• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 02/03

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> L’intervention de Ségolène Royal pour le sauvetage d’AREVA

Capital
du 27/02/2015

La ministre de l’énergie a déclaré à la presse vouloir « constituer une filière forte du nucléaire en créant des synergies (...) entre EDF, Areva et le Commissariat à l'énergie atomique ». « Les entreprises du secteur de l'énergie doivent s'organiser pour se reconcentrer sur leur cœur de métier, pour nouer des alliances entre grandes entreprises françaises et pour redevenir puissantes à l'échelle internationale, pour gagner les appels d'offre internationaux dans le domaine de l'énergie qui sont en train de monter fortement en puissance » a-t-elle ajouté. Enfin, elle compte sur les nouvelles directions des trois entreprises pour faciliter les choses. Des propositions de stratégie industrielle d’Areva, d’EDF et du CEA sont désormais attendues par l’Etat.

> Service civique pour la transition énergétique

AFP
du 24/02/2015

Lors de sa conférence de presse le 24 février dernier, Ségolène Royal a annoncé un appel à la mobilisation des entreprises de l’énergie, du transport, du bâtiment et de l’environnement pour accueillir des jeunes dans le cadre de missions de service civique. Tous les financements publics et privés pourraient être utilisés pour créer 15 000 missions de service civique dans les trois ans à venir. Ce programme national couvrira trois grands projets : la transition énergétique, le climat et la biodiversité. Les entreprises telles qu’EDF, GDF SUEZ et TOTAL seront réunies prochainement au ministère de l’écologie afin de préciser leur participation.

> François Hollande en visite aux Philippines pour le climat

Les Echos
du 26/02/2015

En vue de la COP21 fin décembre, François Hollande a rejoint son homologue philippin, Benigno Aquino, dont le pays a été frappé par un terrible typhon en 2013, pour appeler à un accord climatique « ambitieux, équitable et universel ». En cas de succès de la COP21, le Président français a évoqué la possibilité de créer une « Alliance de Paris » contre le changement climatique, regroupant toutes les parties prenantes dont les gouvernements, les ONG, les entreprises et les citoyens.

> PPE : démarrage des réunions de comité de suivi

Enerpresse
du 25/02/2015

Le comité qui réunira les membres du CNTE (Conseil National de la transition énergétique) et du CSE (Conseil supérieur de l’énergie) démarrera sa première session le lundi 9 mars à la DGEC (Direction général de l’énergie et du climat). Celle-ci aura pour objectif de présenter le cadre de la PPE (programmation annuelle de l’énergie), le calendrier et la méthode de travail envisagés. Par la suite seront organisés des ateliers thématiques en ciblant mieux les parties prenantes concernées par les différents sujets de la programmation. Cette PPE permettra de décliner les orientations du projet de la loi de transition énergétique et en particulier, ses objectifs premiers.

> PLTECV : pour François Brottes, deux points seront « non-négociables »

Contexte
du 23/02/2015

Après la fin de l'examen des articles du projet de loi transition énergétique au Sénat, François Brottes, Président de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a déclaré que le plafonnement nucléaire et les nouvelles mesures sur la distance entre l’éolien et les habitations sont des sujets « non-négociables ». Pour rappel, le vote solennel au Sénat aura lieu le 3 mars prochain et le député présidera la Commission mixte paritaire à partir du 18 mars.

> Energie, l'Europe en réseaux : douze propositions pour une politique européenne en matière d’infrastructures énergétiques

CP Présidence de la République
du 23/02/2015

En vue du prochain Conseil Européen du 16 mars dont l’un des principaux sujets abordés sera l’adaptation et l’évolution des réseaux énergétiques et, à deux jours de la présentation par la Commission européenne de l’Union de l’Energie, Michel Derdevet (secrétaire général d'ERDF) a remis son rapport "Energie, L'Europe en réseaux" à François Hollande le 23 février dernier. Douze propositions viennent s’articuler autour de trois axes majeurs : la rénovation de la sécurité d’approvisionnement et la coopération entre les différents acteurs, le renforcement de la coordination des régulations et les leviers de financement pour maîtriser le coût des infrastructures et la promotion de l’Europe en champion de l’innovation énergétique. Comme le précise le communiqué de l’Elysée, ces travaux constitueront « un apport solide » dans la perspective de la COP21.

