• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 01/12

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> L’Association des Maires de France (AMF) et ERDF signent leur 1ère convention nationale

Enerpresse
du 28/11/2014

« L’AMF souhaite qu’ERDF l’associe à ses réflexions et travaux autour du contrat de concession. Dès lors qu’ils sont conclus avec des communes, ces contrats constituent le socle du partenariat entre ERDF et les communes », a indiqué le président sortant de l’association à qui a succédé mercredi le sénateur-maire de Troyes, François Baroin. « De plus, le déploiement du compteur Linky est une opportunité de renforcer le dialogue entre les élus locaux et ERDF sur l’ensemble du territoire. Le développement des réseaux intelligents doit bénéficier à l’ensemble des communes en fonction de leurs besoins. La rencontre du monde de l’énergie et du numérique est, à l’évidence, un enjeu majeur. Notre partenariat doit permettre d’en tirer pleinement parti », a ajouté Jacques Pélissard, président de l’AMF.

> Le Président de la République et la ministre de l'Écologie ont lancé la 3e Conférence environnementale du quinquennat

La Tribune
du 28/11/2014

Réunissant ministres, ONG, syndicats, patronat, élus et associations pendant deux jours (27-28 novembre 2014), la conférence environnementale devra donner naissance à une feuille de route pour la transition écologique du gouvernement et devra mettre sur les rails la Conférence Paris Climat 2015. François Hollande a martelé qu'il voulait y obtenir "un accord historique" : « Parce que, à un moment, il faut aussi laisser sa trace et la trace que nous allons laisser tous ensemble, c'est un accord historique sur le climat et, je l'espère, une exemplarité en matière de transition énergétique », a déclaré le chef de l'État. Pour ce qui est des actions concrètes de la France, ce dernier a indiqué la suppression de "tous les crédits" à l'exportation "accordés aux pays en développement dès lors qu'il y a utilisation du charbon ".

> Le prochain PDG d’EDF appelle à une hausse des tarifs de l’électricité

Contexte
du 25/11/2014

Face aux sénateurs de la commission des Affaires économiques du Sénat, mardi 25 novembre, le successeur d’Henri Proglio a été clair : « La situation pour EDF est difficile s’il n’y pas d’augmentations des tarifs qui permettent d’engager les investissements qui sont nécessaires », a déclaré Jean-Bernard Lévy. Les écarts actuels entre tarifs et coûts « conduisent EDF à augmenter sans cesse sa dette », a-t-il déploré. Le « rééquilibrage tarifaire » est indispensable pour financer les investissements dans les réseaux de distribution et le renouvellement du parc nucléaire, a-t-il ajouté.

> Gilles Schnepp : « Sans nous, il n'y aura pas de transition énergétique »

Les Echos
du 24/11/2014

Dans une interview des Echos, Gilles Schnepp, PDG de Legrand et Président de la Fédération des industries électriques, électroniques et de communication affirme : « Consommer moins d'énergie, c'est lutter contre le réchauffement climatique, contre le déficit de notre balance commerciale… Investir dans la rénovation d'un foyer génère des économies d'énergie qui en trois-cinq ans permettent de compenser l'investissement. Nous subissons l'énergie mais on pourrait économiser 10 %, 20 %, 30 %, 40 % de notre facture énergétique dans le résidentiel, le tertiaire, les écoles si on gérait mieux notre consommation. Les thermostats, le délestage, le pilotage de la consommation à distance… Tout cela permettrait d'agir maintenant sans avoir besoin d'engager des travaux de rénovation complets. »

> PLTECV, l’agenda du Sénat est fixé

Contexte
du 24/11/2014

L’examen en commission est prévu à partir du 20 janvier pour un passage en séance publique du 11 au 12 février, rapporte GreenUnivers. Hervé Poher est sénateur chef de file pour le titre 1, Marie-Noëlle Lienemann pour le titre II, Jean-Jacques Filleul pour le titte III, Gérard Miquel pour le titre IV, Roland Courteau et Hervé Poher pour les titres V et IV, Jacques Cornano et Henri Cabanel pour le titre VII, et Jacques Cornano, Franck Montaugé et Gérard Larcher pour le titre VIII, selon les informations de l’avocat Arnaud Gossement.

> 74% des Français se sentent concernés par la transition énergétique

AFP
du 24/11/2014

Selon un sondage IFOP, soixante-quatorze pour cent des Français se sentent concernés par la transition énergétique mais avec des différences marquées selon les régions. Ils sont ainsi 81% à se sentir concernés dans le Sud-Ouest, mais seulement 66% dans le Nord-Est. Toutefois, le contenu de la transition énergétique reste flou pour la plupart des Français : seulement 38% déclarent « savoir assez bien de quoi il s'agit ».

