• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 12/01

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Climat : François Hollande identifie trois critères de réussite pour la COP21

Enerpresse
du 06/01/2015

« Maintenant, nous devons entraîner le monde pour qu’il puisse adopter à son tour une déclaration pour les droits de l’humanité pour préserver la planète », a déclaré François Hollande lors de ses vœux en faisant référence à la COP21 dont il a identifié les trois critères de réussite : aboutir à « accord général contraignant, pays par pays, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre » ; affecter 100 milliards de dollars par an pour le Fonds vert ; et fixer des « financements innovants et un prix du carbone ».

> La CRE demande à ERDF et GRDF de différencier clairement leurs marques de celles d’EDF et GDF

CP CRE
du 06/01/2015

La CRE publie son rapport 2013-2014 sur le respect des codes de bonne conduite et sur l’indépendance des gestionnaires de réseaux. La CRE pointe les identités visuelles, les sigles et les logos de certains gestionnaires de réseaux de distribution (GRD) trop proches de ceux de leur groupe. Elle juge que cette similitude nuit à l’information déjà très faible des consommateurs. Selon le baromètre Energie-Info publié en novembre 2014 par le médiateur de l’énergie, les missions du distributeur et du fournisseur d’énergie sont encore confondues. Par exemple, 33 % des Français attribuent à EDF la relève des compteurs.

> Anode : le Conseil d’Etat rejette la demande de suspension des tarifs réglementés

CP du Conseil d’Etat et Journal de l’environnement
du 08/01/2015

La hausse de 2.5% du prix de l’électricité pour les particuliers (issu du calcul de la CRE par empilement des tarifs réglementés de vente d’électricité) était estimée insuffisante par l’Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (Anode). Cette dernière avait attaqué l’arrêté tarifaire en rappelant la nécessité du principe de couverture des coûts d’EDF. Le Conseil d’Etat a rejeté en référé cette requête en considérant que les tarifs réglementés ne doivent plus nécessairement couvrir les coûts de l’opérateur historique compte tenu de l’entrée en vigueur du décret relatif à la réforme de construction tarifaire. Il s’agit à ce stade d’une décision relative à une procédure en référé, l’examen de la requête au fond aura lieu d’ici quelques mois.

> INSEE : la précarité énergétique touche près de 6 millions de ménage

Etude INSEE « Vulnérabilité énergétique »
du 08/01/2015

Pour 15 % des ménages résidant en France métropolitaine, la part des revenus consacrés au chauffage du logement et à l’eau chaude est élevée et 10 % des ménages ont des frais très élevés par rapport à leur budget pour leurs trajets en voiture les plus contraints. Au total, 22 % des ménages sont en situation de « vulnérabilité énergétique » pour l’une ou l’autre de ces consommations, soit 5,9 millions de ménages. Le risque de vulnérabilité varie sur le territoire, différemment selon le poste de dépenses concerné : le climat est le premier facteur de disparité pour la vulnérabilité liée au logement, alors que c’est l’éloignement des pôles urbains pour les dépenses liées aux déplacements.

> EDF : nouvelle composition du COMEX

Enerpresse et les Echos
du 08/01/2015

Le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, a dévoilé la composition du nouveau comité exécutif constitué de 11 membres. Quatre d’entre eux étaient déjà présents : Marianne Laigneau (ressources humaines), Henri Lafontaine (commerce optimisation Trading), Vincent de Rivaz (EDF Energy) et Thomas Piquemal (finances). Cinq responsables d’EDF intègrent le COMEX selon la volonté de Jean-Bernard Lévy de le rendre plus opérationnel : Antoine Cahuzac (énergies nouvelles), Bruno Lescoeur (Edison, la filiale italienne d’EDF), Dominique Minière (production), Philippe Torrion (optimisation amont aval) et Xavier Ursat (hydraulique). Et deux autres membres qui ne faisaient pas partie d’EDF viennent s’ajouter à la liste : Pierre Todorov, futur secrétaire général du groupe (ex-PSA) et Alexandre Perra, chargé de mission auprès du président et secrétaire du comité exécutif (ex-Thalès).

> ERDF : Christian Buchel à la tête du programme de numérisation des métiers

Usine Nouvelle
du 08/01/2015

Depuis mai 2014, Christian Buchel est en charge du programme numérique chez le gestionnaire de réseaux ERDF, une activité de plus en plus stratégique pour le secteur énergétique. A ce titre, il gère 4 domaines : l’infrastructure, le dialogue avec l’extérieur, les données des compteurs et des capteurs, ainsi que la transformation sociale et culturelle.

Actualité Européenne

> Veille institutionnelle


du 12/01/2015

Parlement Européen
Séance plénière du Parlement Européen
Strasbourg, du 12 janvier au 15 janvier 2015

Vote sur le Programme de travail 2015 de la Commission Européenne
Jeudi 15-1-2015, à partir de 12h

> Les prix de l’énergie ont baissé de 6,3 % sur un an en décembre

Enerpresse
du 09/01/2015

Les prix moyens de l’énergie, toutes énergies confondues, ont enregistré un recul de 6,3% en décembre dans la zone euro, après 2,6% en novembre et 2% en octobre, selon les données publiées le 7 janvier par Eurostat. En décembre 2013, les prix de l’énergie étaient stables. Ce résultat entraîne une inflation négative de -0,2% dans la zone euro, alors que les économistes tablaient sur -0,1%, et fait craindre l’ouverture d’une période de déflation, comme cela s’était produit entre juin et octobre 2009 lors de la crise économique et financière.

