• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 10/06

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> La loi sur la transition énergétique toujours prévue pour 2014

Le Journal du Dimanche
du 08/06/2014

Ségolène Royal a affirmé dimanche que le projet de loi sur la transition énergétique restait programmé pour une adoption à l'automne 2014."Le projet de loi sur la transition énergétique n'est absolument pas reporté à 2015. Il va suivre son chemin, il sera à l'automne à l'Assemblée, si les commissions parlementaires saisies fin juillet font leur travail." "La loi sera présentée en Conseil des ministres le 18 juin, je termine les consultations qui ont été enrichissantes. Je pense qu'au mois de juillet elle sera devant les commissions de l'assemblée", a-t-elle ajouté.

> Signature de Ségolène Royal du nouvel arrêté tarifaire de l’éolien

Enerpresse
du 10/06/2014

Ségolène Royal a signé jeudi 5 juin l’arrêté maintenant le tarif d’achat de l’électricité produite par les éoliennes terrestres. La signature du nouvel arrêté après l’annulation le 28 mai par le Conseil d’Etat du précédent s’est faite à l’occasion d’une réunion avec les représentants des plans industriels d’avenir du secteur des énergies renouvelables. Le président du SER, Jean-Louis Bal a déclaré que « cette étape ultime marque la fin d’une très longue période d’incertitudes pour les professionnels de la filière ».

> Le médiateur national fait le bilan

Enerpresse
du 04/06/2014

Avec 15 041 litiges en 2013, les services du médiateur national de l’énergie n’ont pas chômé même si seul 1 sur 4 est recevable, soit 3 650 dont la moitié fait l’objet d’une solution formalisée (recommandation). Fait marquant, un tiers des demandes reçues concerne la contestation des niveaux de consommation facturés puis le prix, la facture, les difficultés de paiement ou la qualité de fourniture. Globalement, le médiateur constate que les pratiques des opérateurs s’améliorent mais que des progrès restent à faire. L’année 2013 est aussi l’occasion de faire un premier bilan des conséquences de la loi Brottes du 15 avril 2013. En effet, elle a instauré le principe d’une trêve hivernale dans le secteur de l’électricité et du gaz : 60 000 coupures de gaz et d’électricité et 87 000 réductions de puissance ont eu lieu, à comparer aux 580 000 interventions en 2012. « Les Français ne sont pas des mauvais payeurs et peu de gens ont profité de la situation. Ceux qui n’ont pas payé, ne pouvaient pas le faire ». Il faut dire que l’automatisation des tarifs sociaux toujours prévue dans la loi Brottes est lente et seuls 1.6 million de foyers en bénéficient sur 3.7 millions de foyers éligibles.

> 118 MW d’installations éoliennes raccordées et 163 MW d’installations photovoltaïques raccordées au 1er trimestre

Enerpresse
du 04/06/2014

Le parc éolien atteint une puissance installée de 8 291 MW à fin mars 2014, dont 118 MW d’installations ont été raccordées sur les 3 premiers mois de l’année « pour la première fois depuis plus d’un an, le rythme des raccordements repart à la hausse au premier trimestre 2014 » relève le CGDD. Quant au parc photovoltaïque, il atteint une puissance installée de 4 866 MW à fin mars, dont 163 MW d’installations ont été raccordées sur les différents réseaux.

> Bilan de l’ouverture des marchés au 1er trimestre

Enerpresse
du 06/06/2014

En électricité, le rythme d’ouverture du marché « continue de progresser » avec 135 000 clients résidentiels supplémentaires (soit + 5.4%) en offre de marché à la fin du 1er trimestre 201, contre 133 000 au 4e trimestre 2013, indique l’Observatoire trimestriel publié jeudi 5 juin par la CRE.

