mars à Bruxelles. Selon Eurelectric, alors que la sécurité d’approvisionnement à long terme devient préoccupante en raison de la quantité croissante d'énergie renouvelable intermittente dans le système, les marchés de capacité permettent la formation de signaux prix long-terme nécessaires pour déclencher les investissements assurant sécurité d’approvisionnement électrique de l’UE. Les marchés de capacités devront être fondés sur le marché, neutres sur le plan technologique, ouverts aux installations nouvelles et existantes ainsi qu'aux réponses en matière de production, stockage et demande. Eurelectric propose un modèle ouvert à la participation des capacités transfrontalières, une condition fondamentale pour éviter toute distorsion de concurrence au sein du marché intérieur de l’énergie.

> Fortum plaide pour plus d’intégration des marchés

Enerpresse
du 04/03/2015

La seconde édition du rapport Energy Review, réalisé par l’énergéticien finlandais Fortum et publié le 2 mars, souhaite une intégration renforcée des marchés électriques scandinaves et baltes. « Avancer dans l’intégration des marchés permettrait d’optimiser l’adéquation de l’offre et de la demande au niveau régional et offrirait des avantages importants dans l’intégration des énergies renouvelables », avance le rapport. Le rapport apporte également une attention particulière aux marchés de détail, dont le fonctionnement doit être amélioré pour faciliter le développement de nouveaux produits permettant de contrôler la consommation, et les coûts pour les consommateurs finaux.

> La Suisse est le premier pays à soumettre sa contribution nationale pour la COP21

Enerpresse
du 03/03/2015

Ce 27 février, la Suisse a officiellement soumis sa contribution nationale à la prochaine conférence internationale sur le climat (COP21) qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochain. Premier Etat à remplir cette obligation prévue par le processus de négociations international, la Suisse souhaite parvenir à une réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 50 %, en 2030, par rapport aux niveaux de 1990. Si l’objectif est « conforme à la trajectoire recommandée par le GIEC », la Suisse souhaite que les pays hors UE contribuent à minima à 20% de l’effort global de réduction, afin de limiter les coûts pour son économie déjà assez sobre en contenu carbone (environ 6,4tCO2/hab). Pour tenir ces objectifs, la Suisse prévoit la révision de sa loi sur le CO2 mi-2016.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.