• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 16/12

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> CEE : Philippe Martin double les objectifs

Enerpresse
du 16/12/2013

Le ministre de l'écologie et de l'énergie a annoncé mardi 10 décembre dernier la troisième période du dispositif des CEE pour la période 2015-2017 qui répartira l'obligation entre les énergies. L'objectif "se devait d’être ambitieux (...) j'ai donc décidé de multiplier quasiment par deux les objectifs d'économies d'énergie en portant la cible triennale à 660 TWh, contre 345 actuellement". Les fournisseurs de carburants se retrouveront avec une obligation de 45% des nouveaux objectifs (contre 26% lors de la 2ème période), 27% pour l'électricité (contre 40%), 15% pour le gaz (contre 20%), 9% pour le fioul, 2% pour les gaz de pétrole liquéfiés.

> Les cinq paradoxes de la transition énergétique par Julien Aubert

Le Monde
du 12/12/2013

Pour le député du Vaucluse, co-président du groupe d'études Energies et membre titulaire du CNTE, Julien Aubert, le débat sur la transition énergétique n'a pas permis de percer ses véritables paradoxes. En premier lieu, celui de la volonté de lutter contre les émissions de CO2 mais de sortir du nucléaire, alors que cette énergie bas coût est décarbonée... Le deuxième paradoxe concerne la question du gaz de schiste : ce n'est pas parce que la France ne l'exploitera pas, qu'elle ne le l'importera pas, et donc, que le gaz de schiste ne brûlera pas ailleurs. Le troisième paradoxe est l'engouement du PV au détriment de l'industrie nucléaire, un des cœurs de métier historique de la France, une stratégie destructrice d'emplois. Le quatrième paradoxe est que le gouvernement a une vision court-termiste (scénarios à 50% de production nucléaire à horizon 2025 avec comme outil un quinquennat qui se termine en 2017) alors que la transition énergétique pourrait durer entre 100 et 200 ans. Le dernier paradoxe est la remise en question du modèle énergétique de la France qui pourrait impacter la facture des français, alors que l'électricité nucléaire nationale est 25% moins chère que celle de nos homologues européens.

> Philippe Martin lance la consultation sur les mécanismes de soutien des ENR

Enerpresse
du 16/12/2013

Philippe Martin a officiellement lancé jeudi 12 décembre dernier la consultation sur les pistes d'évolution des mécanismes de soutien des énergies renouvelables auprès des acteurs concernés. La consultation devra "éclairer et permettre de partager" le diagnostic sur le fonctionnement actuel du système électrique et du marché de l'électricité ainsi que l'enjeu de la meilleure intégration des énergies renouvelables, les pistes d'amélioration du système actuel de soutien aux énergies renouvelables, et les modalités et enjeux de la transition vers ces nouveaux dispositifs. La date limite de consultation est fixée au 28 février 2014.

> Limitation des tarifs réglementés : l'Anode met le gouvernement en garde

Enerpresse
du 16/12/2014

Pour Fabien Choné, Président de l'Anode et directeur délégué général de Direct Energie, le projet du gouvernement de limiter les hausses de tarifs réglementés de l'électricité jusqu'en 2018 pour préserver le pouvoir d'achat des Français est une nouvelle préoccupante : d'abord parce que la nouvelle méthode de calcul du TURPE n'a pas encore été annoncée et le futur prix de l'Arenh n'est pas encore connu, et ensuite parce qu'elle pourrait être un frein au développement de la concurrence sur le marché de l'électricité.

Actualité Européenne

> Consultation sur les Aides d’Etat : les dispositions sur les tarifs d’achat modifiées

Contexte
du 12/12/2013

Alors que le lancement de la consultation publique est imminent pour validation par l’ensemble des commissaires début 2014, la direction générale à la Concurrence tempère les dispositions sur les tarifs d’achat : désormais, le nouveau texte exclut la possibilité d’appliquer de manière rétroactive les nouvelles règles aux aides déjà accordées, et par ailleurs, n’obligera pas les Etats à supprimer les tarifs d’achat d’ici début 2016, mais leur proposera soit de reporter l’échéance de quelques années, soit de se conformer aux nouvelles règles européennes dès qu’ils procèderont à une réforme de leurs systèmes de soutien aux ENR.

> Conseil Energie à Bruxelles

CP eu2013.lt
du 13/12/2013

Les ministres de l’Energie de l’UE ont adopté le jeudi 12 décembre dernier les rapports du Conseil de l’UE sur deux priorités, celle de l’achèvement du marché intérieur de l’énergie pour fin 2014 et celle du renforcement de la dimension extérieure de la politique énergétique de l’UE. Le rapport sur le marché intérieur de l’énergie énonce des recommandations pour un bon fonctionnement du marché intérieur de l’énergie : transposer rapidement le 3ème paquet Energie en droit national, accentuer le développement des infrastructures énergétiques transfrontalières, s’appliquer à proposer des conditions équitables aux entreprises qui opèrent dans l’UFE et donner plus de droits aux consommateurs. Le second rapport fait le bilan des progrès pour renforcer la politique extérieure de l’UE en matière d’énergie, il établit les orientations de façon à garantir l’unité de l’UE avec les partenaires énergétiques extérieurs et créer les mêmes conditions de concurrence pour les acteurs du marché.