Actualité Européenne

> Agenda Institutionnnel


du 02/03/2015

02-03-2015
• Maroš Šefčovič, Vice-Président de la Commission Européenne chargé de l’Union de l’Energie recevra des représentants des Parlements nationaux pour présenter la cadre pour l’Union de l’Energie
04-03-2015
• Conference EURELECTRIC sur “Capacity Markets - delivering security of supply in the Internal Energy Market”
• Conference de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI) sur l’“Europe and the New Frontiers of Energy: Turning Grand Strategy into Effective Policy”
• Maroš Šefčovič, Vice-Président de la Commission Européenne chargé de l’Union de l’Energie recevra Ségolène Royal, Ministre Français pour l’Ecologie, le Développement Durable et l’Energie

> La Commission Européenne publie sa vision du « protocole de Paris »


du 02/03/2015

L’Union Européenne confirme enfin son engagement pour obtenir un « accord contraignant transparent et dynamique » lors des négociations qui s’établiront dans le cadre de la COP21 à Paris. L’objectif mondial prôné par l’UE serait de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 60 % d’ici 2050 par rapport aux niveaux de 2010.Si cet objectif devait être supérieur, l’UE serait prête à relever son objectif interne de réduction des émissions à 40% à l’horizon 2030, contre 30% actuellement. La Commission propose que tous les pays membres du G20, ainsi que les autres pays aux revenus élevés et moyens, soumettent leurs engagements nationaux au premier trimestre 2015.

> Réaliser l’objectif d’interconnexion électrique à l’horizon 2020


du 02/03/2015

Une communication pour « Réaliser l’objectif de 10% d’interconnexion dans le secteur de l’électricité » compose également le paquet sur l’« Union de l’Energie ». La Commission Européenne réitère sa volonté de faire appliquer la législation communautaire en matière d’infrastructures électrique, notamment le règlement TEN-E, qui devra être transposée par les Etats membres d’ici le printemps 2015. Elle évalue à 35 milliards d’euros les besoins de financement, d’ici 2020, pour réaliser les interconnexions nécessaires à l’atteinte de cet objectif, et place la réalisation des projets d’intérêt commun (PCI) au cœur de cette stratégie. Le bon usage des mécanismes de financement européens disponibles sera nécessaire, et la Commission Européenne annonce que chaque PCI sera examiné afin de lever les obstacles techniques, financiers et réglementaires, voire politiques à leur réalisation. L’intensification de la coopération régionale sera un élément crucial et la Commission Européenne compte organiser, fin 2015, un premier Forum des infrastructures pour échanger sur le sujet.

> Premières allocations de contrats pour différence

Enerpresse
du 27/02/2015

Le 26 février, le Ministère britannique de l’Énergie et du Changement climatique (DECC) a rendu publiques les résultats du 1er appel d’offre dans le cadre du mécanisme de soutien aux énergies renouvelables basé sur des contrats pour différences (CfD). 27 projets ont été retenus par le DECC, pour un total d’un peu plus de 2 GW de capacité. Selon les prévisions du Ministère, le coût du soutien s’élèvera à 315 millions de livres (430 M€) pendant 15 ans, soit une économie annuelle d’environ 110 M£ par rapport au précédent mécanisme de soutien basé sur des tarifs d’achat. Néanmoins, ce chiffre est appelé à évoluer en fonction des prix de vente de gros de l’électricité, car les CfD assurent le versement d’une prime aux exploitants calculée sur la différence entre les prix de gros et le prix retenu lors de l’appel d’offres.

> Un nouveau mécanisme pour relancer le marché du carbone

Les Echos
du 26/02/2015

La Commission ENVI du Parlement Européen a adopté, ce 24 février, le rapport du député Ivo Belet (Belgique, PPE) sur la proposition pour la création d’un mécanisme de réserve de stabilité (MSR) pour le marché ETS. Les députés appellent à une entrée en vigueur du mécanisme le 31 décembre 2018, contre 2021 dans la proposition de la Commission Européenne. Ils demandent la réintroduction des 900 millions de quotas gelés par le « backloading » directement dans la réserve. Ils exigent que le profit de la vente de 300 millions de quotas soit affecté à un « fonds pour l’innovation dans l’énergie » destiné à aider l’industrie dans sa transition vers les technologies pauvres en carbone. Ils exigent que la Commission Européenne formule sa proposition pour la révision de la directive ETS, afin d’améliorer les mécanismes prévus pour lutter contre les fuites carbone, et ce six mois après l’adoption définitive du MSR. Ivo Belet est par ailleurs parvenu à obtenir un mandat de négociation très clair pour entamer les négociations avec les États membres, afin d’obtenir un accord le plus tôt possible.