> Rapport de la CRE sur le fonctionnement des marchés de gros de l’énergie en 2013-2014

CP CRE
du 24/11/2014

La CRE a publié son rapport annuel sur le fonctionnement des marchés de gros français de l'électricité, du CO2 et du gaz naturel. Concernant les prix de l’électricité sur le marché de gros, ils ont continué à baisser pour deux raisons essentielles : le développement des énergies renouvelables et le faible niveau des cours du charbon. Le prix de marché à court terme ou prix spot s’est établi en moyenne à 43,2 €/MWh en 2013 et à 34,6 €/MWh au 1er semestre 2014, dans un contexte de températures particulièrement douces. Le prix à terme a, quant à lui, évolué à un niveau proche du prix de l’ARENH, c'est-à-dire de 42 €/MWh. Concernant le prix spot du quota européen du CO2, il a baissé de 2012 à 2013, passant en moyenne de 7,34 €/MWh à 4,46 €/MWh, en raison du surplus de quotas en circulation et du prolongement du ralentissement de la production industrielle. La Commission européenne a proposé des mesures pour endiguer cette accumulation. Les principales mesures sont le « backloading » c'est-à-dire le report de la mise en enchères de 900 M de quotas d’émission et la réserve de stabilité consistant à mettre en réserve ou au contraire à introduire des quotas d’émission sur le marché en fonction du nombre de quotas en circulation. Sous l’effet de ces annonces, les prix spot sont remontés à 5,57 €/t au premier semestre 2014.

Actualité Européenne

> ENTSO-E publie ses recommandations pour la Commission Juncker

Contexte
du 28/11/2014

Dans un document publié ce 27 novembre, ENTSO-E, association regroupant les gestionnaires de réseau d’électricité européens, liste ses recommandations pour la nouvelle Commission Européenne. 5 priorités doivent guider l’action des nouveaux commissaires afin de construire un véritable marché intérieur de l’énergie. ENTSO-E recommande en premier lieu, l’adoption de tous les codes de réseau d’ici la fin de l’année 2015. Il faudra, ensuite, lancer un véritable débat sur la réforme du « market design » électrique afin de l’adapter aux transformations du système énergétique, et notamment à l’intégration croissante des énergies intermittentes. Faciliter le développement des interconnexions via la simplification règlementaire et l’utilisation des fonds européens, sont au cœur des 3ème et 4ème recommandations. Enfin, ENSTO-E rappelle la nécessité pour les États de fournir, en 2015, leur plan d’action sur la gouvernance énergétique pour 2030, indispensable pour renforcer la stabilité et la prévisibilité des investisseurs sur le futur de la politique énergétique européenne.

> L’Irena encourage Pékin dans la décarbonation de son économie

Enerpresse
du 28/11/2014

Selon un rapport publié le 24 novembre par l’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena), la Chine serait en mesure de limiter à 25% la hausse de ses émissions de CO2 d’ici 2030, contre 60% prévu actuellement. En adaptant son cadre réglementaire et en acceptant de financer largement les ENR au détriment du charbon, la Chine pourrait répondre à la croissance de sa demande énergétique, +60% à l’horizon 2030, et contribuer de façon significative à la lutte contre le réchauffement climatique. La part des EnR dans le secteur électrique, principal émetteur de CO2, devrait passer de 20% à environ 40%, grâce à la construction de 400 GW de centrales hydroélectriques, 100 GW de stations de pompage-turbinage, 500 GW d’éolien onshore et 60 GW offshore, et 308 GW de PV. Un investissement que l’Irena quantifie à 145 milliards de dollars (115 mds€) par an jusqu’en 2030. Pour favoriser cette évolution, l’Irena préconise aussi une taxe carbone qui permettrait d’intégrer les externalités significatives du charbon et de soutenir la compétitivité des ENR.

> La Commission européenne opte pour un plan de relance consensuel

Contexte
du 25/11/2014

Jean-Claude Juncker, Président de la Commission Européenne, a présenté son plan de relance de l’investissement dans l’Union Européenne au Parlement Européen, ce 26 novembre à Strasbourg. Ce plan fait suite à la promesse de Juncker de relancer la croissance dans l’UE, affaiblie par une chute de 15% du taux moyen d’investissement depuis 2008. Au cœur de cette stratégie, un nouvel instrument financier, placé sous le contrôle de la Banque Européenne d’Investissement : le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS). Doté d’environ 21 milliards d’euros, dont 5 de la BEI et 16 de ressources publiques européennes et des Etats membres, le fonds aura à charge d’attirer des investisseurs privés, qui devront apporter la majorité des fonds. Au total, environ 315 milliards pourront être mobilisés entre 2015 et 2017.

