• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 08/09

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Rentrée verte, croissance inerte

La Tribune
du 02/09/2014

Selon Claude Crampes et Thomas Olivier Léautier, du Toulouse School of Economics, croire que les mesures prises en faveur de l’écologie apporteront une croissance supplémentaire, c’est se leurrer puisque la hausse du coût de l’énergie freine nécessairement l’activité économique : « la croissance verte, c’est d’abord une énergie plus onéreuse et, en augmentant le coût de l’énergie, on ne peut que réduire les incitations à investir des entreprises et le revenu distribuable des ménages. Pour le long terme, l’horizon est plus clair. Mais il faudra être très patient. »

> Bilan comptable d’un hiver clément et d’un été capricieux

Enerpresse
du 03/09/2014

L’hiver clément et l’été capricieux qui a suivi ont fait baisser la consommation d’électricité et de gaz depuis janvier en France, ce qui pèse sur la performance des fournisseurs d’énergie mais redonne du pouvoir d’achat aux ménages, selon une étude du cabinet Sia Partners. La température a été en moyenne supérieure de 2,2°C aux normales en janvier, et inférieure de 2,2°C en août. De ce fait, la consommation électrique des ménages français de janvier à fin août a diminué de 8 %, à 6,8 TWh, et celle de gaz de 13 %, à 16,3 TWh, par rapport à la même période de 2013. Cela s’est traduit par une réduction de la facture énergétique des ménages de 1,8 milliard d’euros, constate Matthieu Courtecuisse, dirigeant de Sia, interrogé par l’AFP.

> Transition énergétique à la française, tenir un langage cohérent

La Croix
du 02/09/2014

Selon Pierre Papon, professeur émérite de physique à l’école de physique et chimie industrielles de Paris et Président d’honneur de l’observation des sciences et des techniques (OST), « réaliser une transition énergétique n'est pas une tâche impossible, mais elle prendra du temps et demandera du pragmatisme. Atteindre le possible suppose que l'on imagine des filières nouvelles, des modes innovants de gestion de l'énergie et une stratégie européenne sur laquelle le projet est muet, mais aussi d'investir dans la recherche, notamment dans les sciences sociales pour comprendre l'évolution des sociétés, les motivations des citoyens, ainsi qu'un effort d'explication et de conviction. Tout cela impose aussi au politique de tenir un langage cohérent. Or, on ne peut pas afficher la volonté de promouvoir les énergies renouvelables dans la production d'électricité, sans reconnaître qu'elle entraînera très probablement une augmentation du prix du kilowattheure. La transition énergétique ne sera pas un long fleuve tranquille, elle aura besoin de la recherche pour changer la donne. »

> Conférence de presse de Ségolène Royal du 4 septembre dernier

Journal de l’environnement
du 04/09/2014

Lors de sa conférence de presse de rentrée, la ministre a détaillé trois mesures destinées à accélérer la transition énergétique et a précisé le calendrier d’examen du projet de loi. Déjà annoncé, le crédit d’impôt « pour la transition énergétique » est applicable depuis le 1er septembre aux travaux de rénovation des logements. Deuxième annonce : le déploiement des compteurs « intelligents » est désormais lancé. D’ici 6 ans, 35 millions de compteurs Linky (pour l’électricité) vont être installés pour un investissement de 5Md€. Pour finir, le volet mobilité des contrats de plan Etat-Région va bénéficier d’une enveloppe de 950 M€. Quant au calendrier, le projet de loi sur la transition énergétique (PLTE) sera soumis à l’examen d’une commission spéciale composée de 69 députés les 24 et 25 septembre. Cette instance auditionnera la ministre de l’écologie le 9 septembre. Le débat sera ensuite ouvert en séance publique le 1er octobre, selon une procédure d’urgence mais sans limitation du temps de parole.

> La Conférence environnementale 2014 en trois rendez-vous

AFP
du 04/09/2014

La Conférence environnementale va changer de format pour sa 3ème édition et consistera en trois rendez-vous cet automne : le 4 octobre au Conseil économique social et environnemental (Cese) pour préparer la Conférence de l’ONU sur le climat, mi-novembre au pôle universitaire de la Cité Descartes à Marne-la-Vallée sur les thèmes de la « mobilité durable » et la « croissance verte », et enfin, seront abordés les problématiques de santé en lien avec l’environnement à l’Institut Pasteur à Paris.

