Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 14/04

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Transition énergétique : arrêtons les objectifs irrationnels

Les Echos
du 07/04/2014

Dans son étude « la France face aux choix énergétiques », la Fondation iFRAP étudie le réalisme des objectifs fixés par les pouvoirs publics et propose 4 mesures fortes : construire en permanence un à deux réacteurs nucléaires, évaluer puis éventuellement exploiter le gaz de schiste, mettre en réserve les technologies opérationnelles mais trop coûteuses (éolien et photovoltaïque notamment) et intensifier la recherche sur les technologies d’avenir (stockage, nucléaire, biomasse et photovoltaïque de seconde génération). « Ne polluons plus le débat de l’énergie par des postures politiciennes ou émotionnelles, voyons-le comme ce qu’il est : un sujet économique » déclarent Philippe François (expert énergie) et Agnès Verdier-Molinié (directeur) de la Fondation iFRAP.

> RTE : remises des règles du mécanisme de capacité

CP RTE
du 10/04/2014

Réseau de Transport d’Electricité a transmis une proposition de nouvelles règles d’organisation du marché de l’électricité. Ce nouveau dispositif doit contribuer, à partir de l’hiver 2016-2017, à assurer la sécurité de l’alimentation électrique de la France. Conçues pour stimuler les investissements dans les moyens de production et d’effacement, les règles du mécanisme de capacité doivent participer à la réussite de la transition énergétique en encourageant la modification des comportements de consommation.

> Valls : la loi sur la transition énergétique présentée « avant l’été »

AFP
du 08/04/2014

La loi sur la transition énergétique sera présentée « avant l’été » et « l’engagement du président de la République de passer à 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici 2025 sera tenu » a déclaré Manuel Valls lors de sa déclaration de politique générale. Pour lui, « le climat est probablement le domaine où le besoin de régulation se fait le plus pressant », « il s’agit là d’un enjeu planétaire, auquel nous répondrons en nous dotant d’une véritable stratégie bas carbone », a-t-il ajouté.

> La plus faible pointe hivernale depuis 2004-2005

Enerpresse
du 14/04/2014

La plus faible pointe de consommation de l’hiver 2013-2014 a été atteinte en novembre avec 84.9 GW, « soit la plus faible pointe hivernale observée depuis l’hiver 2004-2005 » indique RTE dans son bilan électrique du mois de mars.

> Bernard Bigot (CEA) pour la construction de 35 réacteurs

Enerpresse
du 14/04/2014

Bernard Bigot, administrateur général du CEA, a assuré que la France devrait construire 35 réacteurs nucléaires d’ici à 2050 pour pérenniser l’objectif de 50% d’électricité nucléaire : « on ne peut en effet pas estimer que la durée de vie des centrales actuellement en fonctionnement excédera les 55 ou 60 ans. A l’horizon 2050-2055, toutes les centrales qui existent aujourd’hui auront été arrêtées » a-t-il argumenté.

> Ségolène Royal fixe les quatre grands chantiers de son ministère

Enerpresse
du 11/04/2014

Mercredi 9 avril, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale, Ségolène Royal a fixé ses quatre chantiers, réaffirmant que le dossier de la transition énergétique était une des priorités du gouvernement Valls : il s’agit de la rénovation thermique des bâtiments (500 000 rénovations de logements par an d’ici 2017), les énergies renouvelables et les économies d’énergies avec l’objectif de s’appuyer sur les entreprises françaises pour augmenter la part des renouvelables dans l’énergie consommée en France, la mobilité propre en matière de transport, et, l’économie circulaire.

> Fort repli des achats énergétiques en février

Enerpresse
du 09/04/2014

Grâce à une forte contraction des achats énergétiques, le déficit du solde commercial de la France en février 2014 s’est réduit de manière significative, à 3.4 milliards d’euros (contre 5.6 mds en janvier), a indiqué le ministère du Commerce extérieur. Au-delà des aléas courants, cette évolution s’explique par la conjugaison d’au moins trois facteurs : permanence d’une activité réduite de raffineries, utilisation de stocks et conditions climatiques très clémentes.

Actualité Européenne

> Comment réduire la dépendance énergétique européenne ?

Enerpresse
du 10/04/2014

Le Commissaire à l’énergie, Gunther OËTTINGER, a présidé pendant la semaine du 7 au 11 avril dernier deux sessions de réflexion sur les modalités de réduction de la dépendance énergétique de l’UE à long terme. Les conclusions dégagées à l’issue de ces meetings, doivent déboucher sur la rédaction d’un rapport commandé par les Etats membres à la Commission Européenne, et qui devra être présenté au Conseil européen de juin prochain. Afin de réduire la dépendance énergétique européenne vis-à-vis du gaz naturel russe, l’UE pourrait importer 20 milliards de m3 de gaz naturel de plus de Norvège tandis que 7 milliards de m3 en plus pourraient provenir d’Algérie. Le Commissaire a également préconisé davantage de flexibilité sur le marché gazier européen, le renforcement des capacités de stockage et l’exploitation des sources alternatives d’énergies intra UE.