> Le secteur électrique allemand devra baisser ses émissions de 4,4 Mt CO2/an

AFP
du 24/11/2014

Les industries électriques allemandes pourraient être contraintes de baisser leurs émissions de 4,4 millions de tonnes par an entre 2016 et 2020, soit 22 millions de tonnes au total, afin de respecter l’objectif CO2 du pays pour 2020.. Le Ministre de l’économie et de l’énergie Allemand Sigmar gabriel a également souligné que les opérateurs de centrales disposeront d’une marge de manœuvre conséquente par rapport à cette nouvelle obligation, , et pourront la répartir équitablement entre leurs centrales ou en la concentrer seulement sur certaines, ce qui pourrait impliquer la fermeture de plusieurs centrales a charbon. Epilogue lors du Conseil des Ministres du 3 décembre prochain, qui sera appelé à s’exprimer sur le plan d’action gouvernemental visant à obtenir une réduction additionnelle de 70 millions de tonnes de CO2, d’ici 2020.

> Le WEC donne sa recette pour mobiliser plus d’investissements dans le secteur énergétique au niveau mondial

Enerpresse
du 26/11/2014

Dans son 6ème rapport annuel publié ce 24 novembre, le Conseil mondial de l’énergie (WEC), se penche sur la mobilisation de ses fonds nécessaire à la transition énergétique mondiale. Selon le WEC, le capital est disponible, mais c les modèles d’investissement devront changer radicalement. Le rapport invite à agir sur trois domaines complémentaires, afin d’attirer davantage d’investissements dans l’énergie : une plus grande stabilité des politiques et du cadre réglementaire au niveau local mais aussi global ; la mise en place d’une infrastructure financière pour orienter les flux de capitaux vers le secteur de l’énergie ; proposer au marché les projets viables du point de vue financier. Le WEC s’adresse donc aux gouvernements, au secteur énergétique et à la communauté financière pour qu’ils apprennent à travailler de concert afin d’instaurer la confiance sur les marchés, et améliorer la compréhension mutuelle.

> EDF Energy peut redémarrer trois réacteurs au Royaume-Uni

Enerpresse
du 25/11/2014

L’autorité britannique de régulation du nucléaire (ONR) a donné le 21 novembre, son autorisation à EDF Energy pour le redémarrage de trois réacteurs, deux à Hartlepool et un à Heysham 1, arrêtés préventivement en août dernier suite à la découverte d’anomalies dans la chaudière du réacteur 1 de la centrale d’Heysham 1. Les trois réacteurs étant de même conception que ce dernier, EDF Energy avait prononcé une mise en arrêt préventive afin de réaliser des inspections. La remise en service des trois réacteurs devrait intervenir dans les prochains jours, une bonne nouvelle pour la sécurité d’approvisionnement électrique du Royaume Uni mise sous-stress à cause de ces interruptions. En revanche, le réacteur 1 de la centrale de Heysham 1, soumis à une évaluation de sureté à part, ne devrait pas redémarrer avant la fin de l’année 2014.

> Le Fond Vert finalement opérationnel

Le Monde
du 22/11/2014

Quatre ans depuis sa création lors de la conférence de Copenhague en 2009, le Fond Vert pour le Climat a levé 9,5 milliards de dollars (7,6 milliards d'euros) lors de sa première réunion de capitalisation, ce 20 novembre à Berlin. Vingt-deux pays ont annoncé leur contribution financière, les Etats-Unis en tête de liste grâce à une contribution de 3 milliards de dollars, suivis par le Japon (1,5 milliard de dollars), le Royaume-Uni (1,1 milliard), la France et l'Allemagne (1 milliard chacun). La directrice exécutive du Fonds Vert, Hela Cheikhrouhou, s’est félicitée de cette levée de fond, qui remplit quasiment les objectifs fixés pour le démarrage du fond Vert (10 milliard). Elle a ensuite rappelé l’urgence de mettre en place une stratégie pour répondre à la multiplication des phénomènes climatiques extrêmes dans les pays les plus pauvres du monde, ce à quoi le Fond sera prioritairement dédié.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.