Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 23/06/14 au 26/06/14

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> EDF tient son objectif de division par 2 de ses émissions de CO2

Enerpresse
du 29/06/2014

EDF a fait un point sur son objectif de réduire de 12 millions de tonnes de CO2 ses émissions en 2016 par rapport à 1990 qui devrait être tenu : alors que la production d’électricité a progressé de 26% sur la même période, EDF a initié des actions pour diviser par deux son empreinte carbone, telles que l’intégration du critère carbone dans les arbitrages industriels entre les différents moyens de production et les investissements à long terme ; la modernisation des 2850 MW du parc de production thermique ; développement des énergies renouvelables.

> Les entreprises limitent les GES surtout pour faire des économies

Enerpresse
du 19/06/2014

L’observatoire 2013 des diagnostics gaz à effet de serre mené par Greenflex et l’Association Bilan Carbone, a révélé que le critère le plus important pour déclencher la décision de réaliser un premier bilan GES restait l’engagement environnemental de la direction, mais que la réalisation d’actions correctives était dictée par la recherche d’économies. Toutefois, il a noté une tendance vers la recherche d’amélioration de la compétitivité économique, puisque 20% des entreprises citent comme 1er facteur la motivation économique.

> Marché de gros de l’énergie : des prix en baisse, des ventes en hausse

Enerpresse
du 19/06/2014

La CRE a publié son observatoire des marchés de l’électricité, du gaz et du CO2 pour le premier trimestre 2014. Pour l’électricité, la CRE note une faible consommation, 10% en dessous de celle du 1er trimestre 2013, en raison de températures particulièrement douces. Les prix ahead se sont établis à 38.3€/MWh en moyenne, soit une baisse de 20% par rapport au trimestre précédent et de 29% par rapport au 1er trimestre 2012. En raison de la baisse de la consommation au premier trimestre et d’un taux de production du parc nucléaire en forte hausse (+31% par rapport au 4e trimestre 2013), le solde exportateur de la France a doublé, avec 14 TWh d’exports nets contre 7.2 TWh, une situation assez exceptionnelle pour cette période de l’année.

> Les grandes lignes du projet de loi de programmation pour la transition énergétique

Enerpresse
du 19/06/2014

Présenté mercredi 18 juin en Conseil des ministres par Ségolène Royal, le projet de loi sur la transition énergétique réaffirme les grands objectifs de François Hollande : réduction de la consommation énergétique finale de 50% en 2050 par rapport à 2012 ; réduction de la consommation des énergies fossiles de 30% en 2030 par rapport à 2012 ; atteinte d’une part d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie de 32% en 2030 (40% de l’électricité produite). Y figure également l’objectif de réduction de 50% de la part du nucléaire de la production d’électricité en 2025 contre 75% aujourd’hui, auquel est associé un plafonnement de la puissance du parc nucléaire à 63 GW. Enfin la France applique elle-même sa proposition d’une réduction de 40% des émissions de GES au niveau européen en 2030. Les étapes intermédiaires pour atteindre ces objectifs seront détaillées dans une Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), adoptée dans la foulée de la loi et qui portera sur une première période 2015-2018.

> Tarifs EDF : pas d’augmentation en août, mais peut-être à l’automne

Enerpresse
du 20/06/2014

Invitée le 19 juin sur plateau de BFMTV, la ministre de l’Energie, Ségolène Royal, a confirmé qu’il n’y aurait pas de hausse des tarifs de l’électricité d’EDF au 1er août contrairement à la hausse de 5% qui était prévue. Suite à cette annonce, le cours d’EDF avait perdu 10% à midi. Soucieux de limiter cette dégringolade boursière, l’entourage de la ministre a indiqué aux Echos qu’une « hausse modérée » interviendrait en septembre ou en octobre.

> Les deux Turpe vont baisser chacun de 1.3% au 1er août

Enerpresse
du 23/06/2014

La grille tarifaire applicable au réseau électrique HTA et BT (Turpe) va baisser de 1.3% au 1er août. La CRE a publié sa décision jeudi 19 juin. Il ressort des comptes annuels qu’un montant de 620.2 millions d’euros est à compenser aux utilisateurs, les recettes tarifaires s’avérant supérieures aux charges à couvrir. Les tarifs réglementés de vente de l’électricité sont constitués de deux composantes, les Turpe et les tarifs de couverture. Pour arriver à la facture payée par le consommateur, il faut ajouter diverses taxes et la CSPE.

Actualité Européenne

> Agenda Institutionnelle :


du 23/06/2014

Conseil Européen
26 et 27 juin 2014
Bruxelles

> La Commission Européenne publie une brochure des droits des consommateurs d’énergie


du 20/06/2014

La Commission Européenne a publié cette semaine une brochure détaillant les droits des consommateurs européens en matière d’énergie. Dans le document, qui s’adresse principalement aux consommateurs particuliers, sont listés les 10 droits spécifiques liés notamment à la libéralisation des marchés européens de l’énergie. On y retrouve enn effet la liberté de choix du fournisseur, le droit à la résiliation du contrat, le droit à l’accès à l’énergie etaux mesures de protection pour les consommateurs les plus vulnérables, le droit à une information claire sur le détail de sa propre consommation ou encore sur les actions envisageables en matière d’efficacité énergétique ou d’énergies renouvelables.

