• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 06/10

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Transition énergétique : un nouvel objectif de réduction de 20% de la consommation en 2030

AFP
du 02/10/2014

Le gouvernement a déposé un amendement au projet de loi de transition énergétique, introduisant un nouvel objectif, demandé par des ONG, de réduction de 20% de la consommation d'énergie française en 2030, a confirmé jeudi la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. « Il faut que cela soit compréhensible et concret, puisqu'on doit diminuer en 2050 de moitié la consommation d'énergie, mais 2050 ça fait loin pour les gens », a souligné la ministre à la presse en arrivant à la réunion du gouvernement à Matignon. « Donc il faut donner un indicateur à mi-parcours, bien sûr sans diminuer la productivité des entreprises ou la possibilité aussi d'avoir une croissance. Donc ce n'est pas du tout antinomique, c'est une bonne réconciliation entre l'écologie et l'économie. L'énergie la moins chère est celle qu'on ne gaspille pas », a-t-elle plaidé.

> La commission d'enquête parlementaire sur les tarifs de l'électricité est en place

Acteurs publics
du 02/10/2014

L'Assemblée nationale vient de désigner les parlementaires qui vont siéger au sein de la commission d'enquête sur les tarifs de l'électricité. La députée socialiste du Calvados Clotilde Valter occupera la position stratégique de rapporteure, tandis que l'UMP Hervé Gaymard sera le président. La commission d'enquête, dont la création intervient après plusieurs annulations par le Conseil d'État d'arrêtés pris par le gouvernement, devrait aborder des sujets affectant la fixation des prix de l'électricité comme les coûts de production et d'approvisionnement, le système de péréquation qui fait que le prix est le même sur tout le territoire, ainsi que la CSPE, la taxe instaurée pour financer le développement des énergies renouvelables.

> Bernard Accoyer : « la loi de transition énergétique n'est pas en phase avec la réalité économique et climatique »

Usine Nouvelle
du 30/09/2014

Bernard Accoyer, député de Haute-Savoie et ancien président de l'Assemblée nationale, a été très présent lors de la commission d'enquête parlementaire sur les coûts du nucléaire qu'il jugeait comme un procès à charge. Aujourd’hui, la loi de transition énergétique, en débat devant l'hémicycle à partir du mercredi 1er octobre, l'inquiète : « Le nucléaire est le seul atout d’indépendance énergétique de la France. Or l'approvisionnement et le coût de l'énergie sont des sujets de plus en plus incertains : pour le gaz quand on regarde les tensions avec la Russie ; pour le brut quand on observe les inquiétants évènements au Moyen-Orient. Ces tensions sur les hydrocarbures sont encore renforcées par le fait que le gouvernement refuse de mener une estimation sur le pétrole et gaz de schiste de notre pays. Donc oui, le texte est en décalage avec les réalités économiques et climatiques. Le gouvernement se dit aussi sensible au thème de la compétitivité. Or ce texte va à son encontre. Que l'on favorise l'essor des énergies renouvelables, c'est très bien, personne n'est contre. Mais cela ne doit pas se faire en imposant des contraintes à notre seule force énergétique. »

> La précarité énergétique touche 11 millions de Français

Le Figaro
du 03/10/2014

L'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) relève que quelque quatre millions de foyers, soit environ huit millions de personnes, sont actuellement considérés en précarité énergétique consacrant plus de 10% de leurs revenus à leurs dépenses en énergie au sein de leur logement. Mais cette définition, résumée par la notion de taux d'effort énergétique, est jugée trop approximative par l'ONPE. « Elle fera regarder comme précaires des habitants qui ne se soucient pas vraiment de leur facture et négligera d'autres dont l'effort n'est réduit qu'au prix d'une auto-restriction qui menace leur bien-être », relève son président, Jérôme Vignon, cité dans le rapport. L'ONPE propose dès lors de combiner plusieurs indicateurs, comme le taux d'effort, le niveau de revenus, les comportements (moins se chauffer pour faire des économies, par exemple) et le ressenti du froid (en raison notamment d'une installation de chauffage insuffisante ou d'une mauvaise isolation). Sur cette base, « l'ensemble des populations en situation de précarité énergétique dans leur logement serait de l'ordre de 5,1 millions de ménages (et 11,5 millions d'individus), soit environ 20% de la population totale », souligne-t-il.

