• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 22/04

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Réforme des tarifs de l’électricité : stupéfaction de la profession

Enerpresse
du 15/04/2014

Le projet de « réforme des modes de calcul » des TRV annoncé vendredi avril par Ségolène Royal en réaction à la décision du Conseil d’Etat d’annuler partiellement l’arrêté tarifaire de juillet 2012 laisse la profession pour le moins stupéfaite. « Nous entendons que soit préservé ce qui est dans la loi Nome, les règles européennes imposent que les tarifs reflètent les coûts et la loi Nome a instauré une construction par empilement des coûts des tarifs bleus » déclare Jean-François Raux, délégué général de l’UFE. L’union appelle à l’ouverture d’un débat sur la précarité énergétique plutôt que de revenir sur la loi Nome de 2011.

> Recharge de VE : un maillage bientôt complet ?

Enerpresse
du 16/04/2014

La commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a adopté le 15 avril la proposition de loi facilitant le déploiement d’un réseau d’infrastructures de recharge de véhicules électriques sur l’espace public. Cette proposition de loi, qui sera débattue dans l’hémicycle le 6 mai, a été soutenue par le ministre de l’économie, Arnaud Montebourg, qui l’a résumé ainsi : « rien ne bloque, tout incite ».

> Consommation en baisse et production stable en février

Enerpresse
du 15/04/2014

La consommation française d'énergie primaire a reculé de 9.7% en février dernier par rapport au même mois de 2013, une tendance qui a touché toutes les énergies, indique le service de l'observation et des statistiques du CGDD dans sa dernière note de conjoncture énergétique. Le climat particulièrement clément (+4.3° de moyenne par rapport à février 2013) a, comme on sait, "fortement" limité l'usage du chauffage. Dans le même temps, la production nationale d'énergie primaire n'a diminué que très légèrement (-03%), pour un volume de 10.8 Mtep. Ces évolutions ont favorisé le taux d'indépendance énergétique, en hausse de 5 points en un an; et entraîné un effondrement des émissions de CO2 liées à la combustion d'énergie : -17.4%.

> Arnaud Montebourg mettra également en oeuvre la politique énergétique

Enerpresse
du 22/04/2014

Les attributions ministérielles de l'équipe de Manuel Valls, présentées en Conseil des ministres, ont été publiées au JO vendredi 18 avril : le titulaire du portefeuille sera désormais chargé de "promouvoir la transition énergétique" et "concourt à la définition et à la mise en oeuvre de la politique énergétique".

> Coûts et rentabilité des énergies renouvelables en France métropolitaine : le rapport de la CRE

Enerpresse
du 18/04/2014

Ce rapport dresse un bilan des filières de l’éolien terrestre, du solaire photovoltaïque, de la biomasse et de la cogénération. L’analyse de la CRE examine la rentabilité de ces installations de production d’électricité à partir d’énergie renouvelable afin de s’assurer que le soutien public, financé par les consommateurs finals d’électricité sur la part CSPE de leur facture, ne donne pas lieu à « des profits excessifs » et de vérifier que les tarifs d’obligation d’achat sont adaptés aux réalités économiques, technologiques et industrielles des filières.

> Projet de loi sur la transition énergétique : l’UFE propose six orientations en faveur d’une stratégie bas carbone

http://ufe-electricite.fr/IMG/pdf/projet_de_loi_vdef-2.pdf
du 15/04/2014

L’UFE a publié ses six orientations-clés pour lutter contre le changement climatique et contribuer à la renaissance industrielle et économique de la France : réduire les consommations d’énergie fortement carbonée, en fixant notamment des objectifs de réduction de la demande de pétrole (30% en 2030 et -80% en 2050) ; relancer une croissance économique forte, plus économe en énergie, en misant sur la R&D dans l’énergie pour permettre de consommer moins d’énergie pour plus de productivité et de confort ; construire le système électrique du futur en fonction de l’évolution de la demande et en l’articulant autour des 4 piliers : efficacité, qualité, sécurité, compétitivité ; promouvoir l’énergie comme un vecteur de la compétitivité de la France, en préservant les champions industriels du secteur énergétique et en favorisant l’émergence de nouvelles filières industrielles ; piloter la stratégie bas-carbone à l’aide d’un prix du carbone élevé, un recours limité aux subventions publiques, une plus grande concurrence entre les entreprises, une rationalisation des procédures administratives pour permettre la réalisation des infrastructures nécessaires à la sécurité d’approvisionnement ; compléter l’architecture actuelle du marché de l’électricité européen, au travers notamment d’un axe France/Allemagne fort.

> Fin des TRV : la CRE saisie l’Autorité de la concurrence

Enerpresse
du 16/04/2014

La CRE a saisi l’Autorité de la concurrence pour avis concernant les mesures susceptibles d’être imposées aux opérateurs historiques dans le cadre de la suppression des tarifs réglementés de vente d’électricité et de gaz naturel aux clients non domestiques. La CRE estime qu’il existe « un fort risque » que la fin des TRV se traduise par une captation des clients en offre de marché par les fournisseurs historiques.