> Quel effort mondial en termes d’énergies fossiles, pour limiter le changement climatique ?

Le Monde
du 08/01/2015

Une étude, publiée par la revue scientifique Nature ce 8 janvier et réalisée par Christophe McGlade et Paul Ekins, deux chercheurs de l'University College London, évalue le « sacrifice nécessaire » en termes d’exploitation d’hydrocarbures pour limiter le réchauffement du globe à +2C, seuil retenu par la communauté internationale en 2009. L’étude quantifie, par régions géographiques et par hydrocarbures, le pourcentage de réserves fossiles (considérées comme le volume récupérable aux conditions économiques et techniques actuelles) qui devra rester sous terre. Grace à un modèle d’optimisation économique, auquel les deux chercheurs ont intégré la niveau de contrainte climatique nécessaire à contenir la hausse des températures sous la barre de 2°C, l’étude montre qu’il faudra s'abstenir d'extraire et de brûler 35% des réserves mondiales de pétrole, 52% de gaz et 88% de charbon.

> Record pour les volumes négociés sur les bourses électriques européennes en décembre

Enerpresse
du 07/01/2015

Nouvel record d’échanges pour Epex Spot, la principale bourse électrique européenne, au mois de décembre. Au total près de 37,2 TWh ont été échangés sur ses marchés Day-Ahead et Intraday en décembre 2014, un montant supérieur de 3,8 TWh au précèdent record de mars 2014. La majeure partie des échanges se sont fait sur les marchés Day-Ahead, au total 34 TWh, principalement en Allemagne et Autriche (25,4 TWh), et dans une moindre mesure en France (6,9 TWh) et Suisse (1,7 TWh). 3,1 TWh ont été négociés globalement sur les marchés Intraday, dont 2,6 TWh en Allemagne. A l’instar d’Epex Spot, la bourse APX, qui gère notamment le négoce de l’électricité sur les marchés belge, anglais et néerlandais, a aussi enregistré un record en décembre 2014 : un volume total de 8,83 TWh a été négocié au total sur tous les marchés, une augmentation de 27 % par rapport à décembre 2013.

> Medgrid pousse pour le renforcement des interconnexions entre Nord et Sud de la Méditerranée

Europolitics
du 06/01/2015

Lors d’une conférence sur la coopération énergétique euro-méditerranéenne organisée au Parlement Européen ce 6 janvier, Medgrid, le consortium industriel qui réunit entre autres RTE, EDF et Areva, a présenté les résultats de ses études de faisabilité sur cinq projets d’interconnexions électriques entre la rive sud et nord de la Méditerranée. Selon André Merlin, président de Medgrid, ces projets sont financièrement viables, rentables et réalisables d'ici 2020. D’un coût global de 3,4 milliards d’euros, ces interconnexions présentent des taux de retour très intéressants pour les investisseurs, allant de 9% à 20% selon les estimations de Medgrid.

> L’Inde relève son objectif d’investissement dans le photovoltaïque

Enerpresse
du 06/01/2015

L’Inde, confrontée à une croissance élevée de la demande électrique et à des coupures de courant fréquentes, mise désormais sur le photovoltaïque. L’objectif est de développer 100 GW de puissance photovoltaïque à l’horizon 2022, pour un investissement d’environ 83,5 milliards d’euros. Afin de faciliter l’arrivée d’investisseurs internationaux le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures de soutien aux ENR: les fournisseurs du pays devront fournir non plus 3% mais 8% d’énergie verte d’ici à 2020, et chaque nouvelle centrale thermique aura l’obligation de se fournir à hauteur de 10% d’énergie renouvelable. Cette annonce renforce le précédent objectif du gouvernement de M. Modi dans le domaine des ENR, qui fixait à 100 mds$ l’objectif d’investissement, toutes énergies confondues pour les cinq prochaines années.

> La Belgique veut doubler sa capacité d’éoliennes off-shore

Enerpresse
du 06/01/2015

« La Belgique souhaite doubler, d’ici à 5 ans, sa production d’électricité d’origine éolienne grâce à la construction de cinq parcs éoliens au large de ses côtes », a déclaré Bart Tommelein, secrétaire d’État à la mer du Nord, ce 2 janvier. Trois parcs, comptant 182 éoliennes pour une puissance totale de 712 MW, sont déjà installés tout au long de la côte belge et les cinq nouveaux projets, actuellement en phase d’étude, porteraient la puissance off-shore installée à près de 2200 MW. Le Secrétaire d’Etat a également confirmé que la construction de ces parcs serait accompagnée par la mise en place d’un « atoll de l’énergie », une usine de stockage qui permettrait de gérer le surplus de production.

> 49 GW retenus dans le cadre du marché de capacité du Royaume-Uni

Enerpresse
du 06/01/2015

Le département britannique de l’Énergie et du Changement climatique (DECC) a publié ce 2 janvier les résultats définitifs des enchères organisées pour l’établissement d’un marché de capacité, pour cet hiver 2018/2019. La puissance retenue suite aux enchères est de 49,25 GW, pour un coût total de 955 millions de livres. Rapporté à la facture annuelle moyenne d’un ménage britannique, le coût du marché de capacité pour l’hiver 2018/2019 serait donc de de 11 £, un chiffre en-dessous des estimations du DECC qui tablait sur 14 £.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.