> Ramener la part du nucléaire à 50% : impossible en 2025 pour B. Bigot

Enerpresse
du 10/06/2014

« Je ne crois pas qu’il soit possible [d’atteindre l’objectif de ramener la part du nucléaire de 75% à 50% de la production d’électricité à l’horizon 2025, ndlr], à moins de mettre le pays en grande difficulté » a jugé jeudi 5 juin, à l’occasion d’une visite de presse sur le site du CEA de Saclay, l’administrateur général de l’organisme public de recherche, Bernard Bigot. « Je ne contredis pas le président. Le volontarisme politique est une chose, moi je suis un expert technique », a-t-il ajouté. Le remplacement de 20 GW de puissance nucléaire obligerait à construire 80 GW d’énergies vertes et 20 GW de capacités thermiques pour pallier leur intermittence, a-t-il estimé.

> La compétitivité, élément clé de la transition énergétique pour les industriels

Enerpresse
du 10/06/2014

Onze industriels, énergéticiens, et économistes ont présenté leur vision de la transition énergétique à travers un ouvrage collectif avec Eurogroup et le think tank Vista, dans lequel ils réclament de la simplicité et notamment des objectifs clairs et en nombre limité : « il faut un pilotage flexible qui tienne compte des réalités et des évolutions et qui mettent le CO2 et la compétitivité au cœur des enjeux », a insisté le président de l’UFE, Robert Durdilly.

Actualité Européenne

> Agenda Institutionnelle :


du 10/06/2014

Conseil de l’Union Européenne « Energie »
13 juin 2014, Luxembourg

> Convention Eurelectric 2014


du 10/06/2014

Ces 2 et 3 juin, l’Association Européenne du secteur électrique (EURELECTRIC), a réuni à Londres plus de 400 acteurs du secteur pour « Rebâtir la confiance dans le nouveau monde de l’énergie ». La Conférence a permis de dresser un bilan mitigé mais néanmoins optimiste de l ‘année 2013 pour le secteur. « Si le secteur vit toujours un moment très difficile, les pouvoirs publics semblent avoir entendu nos alarmes et quelque chose commence finalement à bouger », a déclaré Johannes Teyssen, Président d’Eurelectric et CEO d’E.ON. Si tous les acteurs présents ont reconnu la transition énergétique engagée au niveau Européen comme une « no regret option », une plus stricte coopération entre industriels, pouvoirs publics et règlementaires, et consommateurs a été jugée indispensable pour dégager des solutions qui permettent à la fois de soutenir la compétitivité du secteur électrique Européen, tout en menant à bien les réformes vouées à atteindre les objectifs fixés en matière de réduction des émissions de CO2.

> Les GRD européens affirment leur place dans la transition énergétique Européenne


du 10/06/2014

Quatre associations européennes représentant les Gestionnaires de réseau de distribution au niveau Européen (CEDEC, EDSO, GEODE) ainsi que l’association Eurelectric ont présenté ce 22 mai une « Déclaration » commune, visant à rappeler le rôle central des gestionnaires de réseaux pour mener à bien la transition énergétique engagée. En effet, l’intégration croissante des énergies renouvelables et le développement de nouveaux usages (stockage, autoproduction), impliquent une adaptation profonde du système électrique à des modes de production décentralisés, et de nombreux investissements dans les réseaux de distribution. « Nous sommes d'accord sur les défis, les rôles et les incitations nécessaires pour que les GRD puissent jouer un rôle central dans le système électrique et dans la transition énergétique européenne », a dit Antonio Mexia, Vice-Présedent d’Eurelctric. Visibilité, Efficacité et Innovation sont les trois enjeux clé identifiés par les DSO pour pouvoir assumer de façon optimale leur rôle de facilitateur de marché, et de fournisseur de flexibilité en cas de tension sur les réseaux. Les quatre associations ont par ailleurs souligné que les GRD devront jouer un rôle croissant pour garantir la sécurité d’approvisionnement au niveau Européen, et pour la création des nouveaux services énergétiques, grâce au déploiement des compteurs et réseaux intelligents.

