Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 20/01

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> QUID de l'airbus de l'énergie ?

AEF Développement durable
du 16/01/2014

Durant sa conférence de presse mardi 14 janvier dernier, François Hollande annonce "une grande entreprise franco-allemande pour la transition énergétique" sur le modèle d'Airbus. Pour Jean-François Raux, Délégué Général de l'UFE, "la création d'un grand groupe franco-allemand de l'énergie n'est pas le sujet", rappelant que l'urgence actuelle est "la création d'un marché de capacité, afin d'assurer la sécurité de l'approvisionnement. La France a un problème de pointe et l'Allemagne un souci de d'intermittence de ses énergies renouvelables".

> Paquet énergie-climat : la Cour des Comptes épingle la politique française en matière de stratégie contre le changement climatique

Enerpresse
du 16/01/2014

Didier Migaud, président de la Cour des Comptes, a présenté jeudi 16 janvier dernier, un rapport à l'Assemblée nationale, présentant le bilan de la mise en oeuvre du paquet énergie-climat par la France. La Cour reproche au gouvernement d'avoir négligé les secteurs du transport et de l'agriculture, représentant respectivement 27,9% et 21,2% des émissions de GES, et d'avoir privilégié les ENR plutôt que des économies d'énergie dans les secteurs fortement émetteurs. La Cour précise qu'en Allemagne, plus d'ENR n'entraîne pas forcément une baisse des émissions de GES. En outre, le rapport rappelle que la France, grâce à l'électricité, dispose d'une des économies les moins carbonées d'Europe. Par ailleurs, la Cour estime que la France devra augmenter d'un tiers, voire doubler, chaque année, jusqu'en 2050, ses investissements pour réaliser la transition énergétique, qui s'élèvent aujourd'hui à 37 milliards d'euros.

> Etats-Unis : fin des subventions à l'énergie éolienne depuis le 1er janvier 2014

AFP
du 14/01/2014

L'éolien est aujourd'hui, en moyenne, la deuxième source d'énergie américaine la moins coûteuse, après le gaz naturel. Pour le républicain Lamar Alexander et le démocrate Joe Manchin, l'éolien est désormais une "industrie mûre", "notre politique énergétique doit avoir une logique économique pour les contribuables, et ne pas manipuler les marchés" "après plus de 20 ans et des dizaines de milliards de dollars dépensés, il est temps de laisser ce crédit d'impôt expirer et d'investir dans de nouvelles technologies".

> SFEN : développement des énergies décarbonées en Europe en trois points

SFEN
du 13/01/2014

Afin de ralentir l'expansion du charbon dans les mix de production européens et pour effacer les déséquilibres et les tensions auxquels font face les différents marchés de l'énergie, trois solutions existent : faire remonter le prix des certificats d'émission de CO2, prolonger la durée d'exploitation des réacteurs nucléaires actuels avec l'accord des autorités de sûreté et introduire des signaux de prix de long terme pour inciter à des investissements dans des énergies décarbonnées.

> Décret sur l'effacement : l'autorité de la concurrence met en garde le gouvernement

AFP
du 13/01/2014

Le décret prévoit de mettre en place une prime subventionnée par la CSPE qui serait versée aux opérateurs d'effacement en fonction des volumes d'effacement réalisés. Pour l'autorité de la concurrence, "cette prime (...) n'est pas démontrée pour atteindre les objectifs environnementaux fixés par les pouvoirs publics" et "des doutes importants subsistent quant aux liens de causalité entre effacement et économies d'énergie, l'effacement créant avant tout des reports de consommation". Ainsi, la hausse de la CSPE viendrait donc "alourdir, au-delà de ce qui serait nécessaire, la facture de l'ensemble des consommateurs français d'électricité".

> Espagne : baisse des factures d'électricité démontrée par le gouvernement

Enerpresse
du 16/01/2014

Alors que l'électricité a augmenté entre 2002 et 2011 de plus de 60%, Alberto Nadal, le secrétaire d'Etat à l'Energie espagnole, a tenté de démontrer au Forum de la nouvelle économie espagnole, que la moitié des foyers ont enregistré des baisses de leurs factures d'électricité l'an dernier en mélangeant prix, tarif et coût.

Actualité Européenne

> Climat : l'industrie monte au créneau à Bruxelles

Les Echos
du 17/01/2014

A la veille de la publication des recommandations de la Commission européenne sur le paquet énergie-climat à l'horizon 2030, 14 dirigeants de grands groupes européens fortement consommateurs d'énergie (Air Liquide, Solvay, Lafarge, Total) ont adressé un courrier à José Manuel Barroso pour manifester leurs inquiétudes et présenter leur recommandations sur le dossier. Les industriels plaident pour la fixation d’un objectif « réaliste » en matière de gaz à effet de serre en cohérence avec les objectifs de compétitivité industrielle.

> En Allemagne, le charbon toujours de loin première source d'électricité en 2013

AFP
du 14/01/2014

L’Allemagne reste encore un pays très dépendant de son charbon. C’est ce que dévoilent les chiffres de la fédération de l'énergie publiés le 14 janvier. Le charbon reste de loin la première source d'électricité dans le pays et la production au lignite très polluant a même atteint un record depuis 1990. Le charbon, lignite et houille, ont représenté 45,5% de la production d'électricité de l'Allemagne. Le lignite à lui seul représente 25,8% du total, ce qui en fait la première source d'énergie du pays. Les énergies renouvelables ont compté pour 23,4% de la production et 24,7% de la consommation d'électricité.