> EPEX SPOT : prix day-ahead au 3ème semestre

Enerpresse
du 12/12/2013

Selon les données de l’Observatoire des marchés publiées par la CRE, au 3ème trimestre, sur les marchés allemand, italien et espagnol, les prix en base et en pointe sont respectivement en hausse de 13% et 8%, et, sur les marchés belge, britannique et le Nordpool, ils sont respectivement en baisse de 46% et 40%. Par ailleurs, l’écart sur la base entre la France et l’Allemagne atteint -1.17€/MWh alors que l’écart sur la pointe est de 0.79€/MWh.

> EU-ASE réclame un objectif contraignant d’économies d’énergie

EUROPOLITIQUE
du 09/12/2013

Soutenant les amendements du Parlement européen imposant un objectif d’économie d’énergie de 40% dans le cadre du paquet « énergie-climat 2030 », l’alliance européenne pour économiser l’énergie (EU-ASE) plaide pour que cet objectif contraignant soit inscrit dans la communication que la Commission présentera au début 2014. L’objectif de 20% d’économies d’énergie est en effet pour l’instant facultatif. Pour Monica Frassoni, présidente d’EU-AS, sans cet objectif, « les entreprises n’auront pas la sécurité nécessaire pour investir et se développer en Europe », et ne pourront pas profiter de « l’énorme potentiel d’exportation ». Par ailleurs, selon EU-ASE, 1.1 million d’emplois pourraient potentiellement être créé dans le secteur.

> Eurelectric : Progression ralentie des ENR dans l’UE en 2012

EUROPOLITIQUE
du 12/12/2013

Selon la publication annuelle d’Eurelectric sur les statistiques et les tendances dans le secteur de l’électricité, alors que la production en électricité à partir des ENR a augmenté de 7% de 2011 à 2012, la capacité d’énergie renouvelable n’a progressé que de 11% sur la même période. La production d’ENR accrue représente 22.3% du mix de production de l’UE en 2012, et pour la première fois, les combustibles fossiles représentent moins de 50% de la production totale dans tous les Etats membres. La plus forte baisse est celle de la part du gaz naturel avec une réduction de -23%. Le rapport souligne une évolution parallèle, celle de hausse de la production de charbon.

> L’EPIA critique la politique des gouvernements européens sur le photovoltaïque

Enerpresse
du 13/12/2013

L’Association des industries photovoltaïques européennes a rendu public ce 10 décembre, un rapport critique sur les mesures mises en place par les Etats membres, depuis le lancement de la stratégie 20-20. L’association déplore le fait que le secteur ait été confronté à une instabilité règlementaire forte, qui a porté atteinte « à la stabilité et à la viabilité des investissements existants et futur de plusieurs pays », et au dynamisme du secteur. EPIA recommande un contrôle de viabilité sur la durée des mesures de soutien engagées, avec si besoin une réadaptation régulière, effectuée sur la base de critères objectifs et transparents. Cette réforme des dispositifs de soutien sera un des grands enjeux du texte de la Commission européenne sur la révision des Aides d’Etat pour les domaines de l’énergie et de l’environnement, dont une première version est attendue dans les prochaines semaines.

> Le Parlement européen dit oui au Backloading

Enerpresse
du 11/12/2013

Le Parlement européen a définitivement approuvé en séance plénière, le gel de 900 millions de tonnes de quotas de CO2 sur la troisième période d’échange du calendrier ETS, afin de maintenir à flots le marché carbone, en l’attente d’une réforme plus en profondeur. Cette mesure doit désormais être formellement adoptée par les Etats membres, ce qui devrait se faire ce 16 décembre, à l’occasion de la réunion du Conseil européen dans sa formation « environnement ».

> Eurelectric écrit aux ministres à la veille du Conseil énergie

Enerpresse
du 11/12/2013

A la veille du Conseil européen qui s’est déroulé ce 12 décembre, l’association européenne des industries électriques, Eurelectric, a transmis aux 28 ministres de l’énergie une lettre qui interpelle les gouvernements sur le débat autour de la hausse des prix de l’énergie. Eurelectric a insisté sur la nécessité d’identifier les causes de cette hausse, soulignant notamment l’influence des politiques gouvernementales de taxes et de prélèvements, qui influent sur les paramètres de coûts, et progressent bien plus rapidement que toutes les autres composantes de la facture. Eurelectric a appelé les gouvernements à trouver un juste milieu entre maintien de prix abordables, et soutien des investissements, via la mise en place de marchés de détail innovants et efficaces qui pourraient répondre mieux aux besoins des consommateurs.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.