> Transition énergétique : les Français plus optimistes que les Allemands

Enerpresse
du 01/10/2014

Les chefs d’entreprise français sont bien plus optimistes que leurs homologues allemands sur les opportunités économiques de la transition énergétique, selon un sondage Harris Interactive pour la Fondation européenne pour le climat, publié le 30 septembre. 74 % des chefs d’entreprise français voient la transition énergétique comme porteuse de croissance et d’ouverture de nouveaux marchés, contre 43 % des dirigeants allemands. Néanmoins, ils se rejoignent sur la nécessité et l’urgence d’une telle politique, puisque plus de 80 % des entrepreneurs des deux côtés du Rhin la plébiscitent.

> Centrale de Fessenheim : le rapport parlementaire préconise de reporter la fermeture

Dernières Nouvelles d’Alsace
du 29/09/2014

Fermer la centrale nucléaire la plus vieille de France d’ici fin 2016 pourrait coûter 5 milliards d’euros à l’État, sans même commencer le démantèlement, selon un rapport parlementaire rédigé par les députés Hervé Mariton (UMP, Drôme) et Marc Goua (PS, Maine-et-Loire). Chargés de calculer une première estimation officielle du coût de la « fermeture anticipée » de Fessenheim (Haut-Rhin), les deux députés ont présenté leurs conclusions en commission des finances, à la veille du début de l’examen à l’Assemblée du projet de loi sur la transition énergétique et la croissance verte qui prévoit notamment un plafonnement de la capacité nucléaire. Au vu du contexte budgétaire contraint, les deux rapporteurs spéciaux estiment préférable de reporter la fermeture promise par le président de la République, ainsi que la réduction de la part du nucléaire à 50 % dans le mix électrique, également prévu par la loi.

Actualité Européenne

> Auditions de la Commission Juncker : Cañete au grand oral

Enerpresse
du 03/10/2014

Le Commissaire-désigné espagnol Miguel Arias Cañete a effectué ce mardi 1er octobre son audition devant les députés européens membres des commissions ENVI et ITRE. Candidat au poste de commissaire européen à l’Énergie et au Climat, il esquissé un programme dans la droite ligne des recommandations du Président Claude Junker, sans pour autant convaincre suffisamment son auditoire. S’il a affirmé haut et fort la réalité du changement climatique et la nécessité d’agir, il a été vivement critiqué sur son bilan en tant que ministre de l’Environnement du dernier gouvernement espagnol. Il a par ailleurs été sommé à plusieurs reprises de clarifier ses liens avec son beau-frère, associé en affaires depuis 25 ans et principal actionnaire des compagnies de services pétroliers dont il détenait des parts avant sa nomination. Au-delà de sa réelle performance, sa nomination finale devrait faire les frais, comme celle du français Pierre Moscovici, des arbitrages à venir entre les principaux groupes politiques du PE.

> Pour l’AIE, le solaire pourrait être la principale source d’électricité d’ici 2050

Enerpresse
du 01/10/2014

L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) a mis à jour deux « Technology Roadmaps » consacrées au solaire photovoltaïque (PV) et au solaire thermique à concentration (STE). Dans ces nouvelles éditions, publiées le 29 septembre, l’AIE affiche un optimisme accru sur les perspectives de développement de l’énergie solaire dans le monde. Si le STE devrait compter pour 11% de la production mondiale d’électricité en 2050, conformément aux prévisions de 2010, le panorama pour le PV a en effet radicalement changé. Grâce à une forte baisse du coûts des technologies photovoltaïques, l’AIE prévoit une part de pour 16% de la production mondiale d’électricité pour le PV en 2050, contre 11% sur les prévisions de 2010. Ensemble, PV et STE pourraient représenter 27 % de l’électricité produite en 2050.