> 7 Etats membres appellent pour un objectif d’efficacité énergétique contraignant pour 2030

Enerpresse
du 18/06/2014

Dans un courriel adressé ce 17 juin au Président de la Commission Européenne Barroso et aux Commissaires Oettinger (Energie) et Hedegaard (Environnement), les Ministres de l’Energie et de l’Environnement d’Allemagne, de Belgique, du Danemark, de la Grèce, de l’Irlande, du Luxembourg et du Portugal, ont réclamé la mise en place d’un objectif contraignant et ambitieux en matière d’efficacité énergétique pour l’UE, à l’horizon 2030. Aucune indication sur le niveau de cet objectif n’est donnée par les Etats, qui réaffirment néanmoins l’importance des économies d’énergie pour accroitre la sécurité énergétique de l’UE. Lors du Conseil Européen de l’Energie du 13 juin, M. Oettinger s’était montré favorable à un objectif contraignant en matière d’efficacité énergétique pour l’UE.

> Des propositions contre la précarité énergétique

Enerpresse
du 13/06/2014

Dans un avis publié le 7 juin au Journal Officiel de l’UE, le Comité des régions (CdR) suggère d’élaborer une définition européenne du phénomène de précarité énergétique. Pour lutter contre celle-ci il préconise notamment d’achever le marché intérieur de l’énergie, de développer et de commercialiser des EnR de la manière la plus efficace au regard des coûts, d’attribuer en priorité les Fonds structurels européens aux projets reposant sur des sources d’énergie non fossiles et non nucléaires, de renforcer les politiques d’efficacité énergétique, et de ne pas couper les consommateurs vulnérables de l’approvisionnement énergétique.

> Le Conseil Européen adopte ses conclusions sur les prix de l’énergie dans l’Union Européenne


du 13/06/2014

Réunis en Conseil informel le 13 juin dernier, les Ministres de l’Energie des 28 Etats membres ont pu discuter des principaux sujets énergétiques européens, en préparation du Conseil Européen qui se tiendra les 26 et 27 juin prochain. Le Conseil a ainsi adopté le rapport de la Commission Européenne sur les « prix et les coûts de l'énergie, la protection des consommateurs vulnérables et la compétitivité», rappelant l’importance d’achever le marché intérieur l’énergie et de développer les interconnexions, et d’alléger le poids des impôts et des taxes sur les prix de détail de l’énergie. Aucune décision n’a pour autant été prise sur le paquet énergie-climat 2030, qui devra être discuté plus en avant dans les prochaines semaines.

> Le Conseil Européen approuve la révision de la directive sur la sûreté nucléaire

Enerpresse
du 12/06/2014

Le 11 juin dernier, le Conseil Européen a approuvé la révision de la directive sur la sûreté nucléaire qui instaure des objectifs de sûreté nucléaire à l’échelle de l’UE, visant à limiter les conséquences des accidents nucléaires, et à couvrir tout le cycle de vie des installations (choix du site, conception, construction, mise en service, exploitation et déclassement), y compris les interventions d’urgence sur site. L’indépendance et le rôle des autorités nationales de régulation sont également renforcées. Un premier rapport sur la mise en œuvre de cette directive doit être soumis par les Etats membres à la Commission Européenne au plus tard le 22 juillet prochain.

> Le G7 donne la priorité à la sécurité énergétique

Enerpresse
du 11/06/2014

Les discussions sur la sécurité énergétique et la question ukrainienne ont été au cœur des débats du G7, qui s’est tenu ces 4 et 5 juin à Bruxelles. Le G7 s’est engagé à renforcer la diversification des sources d’approvisionnement, et la modernisation des infrastructures énergétiques pour les pays les plus exposés aux risques liés aux aléas politiques (interruption soudaine d’approvisionnement. Les pays du G7 se sont aussi engagés à développer des plans énergétiques d’urgence au niveau régional pour l’hiver 2014-2015, et ont demandé à l’AIE de présenter des options pour des actions individuelles et collectives dans le domaine de la sécurité gazière.

> Une taxe carbone permettrait de décarboner massivement le secteur électrique aux USA

Enerpresse
du 11/06/2014

Une taxe carbone de 10$/tCO2 permettrait de réduire les émissions de CO2 du secteur électrique des Etats-Unis d’environ 16-23% à l’horizon 2040, et permettrait une réduction de près de 49% de ces émissions si elle s’élevait à 20$/tCO2C’est ce qui ressort d’une étude de l’Administration d’Information sur l’Energie Américaine (EIA), publié le 9 juin dernier. Dans le scénario de référence de l’EIA, en l’état actuel de la règlementation, les émissions du secteur électrique augmenteraient d’environ 12% à l’horizon 204O, poussées par la hausse de la demande énergétique.

> Pour une mise en œuvre complète du règlement REMIT

ACER CP
du 10/06/2014

Lors de sa conférence annuelle qui s’est tenue à Ljublijana le 10 juin dernier, l’Association des régulateurs européens de l’énergie (ACER) a présenté son rapport d’activité sur le contrôle des marchés de gros de l’énergie, suite la mise en place du règlement REMIT en 2011. Ce règlement, qui statue sur l’intégrité et la transparence des marché de gros, a déjà permis, selon l’ACER, de réaliser d’importantes économies au bénéfice des consommateurs européens. Aujourd’hui, l’ACER appelle à la mise en œuvre rapide et totale de ce règlement, qui permettra à l’ACER de collecter plus efficacement les informations liées aux transactions et aux fondamentaux de marchés, pour veiller à la bonne transparence des échanges.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.