• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 21/10/2014 au 27/10/2014

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> - La CDC Climat chiffre les investissements dans la transition énergétique en France

Les Echos
du 22/10/2014

Dans une étude publiée ce 21 octobre, la CDC Climat, filiale de la Caisse des dépôts, chiffre à 22,2 milliards les investissements qui en 2011 ont contribué directement ou indirectement, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en France. Le secteur privé, nous dit la CDC, est à l’origine de la moitié de ces investissements, soit environ 11 milliards, suivi par les ménages, qui ont investis environ 6 milliards, et les acteurs publiques (Etat, collectivités, agences), 5,2 milliards. Parmi les principaux bénéficiaires, on retrouve les énergies renouvelables, qui absorbent 9,1 milliards d’euros hors contribution de la CSPE. La CDC relève que l’efficacité énergétique occupe toutefois un poste de dépense croissant, avec 8,3 milliards d’investissements en 2011.

> - L’effacement progresse en Bretagne

Enerpresse
du 21/10/2014

Le gestionnaire du réseau de transport RTE a publié cette semaine les résultats du 3ème appel d’offre pour l’expérimentation « Bretagne ». 62 MW ont été retenus pour cet hiver, dans le cadre de ce projet qui permet de tester la participation de petites capacités d’effacement et de production (à partir de 1 MW) au « mécanisme d’ajustement » de RTE. Malgré la légère baisse du volume disponible par rapport à l’hiver passé (70 MW contre le 62 actuels), RTE s’est déclaré satisfaite des résultats de l’appel d’offres. Le gestionnaire du réseau a en effet souligné que le mécanisme permet la progression de l’effacement et que les capacités proposées sont de plus en plus flexibles.

> Le crédit d’impôt pour la transition énergétique a été voté par l’Assemblée

Contexte
du 21/10/2014

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a été voté par l’Assemblé Nationale ce jeudi 16 octobre. Ce dispositif, découlant de la de loi sur la transition énergétique et qui reforme l’actuel crédit d’impôt développement durable (CIDD), est donc rentré dans le projet de budget 2015. Concrètement, le CITE prévoit un allègement fiscal de 30% pour tout type de travaux de rénovation énergétique, ou pour l’acquisition d’équipements permettant des économies d’énergie (chaudières à condensation, appareils de régulation du chauffage, etc.). Ce crédit d’impôt, qui concernera les montants engagés entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2015, devrait couter à l’Etat environ 930 millions d’euros sur deux ans.

> Changements à la tête des géants de l’énergie français

Les Echos
du 23/10/2014

Après la nomination de Jean-Bernard Lévy chez EDF la semaine dernière, trois autres grands groupes d'énergie français ont été confronté à un remaniement bon gré mal gré de leur exécutif. Notons en premier lieu chez GDF Suez, la nomination d’Isabelle Kocher à la succession du PDG Gérard Mestrallet, et la démission pour raisons de santé de Luc Oursel, PDG D’Areva, qui sera succédé par Philippe Knoche. Chez Total, après la disparition brutale de Christophe de Margerie, le directeur du raffinage-chimie Patrick Pouyanné a été choisi pour lui succéder.

> « L’ARENH est un dispositif transitoire », rappelle l’Autorité de la concurrence

Enerpresse
du 22/10/2004

Dans un avis publié ce 20 octobre sur le projet de décret fixant la nouvelle méthode de calcul de l’accès régulé à l’électricité nucléaire historique (ARENH), l’Autorité de la Concurrence rappelle le caractère transitoire du dispositif ARENH, comme il est dit par la loi NOME de 2011 qui en fixe l’échéance au plus tard en 2025. L’Autorité, qui ne se juge pas compétente pour évaluer la légitimité des composantes du tarif régulé français, invite le gouvernement à utiliser le nouveau décret pour organiser la diminution progressive du plafond de l’ARENH, au moment où plus d’un tiers de la période transitoire prévue par la loi NOME est écoulé.

> - Nouvelles évolutions des tarifs réglementés de ventes de l’électricité

Contexte
du 24/10/2014

Le nouvel arrêté sur l’évolution des tarifs réglementés de vente (TRV) de l’électricité, prévoit des hausses de 2,5% pour le tarif bleu résidentiel et pour le tarif jaune, et une hausse de 3,7% pour le tarif vert. Le tarif bleu non-résidentiel bénéficie d’une baisse de 0,7%, applicable à partir du 1er novembre. Le nouvel arrêté introduit une nouvelle méthode d’élaboration des tarifs par empilement des coûts.

> La commission du Développement durable du Sénat s’approprie le projet de loi pour la transition énergétique

Enerpresse
du 24/10/2014

La commission du Développement durable du Sénat a annoncé jeudi 23 octobre, qu’elle sera appelée à se prononcer sur 5 volets du projet de loi relatif à la transition énergétique et à la croissance verte. La Commission sera compétente sur l’ensemble des dispositions relatives aux transports et au développement de toutes les formes de mobilité propre, à la qualité de l’air, à l’économie circulaire, à la gestion du risque nucléaire (tant du point de vue du traitement des déchets que de la prévention des accidents) et aux mesures en faveur des énergies renouvelables et des territoires à énergie positive. Elle participera également à la redéfinition de l’article 1er, des objectifs pour réussir la transition énergétique, des mesures pour renforcer l’indépendance énergétique de la France et lutter contre le réchauffement climatique.