> 19 marchés européens sont désormais couplés

Enerpresse
du 26/02/2015

Ce 24 février, le couplage du marché électrique day-ahead italien avec ceux de ses pays transfrontaliers, France, Autriche et Slovénie, s’est conclu avec succès. Cette opération permet désormais à 19 pays européen d’être couplés via le système PCR (price coupling of régions), une zone représentant environ 2 800 TWh de consommation annuelle. La moyenne quotidienne du volume échangé sur cette zone couplée représente plus de 4 TWh, soit une valeur de 150 millions d’euros, a indiqué la bourse EPEX Spot.

> Le solaire moins cher que le charbon dès 2025 ?

Euractiv
du 27/02/2015

Selon une étude de l’Institut Fraunhofer, commandée par l'ONG Agora Energiewende et publiée ce 24 février, la production électrique issue des technologies photovoltaïques deviendra bientôt compétitive face aux technologies thermiques traditionnelles. Les scénarios de l’Institut montrent que le photovoltaïque devrait continuer à connaitre une baisse de ses coûts de production d’environ 20% à chaque fois que la quantité cumulée d’équipements produit double. Cette progression devrait se poursuivre jusqu’en 2050, ce qui conduira à des coûts de production de l’électricité PV compris entre 40 et 60€/MWh en Europe dès 2025, et entre 20 et 40€/MWh à l’horizon 2050. Néanmoins, un mauvais contexte réglementaire ainsi que des mauvaises conditions de financement pourraient contrecarrer cette baisse, avec un impact sur les coûts de production qui pourrait atteindre jusques 50%, conclut le rapport.

> Le coût de la scission du marché électrique germano-autrichien en deux zones finalement évalué

Contexte
du 25/02/2015

Un rapport, publié le 24 février et réalisé par les bourses de l’énergie EEX et EPEX SPOT en partenariat avec le cabinet de conseil Consentec, analyse de façon détaillé les conséquences d’une scission de la zone de prix germano-autrichien du marché électrique en deux zones distinctes. Cette proposition est souvent mise en avant en Allemagne dans l’espoir que la création de deux zones de prix puisse faciliter la construction de nouvelles lignes électriques indispensables pour garantir la sécurité d’approvisionnement électrique du sud du pays. Selon le rapport, cette solution réduirait effectivement les coûts de redispatching mais causerait également un surcoût d’environ 100 millions d’euros par an pour l’approvisionnement électrique du pays, du fait d’une plus grande incertitude sur les capacités totales de transport.

> L’Italie repousse la fin des tarifs réglementés de vente du gaz et de l’électricité

Enerpresse
du 24/02/2015

Le nouveau projet de loi du gouvernement Italien pour la libéralisation de l’économie, adopté ce 20 février, repousse à 2018 la suppression des tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz et de l’électricité, pour les particuliers et les petits consommateurs professionnels. L’Autorité de l’énergie électrique et du gaz (AEEG) avait recommandé cette mesure dans un rapport récent à cause du manque d’offres libres sur les marchés de l’électricité et du gaz et du risque de voir augmenter les coûts pour les consommateurs de façon très importante. Le gouvernement italien a ainsi décidé de modifier ses dispositions et de reporter la fin des TRV à 2018 contre juin 2015 pour le gaz naturel et juin 2016 pour l’électricité.

> La Commission Européenne enquête sur la fusion entre Alstom Energie et General Electric

AFP
du 23/02/2015

Une enquête sur la vente du pôle énergie d'Alstom à l'américain General Electric a été ouverte, ce 22 février, par la Commission Européenne. La Commission Européenne explique craindre que ce rapprochement entre les deux groupes industriels ne cause un problème majeur de concurrence sur le segment des turbines à gaz de haute puissance. Aujourd'hui, seuls quatre fabricants de turbines se partagent ce marché : GE, Alstom, l'allemand Siemens et le japonais Mitsubishi Hitachi Power Systems (MHPS). L'opération, telle qu'elle est envisagée aujourd'hui, réduirait donc ce marché à trois acteurs, le nouvel ensemble GE-Alstom représentant environ 50% du marché à la fois en Europe et dans le monde. Selon les représentants des deux groupes, l’enquête de la Commission Européenne n’est pas préjudiciable à la poursuite de l’opération, qu’ils espèrent conclure pour mi-2015.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.