> Evolution du mécanisme de capacité : Ségolène Royal mandate RTE

Enerpresse
du 03/09/2014

La ministre de l’Energie Ségolène Royal a adressé un courrier au président du directoire de RTE, Dominique Maillard, dans lequel elle engage le gestionnaire de réseau de transport (GRT) à mener « une nouvelle concertation (auprès des acteurs du système électrique) sur l’opportunité d’une ouverture explicite du mécanisme de capacité tel qu’il a été élaboré en France aux capacités situées à l’étranger », a-t-on appris. Cette concertation devraient durer 10 mois à compter de la publication des règles du mécanisme de capacité, une publication qui est attendue prochainement.

Actualité Européenne

> Le Think-Tank bruxellois BRUEGEL publie ses recommandations pour la nouvelle Commission Européenne

Bruegel
du 04/09/2014

Le think-tank européen Bruegel, basé à Bruxelles, a publié ce 4 septembre une série de mémos adressés aux nouvelles institutions européennes. Le think-tank s’adresse à la Présidence du Conseil européen, de la Commission et du Parlement, et souligne que sous la précédente législature, l’Union Européenne a perdu du terrain à la fois économiquement et politiquement, au niveau mondial. Selon Bruegel, les institutions européennes et les pays membres doivent aujourd’hui se confronter à 3 défis : le redressement économique, la réforme du fonctionnement des institutions, et la modification en profondeur des traités européens.. Enfin, Bruegel attire l’attention du prochain commissaire sur l’exigence d’inverser la tendance à la renationalisation de la politique énergétique au niveau des Etats membres. Au regard de la politique énergétique européenne, le Think Tank invite le futur Commissaire à l'énergie à orienter ses efforts pour renforcer la sécurité d'approvisionnement de l'UE, et promouvoir une décarbonisation compétitive de son économie. Le think tank insiste enfin sur la nécessité de coordonner d'avantage la politique des Etats membres en la matière.

> La sécurité d’approvisionnement électrique en danger dans certains pays européens

Enerpresse
du 04/09/2014

L’approvisionnement électrique de certains pays européens pourrait ne pas être garanti pendant l’hiver 2014-2015, une situation aggravée par la crise Ukrainienne. La Belgique, qui dépend à 55% de l’énergie nucléaire, fait en effet face à la fermeture temporaire de 3 réacteurs, une situation critique si l'hiver devait être particulièrement rude. Le pays, qui est en train de mettre en place une réserve stratégique d’environ 850 MW, a également préparé un plan national de délestage, annoncé le 3 septembre. Au Royaume Uni, l’arrêt extraordinaire des plusieurs centrales a également considérablement augmenté les incertitudes sur la puissance disponible pour cet hiver.

> La Chine aura son marché carbone en 2016

Reuters
du 31/08/2014

Un fonctionnaire de la Commission Nationale Chinoise pour le Développement et la Reforme, a déclaré ce dimanche 31 août que le gouvernement Chinois est sur le point de finaliser les règles de mise en œuvre d'un marché national d’échange de quotas de carbone, qui devrait voir le jour en 2016. Après une phase d’expérimentation via la mise en place de 7 projets pilotes dans différentes régions du pays, la Chine s’apprête donc à mettre en place un marché carbone à échelle nationale. Il s’agira du plus grand marché carbone du monde, destiné à couvrir environ 30% des émissions mondiales de CO2.

> Le secteur électrique ukrainien au coeur de la crise dans le pays

Enerpresse
du 05/09/2014

En pleine crise ukrainienne, la compagnie publique d’électricité du pays, Ukrinterenergo, a annoncé ce mercredi 3 septembre, que des quotas de livraison de puissance électrique vers la Crimée seront mis en place à partir des jours à venir. La Crimée, région annexée à a Russie en mars dernier, dépend à hauteur de 80% des importations en provenance de l’Ukraine. Ukrinterenergo a annoncé qu’en cas de dépassement des quotas de puissance imposés, la péninsule sera déconnectée totalement. Suite à cette annonce, le ministère russe de l’Énergie s’est adressée aux citoyens de la Crimée en les rassurant quant à la sécurité d’approvisionnement électrique de la région, d’’ores et déjà dotée d’une capacité de700 MW en générateurs électriques mobiles.

> Les bourses électriques européennes connaissent un succès grandissant

Enerpresse
du 03/09/2014

Les volumes échangés sur les bourses d’électricité européennes continuent à augmenter. Epex Spot, qui a publié son bilan mensuel pour aout 2014 ce 1er septembre, annonce qu’environ 1 TWh par jour a été échangé en moyenne sur ses marchés intraday et day-ahead pendant le mois d’aout. Au total 31,1 TWh ont été échangés par Epex Spot pendant le mois d’août 2014, soit une augmentation de 8% par rapport à la même période en 2013. La bourse APX, qui gère notamment le négoce de l’électricité sur les marché belge, anglais et néerlandais, enregistre de son côté une augmentation de 12% des volumes échangés, entre les mois d’aout 2014 et 2013.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.