Actualité Européenne

> EEX va détenir 55,8 % de Powernext (Enerpresse 22-10-2014)

Enerpresse
du 22/10/2014

European Energy Exchange (EEX), filiale du groupe Deutsche Börse, a annoncé ce 21 octobre avoir conclu une transaction avec le consortium HGRT (RTE, Elia et TenneT) qui lui permettra de devenir l’actionnaire majoritaire de la bourse énergétique Powernext. L’opération prévoit un échange d’actions entre les deux groupes. EEX détiendra 53,34% du capital de Powernext détenu par HGRT, ce qui portera sa part à 55,8%, et cèdera au consortium 36,7% du capital d’EPEX Spot. La transaction devrait être engagée à partir du 1er janvier 2015.

> Maros Sefcovic dévoile son projet d’Union de l’Energie

Enerpresse
du 22/10/2014

Maros Sefcovic, candidat slovaque au poste de Vice-Président pour l’Union de l’Energie, a été adoubé par le Parlement Européen ce 22 octobre, après une audition solide face aux commissions parlementaires de l’Industrie (ITRE) et de l’Environnement (ENVI). L’Union de l’Energie de M. Sefcovic s’appuie sur 5 piliers : la sécurité, la solidarité et la confiance, l’achèvement du marché intérieur, l’efficacité énergétique, la décarbonation de l’économie Européenne, et des investissements accrus dans la R&D. Le nouveau Commissaire souhaite faire de l’UE le leader mondial des technologies bas-carbone».

> La Commission Juncker investie par le Parlement européen

Enerpresse
du 23/10/2014

Le Parlement européen, réuni en plénière mercredi 22 octobre à Strasbourg, a voté à 423 votes pour, 209 voix contre et 67 abstentions, l’investiture du collège de Commissaires choisis par Jean-Claude Juncker. Le Slovaque Maros Sefcovic devient ainsi officiellement Vice-Président pour l’Union Energétique et l’Espagnol Miguel Arias Canete obtient le poste de Commissaire Européen au Climat et à l’Energie. Le nouveau Collège prendra ses fonctions le 1er novembre.

> - L’Allemagne devrait rémunérer la capacité de production des renouvelables, selon des experts

Contexte
du 21/10/2014

Dans un rapport publié le 16 octobre, le think-tank allemand Agora Energiewende dévoile ses recommandations pour la réforme du marché électrique en Allemagne. Le think-tank préconise une refonte de la loi allemande sur les renouvelables (EEG) afin de promouvoir la contribution des producteurs d’énergie renouvelable à l’optimisation du marché. Hormis pour les très petites installations, les producteurs d’EnR, qui vendraient l’énergie directement sur le marché de gros, devraient recevoir en compensation une « prime de capacité », définit par technologies et attribué en fonction de la capacité de production (réelle) mise à disposition du système électrique. L’Allemagne se prépare à reformer son marché électrique en 2015.

> Le Royaume-Uni veut accélérer la réforme de l’ETS

Contexte + Le Monde
du 21/10/2014

Le Ministère de l’Energie et du Changement Climatique du Royaume Uni a présenté, dans un papier publié ce 20 octobre, la position du gouvernement sur la réforme du système européen d’échange de quotas de carbone (ETS). Le gouvernement Cameron exprime son soutien à proposition de la Commission Européenne pour la création d’une réserve de stabilité, afin d’adresser de manière structurelle le surplus de quotas qui plombe actuellement le prix du CO2 sur le marché ETS. Il demande néanmoins une entrée en vigueur anticipée de cette réserve en 2017, plutôt qu’en 2021 comme proposé par la Commission Européenne. Le gouvernement se positionne également en faveur de la suppression des 900 millions de quotas gelées au cours du processus de backloading, ou propose à minima leur insertion directe dans la nouvelle réserve, afin d’empêcher une instabilité excessive du prix du CO2 entre la fin de la 3ème et le début de la 4ème période de l’ETS.

> Le Conseil Européen adopte le paquet énergie-climat 2030

Le Monde
du 24/10/2014

Le Conseil Européen a adopté, ce 23 octobre, ses conclusions sur le Paquet énergie-climat 2030. Les 28 Chefs d’Etats et de Gouvernements se sont prononcés en faveur d’un objectif domestique contraignant de réduction des émissions de CO2 à hauteur de 40% par rapport aux niveaux de 1990, mais aussi en faveur d’un objectif indicatif pour les énergies renouvelables et l’Efficacité énergétique, qui devront atteindre en 2030 respectivement 27% de la consommation d’énergie finale de l’UE pour les EnR, et une réduction de 27%de la consommation d’énergie par rapport aux projections de consommation futures, pour l’objectif d’Effiacité énergétique. Le Conseil Européen se réserve, néanmoins, la possibilité de revenir sur ces objectifs suite à la COP21, pour intégrer le résultat des négociations climatiques internationales.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.