> La consommation mondiale d'énergie augmentera de 41% d'ici 2035, tirée par les émergents

AFP
du 15/01/2014

Selon les estimations des économistes de BP, la consommation mondiale d'énergie devrait augmenter de 41% entre 2012 et 2035 grâce à l’apport des pays émergents. Ces derniers compteront pour 95% de la croissance de la demande d'énergie au niveau mondial sur la période prise en compte. Les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) resteront dominantes, captant encore 81% de parts de marché, contre 86% en 2012. Pétrole, gaz et charbon compteront chacun pour 27% de la consommation globale ; les énergies renouvelables progresseront pour passer de 2% du marché à 7% en 2035 ; les émissions de CO2 devraient augmenter de 29% d'ici 2035, augmentation à attribuer entièrement aux pays hors-OCDE, les émissions en provenance de l'OCDE déclinant de 9%.

> Energies vertes : les investissements en Europe s'effondrent

Les Echos
du 16/01/2014

Selon une étude publiée le 15 Janvier par Bloomberg New Energy Finance (BNEF), les investissements en Europe dans les énergies vertes ont lourdement chuté en 2013. Ils ont accusé un recul de 41 % par rapport à l'année précédente, où les investissements se levaient à 57,8 milliards de dollars. Bloomberg explique cette chute par deux facteurs essentiels : la forte baisse des coûts du solaire photovoltaïque, ainsi que l'incertitude sur les politiques publiques de soutien aux renouvelables, responsables des réticences des investisseurs.

> Les Energies renouvelables s’élèvent 14,4% de la consommation énergétique de l'UE en 2013

Agraeurope
du 15/01/2014

La part des énergies renouvelables dans la consommation brute d'énergie finale de l'UE continue de progresser. En 2012, elle a atteint 14,4% (contre 13,1% en 2011), selon l'observatoire EurObserv'ER. La consommation totale d'énergie de l'UE a continué de baisser en 2012, passant de 1 133,3 Mtep en 2011 à 1 125,2 Mtep en 2012.

> Energie/captage et stockage du carbone : le PE demande le financement rapide de projets de CSC

EUROPOLITIQUE
du 15/01/2014

Dans une résolution adoptée le 14 janvier, le Parlement européen a réclamé des mesures pour relancer le développement de la technologie de captage et stockage du carbone (CSC). Invitant la Commission Européenne à élaborer des lignes directrices pour le financement par les États membres de projets CSC, les eurodéputés craignent que l’Europe ne perde un marché là où de nombreux pays ont déjà commencé à investir. La résolution invite également les États membres à accepter davantage de responsabilité et de flexibilité pour le financement de ces infrastructures et exhorte la Commission à soutenir les projets de démonstration du CSC via le fonds européen de recherche Charbon et Acier.

> Union Européenne : parcours d’obstacles pour le paquet énergie-climat 2030

Enerpresse
du 13/01/2014

Attendues ce 22 janvier, les propositions de la Commission européenne sur le paquet énergie-climat 2030 sont loin de faire l’unanimité. Les parlementaires ont voté, ce 9 janvier, en faveur de trois objectifs contraignants : CO2, renouvelables et efficacité énergétique. Les discussions se concentrent en particulier sur l’objectif de réduction des 2missions de CO2. Alors que la Commissaire au climat Connie Hedegaard plaide pour un objectif de réduction de 40%, les commissaires Günther Oettinger (énergie) et Antonio Tajani (industrie) semblent être plus favorables à une limitation à 35 % plus proches des inquiétudes du monde industriel. Les arbitrages entre les différentes positions seront délicats alors que tous les acteurs sont en train d’intervenir sur les sujets. Concernant un objectif Renouvelables, la question sur la fixation d’un objectif contraignant reste ouverte. La réunion des chefs d’Etat et de gouvernements européens au Conseil des 20 et 21 mars, devrait être consacrée aux questions énergétiques et de compétitivité industrielle, ainsi qu’au paquet énergie-climat pour 2030, afin de préparer le terrain en vue de l’adoption d’un accord politique au Conseil européen de juin 2014.

> L’accord bilatéral entre la Suisse et l’UE serait signé au printemps

Enerpresse
du 15/01/2014

Après 7 années d’échanges, la Suisse et l’Union Européenne pourraient parvenir à la signature d’un accord bilatéral sur l’énergie avant l’été 2014. C’est ce qui apparaît en marge du congrès suisse de l’électricité qui s’est tenu les 13 et 14 janvier. L’accord, finalisé à 80% selon le Commissaire européen à l’énergie, Gunther Oettinger, et soutenu par l’Association des entreprises électriques suisses, permettrait à l’électricité hydraulique suisse d’offrir de la flexibilité au système énergétique européen. Côté suisse, l’accord stipule que Berne devra procéder à l’ouverture complète de son marché électrique, actuellement ouvert aux entreprises consommant plus de 100 MWh/an. Si quelques questions restent en suspend, les parties affichent la volonté nette de vouloir finaliser l’accord avant la nomination d’une nouvelle Commission Européenne.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.