Actualité Européenne

> Les experts du GIEC appellent à l’action contre le changement climatique

Le Monde
du 13/04/2014

Dans son dernier rapport sur « l'atténuation du changement climatique , dont la synthèse a été publiée le 13 avril à Berlin, le GIEC confirme l'échec des politiques mises en œuvre jusqu'à présent pour limiter les émissions de gaz à effets de serre dans l’atmosphère, qui ont atteint des niveaux sans précédent et dont la croissance n'a jamais été aussi rapide qu'au cours de la dernière décennie. Pour respecter la limite de +2Co, il faudra notamment réduire les émissions mondiales entre 40 % et 70 % d'ici à 2050. Le GIEC appelle les Etats à réaliser « de rapides progrès dans le domaine de l'efficacité énergétique, et à tripler voire quadrupler l'énergie produite à partir de sources renouvelables, du nucléaire et des biocarburants », sans oublier le développement massif des techniques de capture et stockage de CO2 et les programmes de reforestation. Suite la publication de ce rapport, la Commissaire Européenne au Climat C. Hedegaard a appelé les pays du monde, et notamment la Chine et les Etats Unis, à s’engager formellement dans la lutte contre le changement climatique, et à travailler à la signature d’un accord international pour la COP21 en 2015.

> Le Japon relance ses centrales nucléaires

Le Monde
du 13/04/2014

Plus que jamais dépendant des énergies fossiles (92% de la consommation d’énergie primaire dans le pays en 2012) le gouvernement japonais a dévoilé ce 11 avril le document d’orientation de la nouvelle politique énergétique japonaise, qui restaure la place du nucléaire dans le mix énergétique du pays , comme source d'énergie « de base » indispensable pour fournir de l'électricité à bas coût. Le gouvernement s’est en effet engagé à soutenir la remise en activité des réacteurs aujourd’hui à l'arrêt, et n’a pas exclu la construction de nouveaux réacteurs dans le futur.

> Eurostat confirme la baisse des émissions pour les industriels et les ménages

Enerpresse
du 15/04/2014

Dans un article, paru le 11 avril dernier, Eurostat a confirmé la baisse des émissions de trois types de gaz à effet de serre (CO2, CH4 et N2O) principalement produits par l’industrie et les ménages dans l’Union européenne. Alors que les émissions totales ont baissé de 9,6 % entre 2000 et 2011, le secteur le plus performant (manufacturier), affiche une baisse de près de 22%. Les ménages ont, pour leur part, réduit leurs émissions de 91 millions de tonnes d’équivalents CO2, soit une baisse de 9,6 %. A contre-courant, le secteur des transports a enregistré une hausse de 15% de ses émissions sur la même période.

> La BEI récolte 2 milliards d’euros pour financer les EnR et le Captage-Stockage de CO2

Enerpresse
du 15/04/2014

Dans le cadre du programme NER 300, la Banque Européenne d’Investissement financera à hauteur de 2 milliards d’euros des projets innovants pour le développement des énergies renouvelables ou du captage-stockage de carbone dans l’UE. Le programme NER300, qui s’est achevé avec succès le 15 avril dernier, a permis de récolter cette somme grâce à la monétisation de 300 millions de tonnes de quotas de CO2, prélevés sur une réserve destinée aux nouvelles entreprises, et vendues par la BEI sur le marché ETS. La BEI, qui s’occupera maintenant de l’évaluation des projets déposé, garantira 50% de l’investissement, le reste devant être fourni par des investisseurs privés ou par les Etats.

> Pour l’IRENA les renouvelables sont la principale ressource pour combattre le changement climatique

Contexte
du 16/04/2014

Adnan Z. Amin, Président de l’Agence Internationale des Energies Renouvelables, a présenté ce 15 avril à l’occasion du World Green Economy Summit à Dubaï, les principales conclusions de la « Feuille de route de l’IRENA pour une transition énergétique mondiale », qui paraîtra en mai prochain. Pour l’IRENA, le quadruplement de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial d’ici 2030 permettrait d’éviter l’émission de 32,8 gigatonnes de CO2, et pourrait potentiellement générer 11 millions d’emplois d’ici en 2030.

> L’Europe centrale et orientale avance vers le couplage de marché

ACER Infoflash
du 11/04/2014

Un protocole d’entente a été conclu, le 11 avril dernier, entre L’Agence européenne de coopération des régulateurs de l’énergie (ACER) et les gestionnaires de réseau de transport, ainsi que les bourses d'électricité et les autorités réglementaires nationales d’Autriche, République Tchèque, Allemagne, Hongrie, Pologne, Slovaquie et Slovénie. L’accord, qui a pour but défaire progresser le couplage des marchés électrique de la région, définit la méthode de calcul des capacités sur les interconnexions électriques transfrontalières et la modalité d’allocation de ces capacités.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.