> Accord sur les infrastructures pour les carburants alternatifs

Contexte
du 30/09/2014

La directive sur la mise en place dans l'UE d'un nombre minimum d'infrastructures pour les carburants de substitution a été adoptée, ce 29 septembre, par le Conseil Européen. Ce texte oblige les Etats membres à élaborer, dans un délai de 2 ans après son entrée en vigueur, une stratégie en faveur du déploiement d'infrastructures pour les carburants de substitution. Les Etats membres devront notamment définir des objectifs clairs pour la mise en place de nouveaux points de recharge et de ravitaillement pour les différents types de "carburants propres", tels que l'électricité, l'hydrogène et le gaz naturel, ainsi que les mesures de soutien prévues à cet effet.

> Ukraine/Russie : un pré-accord encore bien fragile

Enerpresse
du 30/09/2014

« Les ministres russe et ukrainien ont trouvé vendredi 26 septembre un accord préliminaire, visant à assurer l’approvisionnement en gaz de l’Ukraine -mais aussi de l’UE- jusqu’au printemps 2015 », a affirmé le commissaire européen à l’énergie sortant Günther Oettinger, à l’issue de négociations tripartites (Ukraine/Russie/UE) à Berlin. Selon cet accord préliminaire, qui doit encore être approuvé par les deux gouvernements, Kiev paiera d’ici la fin de l’année ses dettes du printemps dernier auprès de Gazprom, un paiement de près de 3,1 milliards de dollars, garanti par le Fonds monétaire international (FMI). De son côté, Gazprom serait prêt à livrer à l’Ukraine 5 milliards de m3 de gaz dans les mois qui viennent, contre paiement anticipé, et au prix de 385 dollars pour 1 000 m3, afin de renflouer les réserves ukrainiennes à sec et de rétablir un transit serein vers l’UE. Malgré ces développements, l’UE a confirmé ce 3o septembre le maintien des sanctions économiques contre la Russie, jugeant que l’accord de paix n’est pas encore appliqué correctement dans l’Est de l’Ukraine.

> Le Chili : premier pays d’Amérique du Sud à taxer le dioxyde de carbone

Enerpresse
du 30/09/2014

La présidente du Chili, Michelle Bachelet, a adopté ce vendredi 26 septembre une nouvelle législation fiscale sur l’environnement, qui introduit une taxe sur les émissions de CO2. Cette nouvelle taxe qui devrait entrer en vigueur en 2018, vise en particulier la production d’énergie et s’appliquera à toutes les centrales thermiques de puissance égale ou supérieure à 50 MW. Les centrales à biomasse et toutes les petites installations inférieures à 50 MW seront, elles, exemptées.

> Le « repowering », un marché en croissance en Allemagne

Enerpresse
du 30/09/2014

Alors que l’Allemagne comptait en juin 2014 24193 turbines éoliennes pour une capacité totale de 35 388 MW, près de 416 éoliennes été démantelées en 2013, remplacées par 269 nouvelles turbines d’une puissance de 766 MW (contre 257 MW pour les précédentes), soit 25 % de la puissance raccordée. Dans un mémo publié ce 26 septembre, l’Office Franco-Allemand pour les énergies renouvelables (OFAEnR) fait l’état de la progression que le marché du « repowering » connait dans le pays de l’Energiewende. Un marché de 5 milliards d’euros par an, selon une estimation du syndicat allemand de l’énergie éolienne (BWE). L’OFAEnR invite le gouvernement allemand à supprimer les freins règlementaires qui entravent ce marché, et notamment à simplifier l’octroi des autorisations pour les projets de « repowering », qui restent pour le moment soumis aux mêmes règles que pour la construction de nouvelles installations.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.