> L’Allemagne réforme sa politique de soutien aux EnR

Enerpresse
du 09/04/2014

Le projet de réforme de la loi sur le développement des énergies renouvelables (EEG), a été approuvé par le Conseil des Ministres allemand le 8 avril dernier. Le texte qui devra maintenant être approuvé par le Bundestag, prévit une réforme profonde de la politique de soutien au développement des EnR dans le pays, afin de limiter la hausse des prix de l’énergie. La loi prévoit l’établissement d‘un plafond annuel pour la construction de nouvelles capacités renouvelables et la mise en concurrence des producteurs, via un mécanisme d’appels d’offres, pour l’octroi des aides publiques à partir de 2017.

> Le business model pour le secteur électrique s’aggrave en Allemagne

Enerpresse
du 09/04/2014

« 43 % des projets de construction de centrales, soit 17 GW des 37,8 GW prévus, risquent de ne pas voir le jour, et la situation s’est aggravée depuis 2012 », a déclaré Hildegard MÜLLER, présidente du directoire de la Fédération du secteur de l’eau et de l’énergie (BDEW), le 7 avril dernier. Au total ce sont 13 600 MW de capacité en base qui pourraient manquer à l’appel avant 2022, a mis en garde BDEW. L’association a appelé le gouvernement à intervenir rapidement, via la mise en place d’un marché de capacité, afin d’assurer la rentabilité des actifs électriques conventionnels sur le long terme et la sécurité d’approvisionnement du pays.

> L’ONU confirme la baisse des investissements dans les EnR en 2013

AFP
du 07/04/2014

Un rapport de l’ONU intitulé « Global Trends in Renewable Energy Investment », publié le 7 avril dernier, atteste de la baisse des investissements dans les énergies renouvelables dans le monde. En 2013 les investissements ont baissé de 14 % par rapport à 2012 et de 23 % par rapport à 2011, atteignant 214 milliards de dollars. Les investissements dans le solaire et l’éolien ont connu une baisse respectivement de 20 % et 1 % ; - 26 % pour les biocarburants ; - 28% pour la biomasse et l'énergie des déchets, et – 16 % pour la petite hydroélectricité.

> Les produits électroménagers, une source d’économies d’énergie qui doit être mieux exploité

Actu Environnement
du 03/04/2014

Ne pas étendre leur champ d'application mais plutôt mieux explorer les potentiels existants, renforcer la coordination avec d'autres outils et porter une plus grande attention à la surveillance du marché : telles sont les trois principales recommandations contenues dans le rapport du cabinet Ecofys, sur l’efficacité et l’implémentation des directives sur l’étiquette énergie et l’écoconception. Cette étude, rendue à la Commission européenne le 3 avril dernier, quantifie à 400 - 460 TWh par an et jusqu'à 2 350 pétajoules par an les économies d’énergie possibles dans le secteur électroménager, soir 13 % de la consommation d’énergie de l’Union.

> Eurelectric salue les nouvelles lignes européennes

Enerpresse
du 09/04/2014

L’association européenne de l’industrie électrique, Eurelectric, s’est félicitée de l’adoption des nouvelles lignes directrices concernant les aides d'Etat en matière d’environnement et d’énergie. La réforme des mécanismes de soutien aux EnR permettra le développement de ces énergies dans le respect des lois du marché et de manière plus économiquement efficace, a déclaré Eurelectric qui regrette néanmoins l’exemption des petites installations du nouveau mécanisme d’appel d’offre. En Allemagne, 70 % des installations photovoltaïques ont une capacité inférieure à 500 kW, et resteront donc en dehors des nouvelles règles.

> Les nouvelles lignes directrices concernant les aides d'Etat à la protection de l'environnement et de l'énergie

Enerpresse
du 10/04/2014

La Commission européenne a adopté, le 9 avril dernier, les nouvelles lignes directrices définissant les critères d’appréciation pour les aides publiques accordées en matière d’énergie et d’environnement. Les nouvelles lignes directrices prévoient notamment une suppression progressive du soutien public aux énergies renouvelables les plus développées (avec une phase transitoire de 2015 à 2016), et le maintien d’un soutien d’avantage centré sur la recherche et le développement pour les technologies les moins matures. Les nouvelles installations renouvelables devront vendre directement sur le marché l'électricité produite et recevront une prime ou des certificats pour compléter leur rémunération. Elles seront soumises à des obligations en matière d'équilibre de réseau. Certaines exemptions ou régimes spéciaux sont maintenus pour les plus petites installations. Le document s’est également penché sur la question du soutien aux industries énergivores (environ 65 secteurs économiques) qui pourront continuer à bénéficier de l’exonération partielle du financement des énergies renouvelables, afin de préserver leur compétitivité.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.