> Obama s'attaque aux émissions de CO2

Le Monde
du 03/06/2014

Le Président Obama a annoncé la mise en place, par l’Agence de protection de l’environnement, d’une norme obligeant les centrales électriques existantes dans le pays (environ 1660 dont 600 au charbon), à réduire de 30% leurs émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030. La mesure vise d’abord les centrales électriques au charbon, responsables d’environ 40% des émissions de CO2 du pays et de 31% des GES. Pour y parvenir les Etats fédéraux disposeront d’une grande liberté d’action : capture du CO2, transition des outils de production, mise en place d’un marché carbone, etc…

> Émissions de GES plus basses que prévu, selon l’AEE

Enerpresse
du 05/06/2014

Selon les derniers chiffres de l’Agence Européenne de l’Environnement, publiés le 3 juin, l’UE avait déjà réduit de 19% ses émissions de CO2 par rapport à 1990, à la fin de l’année 2012. De plus, pendant cette période l’activité économique de l’UE a augmenté de 45 %, ce qui démontre, selon l’AEE, «qu’il n’y a pas d’incompatibilité entre une économie en croissance et la réduction des émissions de gaz à effet de serre ».

> Plus de la moitié de la puissance installée en 2013 vient des ENR

Enerpresse
du 03/06/2014

Le think-tank Renewable Energy Policy Network for the 21st Century (REN21) a publié, ce 4 juin, son rapport sur l’état de développement des énergies renouvelables dans le monde. En 2013, 56% de la nouvelle puissance électrique installée dans le monde était renouvelable, soit 120 GW. L’hydroélectricité a compté pour 1/3 des nouvelles installations, au même titre que le photovoltaïque (38 GW) qui a dépassé pour la première fois l’éolien. Le rapport fait également état aussi de la diffusion des EnR dans le monde. Si Chine, Etats-Unis, Japon, UK et Allemagne restent les principaux investisseurs, désormais la quasi-totalité des pays du monde participent au développement des ENR : 144 pays ont développé des politiques de soutien aux EnR et fixé des objectifs à atteindre.

> Consultation sur le couplage de marché sur les flux pour la CWE

Enerpresse
du 03/06/2014

Les régulateurs de la région Centre-Ouest de l’Europe (CWE) ont lancé ce lundi 2 juin, une consultation sur le couplage de marché fondé sur les flux (Flow-Based Market Coupling) ainsi que sa mise en œuvre sur la plaque régionale. Les partenaires du projet, gestionnaires et bourses de la région, ont publié une nouvelle version du dossier d’approbation, qui explique la méthodologie et les modalités techniques relatives à la mise en œuvre de ce modèle de couplage.

> Le gaz naturel toujours mis à mal dans l’UE

Enerpresse
du 03/06/2014

Ce 2 juin, Cedigaz, un bureau d’études spécialisé dans le secteur gazier, a publié une enquête sur la «concurrence entre le gaz et le charbon dans le secteur électrique de l’Union européenne ». Selon l’étude, la demande de gaz naturel européenne a reculé de 33% sur les trois dernières années, alors que celle de charbon a augmenté de 10% entre 2010 et 2012. Cela s’expliquerait par les prix des deux commodités, le prix du gaz ayant connu une hausse de 42% entre 2010 et 2012, tandis que le prix du charbon baissait de de 32% 2011 et 2013. Cette situation a déjà causé la mise en arrêt de 24,7 GW de centrales au gaz, et près de 28 % de la puissance électrique au gaz naturel installée dans l’UE est aujourd’hui menacée.

> Le manque d’investissements menace la sécurité d’approvisionnement électrique de l’UE

Le Figaro
du 03/06/2014

Selon un rapport de l’Agence Internationale de l’Energie sur les besoins en investissement dans le secteur énergétique mondial à l’horizon 2035, publié le 3 juin dernier, 70% des capacités actuelles de production électriques européennes devront être remplacées d’ici à 2035, 2000 milliards d’€ devront être investis pour moderniser le réseau électrique, et plus de 100 GW de nouvelles capacités de production devront être construites. Pour permettre aux Utilities européennes de mobiliser les ressources nécessaires à ces investissements, l’AIE juge nécessaire une augmentation d’au moins 20% du prix moyen européen de l’électricité. Au niveau mondial, ce sont près de 48000 milliards de dollars qui devront être investis.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.