• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 13/01

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> La loi sur la transition énergétique actée en Polynésie française fin décembre

Enerpresse
du 08/01/2014

L'objectif principal de la législation est de produire 50% de son électricité à partir de sources renouvelables dès 2020, et viser les 100% dès 2030. Actuellement la majeure partie de l'approvisionnement électrique repose sur des hydrocarbures qu'il faut importer à un coût non négligeable. La loi prévoit également de "favoriser une plus grande transparence des coûts de l'énergie" et de "permettre le pluralisme des opérateurs dans le secteur de l'énergie", enfin, chacun sera libre de produire du courant, "notamment destiné à la consommation personnelle".

> EDF stabilise sa production du nucléaire en 2013

Le Figaro
du 07/01/2014

La fin 2013 caractérisée par des températures douces a contraint EDF d’arrêter jusqu’à 5 réacteurs au cours de la seconde dizaine de décembre et de réduire la puissance de 7 à 8 autres réacteurs. Par ailleurs, les équipes d’EDF indiquent que le vent a aussi dopé la production d’origine éolienne, prioritaire sur le réseau. Ainsi, la production nucléaire est passée de 404.9 TWh en 2012 (année bissextile) à 403.7 TWh en 2013, soit, une production stable.

> Mix de production allemand : moins de nucléaire, plus de charbon

La Tribune
du 08/01/2013

Selon l’AGEB, l’association qui regroupe les producteurs d’électricité allemands, la production issue du lignite a atteint en 2013, 162 milliards de kwh, soit 12 milliards de plus qu’en 2011, lorsque Angela Merkel a décidé de l’arrêt du nucléaire pour 2022, et à peine 9 milliards de moins qu’en 1990, lorsque les centrales à lignite de l’ex-RDA fonctionnaient à plein régime.

> Allemagne : prix de gros en baisse et facture d’électricité élevée…

Enerpresse
du 13/01/2014

Selon les analystes financiers de Bloomberg, pour la quatrième année consécutive, les prix sur les marchés de gros du courant allemand ont baissé de 19% en 2013, pour atteindre les 36.80€/MWh. Depuis 2010, les prix de gros dégringolent de 32% dû à la hausse des ENR fatales dans le mix de production et entraînant des surproductions et de fortes exportations, parfois à prix négatifs.

> Le coût de l’Energiewende risque de faire fuir les industriels allemands

L’Opinion
du 07/01/2014

En décembre dernier, la Commission européenne annonce son intention d’enquêter sur les aides et les exonérations fiscales aux industriels allemands pour alléger leur contribution au développement des énergies renouvelables. Elle estime que les exonérations fiscales accordées aux industries énergivores pénalisent les consommateurs qui n’en bénéficient pas. Lors de sa rencontre avec des membres de la Commission européenne, le ministre allemand, Sigmar Gabriel rétorque « nous devons faire en sorte, en Allemagne que les industries à forte consommation d’énergie restent épargnées par la loi EEG (…). Toute autre solution reviendrait à désindustrialiser l’Allemagne. (…) L’Europe n’a aucun intérêt à pénaliser l’industrie allemande ».

Actualité Européenne

> ETS : les énergéticiens toujours en croisade

Euractiv
du 06/01/2014

La Commission européenne tente actuellement de trouver une solution aux lacunes du système européen d'échange de quotas d'émissions ETS, que les géants de l'énergie souhaite assouplir. En effet, le marché carbone n'incite actuellement pas les entreprises et les fournisseurs d'énergie à investir dans des technologies à faibles émissions de carbone, le prix des quotas d'émissions étant trop bas. D'après ces derniers, cette situation est principalement due à la conception rigide du système. Il ne permet pas de s'adapter aux fluctuations de la demande en fonction des cycles économiques.

> Commission européenne : publication du rapport d'évaluation des politiques nationales en faveur de l'efficacité énergétique et de la cogénération

Enerpresse
du 13/01/2014

Les plus gros consommateurs d'énergie européens (la France, l'Allemagne et le Royaume Uni) montrent l'exemple en améliorant leurs premiers plans nationaux (2007) avec leurs seconds plans nationaux publiés en 2011. La Commission note pour la France un "haut niveau d'engagement" pour réduire la consommation énergétique française, elle est sur le bon chemin pour dépasser de 50% son objectif intermédiaire en 2016 et réaliser son objectif final de 2020. Quant à l'Allemagne, la Commission se félicite de la stratégie "ambitieuse et cohérente" du plus gros consommateur d'énergie européen. Les objectifs sont largement dépassés, tant intermédiaire (2016) que final (2020). Enfin, le Royaume-Uni devrait sans problème dépasser de 70% son objectif intermédiaire en 2016.

> Climat/CO2 : Paris et Berlin rejoignent Londres pour un objectif CO2

EUROPOLITIQUE
du 06/01/2014

Le 6 janvier dernier, les ministres allemands, français et italiens de l'Energie et le secrétaire d'état britannique en charge de l'Energie et du changement climatique ont envoyé aux commissaires Günther Oettinger (Energie) et Connie Hedegaard (Climat) une lettre insistant sur la nécessité de fixer un objectif de réduction des émissions de GES d'au moins 40%.

> Climat : les eurodéputés en faveur de trois objectifs contraignants

Contexte
du 10/01/2014

Les députés des commissions de l'Environnement et de l'Industrie du Parlement européen se sont prononcés, jeudi 9 janvier, en faveur de l'adoption d'un triple objectif contraignant pour la politique climatique européenne à l'horizon 2030. Les élus demandent 40% de réduction des émissions de GES par rapport au niveau de 1990, 30% d'énergie produite à partir de sources renouvelables et 40% d'efficacité énergétique.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.